Battus en Belgique dimanche (4-3), les Girondins avaient l’occasion de se rattraper ce jeudi avec une opposition face à Angers, à La Rochelle. A deux semaines d’entamer sa saison, le club au scapulaire n’est pas encore au point, et a dû se contenter d’un match nul (0-0). Sans Carrasso, Rolan ou Plasil et avec un duo de récupérateurs pour le moins inédit après le repos (Saivet-Maulun), les Girondins n’ont pas réussi à s’imposer…

La composition girondine en première mi-temps : Prior – Mariano, Sertic (cap), Pellenard, Poundjé – Poko, Traoré, Maurice-Belay, Jussiê – Touré, Diabaté

Très rapidement dangereux lors des deux premiers matchs amicaux, les Girondins n’ont pas changé cette bonne habitude face au promu. En effet d’entrée, Cheick Diabaté oblige Butelle à effectuer une belle parade pour repousser sa tête (3′). Alors qu’on se dit qu’on aura droit à un nouveau match spectaculaire, ce ne sera pas du tout le cas… Si la défense expérimentale (charnière Sertic-Pellenard) tient le choc, bien aidée par des Angevins peu entreprenants, l’attaque girondine va se montrer trop peu présente. Hormis une frappe de Jussiê non cadrée (24′) ou une reprise de Maurice-Belay détournée (31′), les défenseurs du SCO résistent très bien aux Marine & Blanc. Des bonnes choses par moment dans ce premier acte, mais trop peu d’enchaînements collectifs intéressants pour faire la différence : 0-0.

La composition girondine en seconde mi-temps : Prior – Guilbert, Chantôme, Yambéré, Contento – Maulun, Saivet (cap), Jussiê (61′ Crivelli), Khazri – Diabaté (61′ Sala), Laborde.

La reprise intervient avec 8 entrants côté bordelais et des choix assez surprenants (Chantôme en défense centrale, Maulun et Saivet à la récupération)… pour un Willy Sagnol privé de cartouches défensives. Comme en première période, c’est Diabaté qui a la première opportunité, mais il ne convertit pas le débordement de Laborde (47′). Dans la foulée, Sissoko n’arrive pas à tromper Prior (49′)… et ce sera tout ou presque pour cette deuxième mi-temps. Malgré les entrées de Sala et Crivelli, les Girondins ne trouvent pas la bonne formule devant et sont incapables d’inquiéter la défense du promu. Angers n’est pas en danger et se contente de ce 0-0, jusqu’au coup de sifflet final. 

Très inquiétants derrière à La Gantoise, les Girondins ont été trop peu entreprenants devant lors de cette rencontre face à Angers. Si tous les joueurs de champ ont eu l’occasion de s’exprimer, rares ont été ceux à se mettre en évidence… A deux semaines d’entamer sa campagne européenne, Bordeaux ne rassure pas. Sans recrue et bientôt sans Mariano, la marge de manoeuvre est réduite pour Willy Sagnol, qui n’arrive pas encore à trouver la bonne formule !

Rendez-vous dès demain pour un autre match amical, à Royan (à 19h), contre Guingamp cette fois !