LOSC Lille 2-3 FC Girondins de Bordeaux (27ème journée de Ligue 1)

La feuille du match

Lille : Enyeama – Corchia, Junior Alonso, Béria (c.), Palmieri – Amadou, Xeka – Bauthéac (Eder 46e), Benzia (Lopes 60e), El Ghazi – De Préville (Mavuba 81e)

Bordeaux : Carrasso – Gajic, Jovanovic (Ménez 75e), Pallois, Contento – Toulalan, Vada (Plasil 60e), Sankharé – Malcom (Ounas 75e), Laborde, Kamano.

Buts : De Préville (66e sp), Eder (67e) / Vada (16e), Ounas (78e, 82e)

Avertissements : Palmieri (36e, 80e), Amadou (40e), Mavuba (92e, 92e) pour Lille ; Vada (42e), Gajic (93e)

Affluence : 28 772 spectateurs / 8°

Le resumé

Après sa très bonne passe actuelle, les Girondins de Bordeaux s’en allaient pour Lille, y affronter le LOSC, vainqueur la semaine passée pour la première de Franck Passi. Pour faire s’évaporer les doutes sur la capacité des Girondins à enchaîner dans la durée, ces derniers devaient faire un résultat dans le Nord. Et c’est chose faite. Score final : 2-3.

Une bonne entame

Le mal latent depuis des semaines semble, enfin, tendre à disparaître. Les Girondins savent désormais démarrer leur match dans le bon sens. ç’a commencé par une frappe, à 25m, de Toulalan dès la 45e seconde. Toujours positionnés assez haut dans le terrain et bien dans leur tête, Bordeaux a joué dans la continuité de Guingamp. Hormis une belle occasion d’El Ghazi (11e), avec une frappe juste à côté du but, rien de très inquiétant. La réponse a été rapide, et plus précise. Après un mouvement à trois, Kamano servant Laborde qui d’une remise pleine de malice, envoie le ballon entre les jambes d’Alonso, lance Vada seul face au but. Et son plat du pied a fait mouche (0-1, 16e).

Une ouverte du score précoce, encore, qui laisse présager le meilleur pour la suite. Parce que Bordeaux est rentré dans son adversaire, sans peur mais surtout sans suffisance, le véritable problème du club depuis des saisons. Jamais avares d’occasions, les bordelais ont failli inscrire le but du break sur une frappe enroulée splendide de Kamano. Mais l’homme en forme du moment n’a pas eu la réussite espérée (22e).

Ensuite, est venu le Malcom’Time. En deux minutes, le talentueux brésilien s’est procuré deux occasions nettes. La première, sur un cafouillage dans la surface. Il a réussi à se créer une fenêtre de tir, mais Enyeama a fait le travail (30e). Une minute plus tard, sa frappe enroulée (un poil lobée) a failli faire mouche. Mais encore une fois, Enyeama a sorti la parade (31e).

A la pause, Bordeaux domine dans les tirs (7 contre 4) et dans les intentions. Après la pause, Vada a eu la possibilité de mettre le premier doublé de sa carrière. Un redoublement de passes en une touche magnifique (Kamano, Sankharé, Vada, Sankharé, puis Vada) a débouché sur une occasion incroyable. Mais l’argentin a manqué de lucidité. (50e). Quel dommage, sachant qu’il n’y a encore que 0-1…

Deux minutes en enfer

Jusqu’à l’heure de jeu, pas de quoi s’inquiéter. Bordeaux est dans les bonnes conditions, il ne manque plus que ce deuxième but qui assure la victoire. Malheureusement, Jovanovic, puis Carrasso, ont vécu deux minutes en enfer. Lille est revenu au score sur un pénalty provoqué, transformé, par de Préville (66e) après une faute sifflée contre Jovanovic.

Une minute (seulement) plus tard, Eder est lancé en profondeur. Battu au duel, Jovanovic a manqué le ballon et a relancé l’attaquant portugais qui, d’un extérieur, se met en position de frappe. Son tir n’a rien d’exceptionnel, mais il a eu le mérite de tromper le gardien bordelais (67e). Trois erreurs en deux minutes, qui coûtent deux buts… Cruel et franchement frustrant. A cet instant, Lille mène 1-2.

Qu’en est-il du mental ? Tant de fois, Bordeaux a connu ce scénario et tant de fois, Bordeaux a perdu des points dans la course à l’Europe… Mais ce soir, ce soir ! Il s’est passé quelque chose.

Une remontée fantastique, fantastique

Le coaching de Jocelyn Gourvennec n’a pas tardé à avoir son effet. Ménez et Ounas ont effectué deux rentrées de très haut niveau. Ménez, d’abord, en allant presser et en se montrant très précis dans les passes. Mais quelle entrée d’Ounas… Rentré en jeu à la 75e, il a inscrit un doublé express en cinq minutes (78e, 83e). D’une reprise de volée légèrement contrée par Alonso, puis d’une frappe enroulée sensationnelle, le franco-algérien s’est donné le plein de confiance pour la suite, à lui comme aux Girondins.

Bordeaux est revenu ! Grâce à son panel d’attaquants de talent, les Girondins ont renversé la tendance dans une partie finalement bien mal engagée. Au classement, Bordeaux grimpe à la 5e place (voir ICI) et s’inscrit définitivement dans le bon wagon pour une place en Europe.

ALLEZ BORDEAUX !


Tags : #5e place#bordeaux#championat#ligue 1#lille#losc#malcom#menez#ounas



Laisser un commentaire