Joie Nicolas Maurice Belay

FC Girondins de Bordeaux 2-1 Racing Club de Lens (31ème journée de Ligue 1).

Les joueurs alignés pour Bordeaux : Carrasso – Mariano, Ilori, Yambéré, Contento – Sertic (Maurice-Belay 72′), Poko, Traoré, Saivet (Touré 54′ (Guilbert 79′)) – Kiese Thelin, Rolan.

Buteur(s) : Mariano (80′), Maurice-Belay (90+4′) / Chavarria (86′)

Avertissements pour Bordeaux : Contento (42′)

Après une victoire pointure contre Paris, Bordeaux a tout gâché en allant perdre au Stadium contre le relégable Toulouse. Aujourd’hui, ils ont eu les moyens de laver l’affront en gagnant, à la maison, contre un autre mal classé, Lens. C’est chose faite, avec une victoire sur le score de 2 buts à 1.

La première mi-temps a donné lieu à plusieurs périodes de domination. D’entrée, les hommes de Willy Sagnol ont mis le pied sur le ballon (possession 15′ : 67%/33%), avec de nombreuses combinaisons entre Rolan et Mariano. Kiese Thelin a allumé la première mèche (5′) sans succès. Une tentative audacieuse mais cadrée sur coup-franc de Saivet (16′) montrait l’envie des attaquants de faire la différence, d’acculer le portier nordiste. Après ça, Lens a retourné la situation. Adamo Coulibaly, débordant un Ilori passif, a failli trouver un coéquipier sur un centre en retrait que Yambéré a dégagé sur Guillaume (19′). Coulibaly encore, a profité d’un choc aérien entre Ilori et Yambéré pour frapper du gauche, propulsant le ballon sur la coiffe de la barre bordelaise. Pendant 15 minutes, le RCL a fait perdre la tête aux Girondins. Après la demi-heure de jeu, les locaux ont remis l’emprise sur la partie, notamment grâce à un Rolan en jambes. Si il trouve très bien Mariano (31′, 37′), il sait aussi percer plein cœur (33′) et frapper. Heureusement pour Lens, Riou a bien suivi.

En deuxième mi-temps, un enchaînement de frayeurs a donné le maximum d’émotions aux supporters que nous sommes. Kiese Thelin a fait le show avec des tentatives «zlatanesques» qui ont échoué (46′, 49′, 70′). Diego Contento a failli marquer, mais son superbe lob du droit n’a pas été validé, à la suite d’un hors-jeu préalable de Kiese Thelin. Cédric Carrasso a failli refaire une grossière erreur sur une relance trop rapide pour Sertic dans l’axe (55′), qui heureusement n’a pas été rédhibitoire. En fait, tout s’est joué dans le money-time. En 10 minutes, trois buteurs. Si Ludovic Baal a fait une grossière erreur qui a permis à Mariano de catapulter le cuir dans le but de Riou (80′), le latéral lensois a peut-être été une source d’inspiration pour Cédric Yambéré. Une erreur indigne du défenseur bordelais six minutes plus tard (86′) a permis à Pablo Chavarria de tromper le gardien local. Le masque, à la vue d’un match nul qui se profilait et qui ne présageait rien de bon pour les deux équipes. Sauf que le capitaine d’un jour, Nicolas Maurice-Belay, déçu de ne pas plus jouer en championnat, a fait une entrée fracassante. Bon dans le jeu, avec des extérieurs sans contrôle qui fait sa marque de fabrique, il a donné la victoire à Bordeaux. Une-deux avec Kiese Thelin, frappe du plat du pied d’un sang-froid glacial, tout est parfait (90+4′).

Tant de fois, Bordeaux a perdu des points dans les derniers instants et même si ce n’est pas mérité pour cette équipe lensoise, qui nous a donné du fil à retordre, cette victoire fait un bien fou ! Au classement, les Girondins profitent du match nul entre Monaco et Saint-Etienne pour se rapprocher de ceux-ci (voir ICI). 6emes, les hommes de Sagnol peuvent encore croire à une qualification en Coupe d’Europe la saison prochaine.

Allez Bordeaux !

La rédaction AG



Laisser un commentaire

  • André33

    Et en tête du classement des tirs au but manqués ?