Diego ROLAN

Stade Malherbe Caen 1–2 FC Girondins de Bordeaux (28ème journée de Ligue 1) – Affluence :  20 067 spectateurs.

Les joueurs alignés pour Bordeaux : Carrasso – Mariano, Ilori, Pallois, Poundjé (Kiese Thelin 46′) – Sané (c) (Traoré 46′), Plasil, Chantôme, Khazri (Touré 81′) – Maurice-Belay, Rolan.

Buteur(s) : S. Privat (72′) / D. Rolan (70′) (90+3′).

Avertissement(s) pour Bordeaux : T. Ilori (53′), W. Khazri (59′), N.Pallois (87′).

30 Mai 2009, coup-franc, centre, tête, Gouffran ! Cet événement, tout le monde s’en souvient puisqu’il est synonyme de titre pour Bordeaux, de relégation pour Caen… Mais ce match-là, c’est aussi le seul succès des Girondins de Bordeaux au Stade d’Ornano… Les Marine & Blanc sont prévenus. Le chiffre du match : Six. C’est le nombre de victoires des Normands lors des sept derniers matchs, c’est aussi le nombre de matchs consécutifs sans défaite pour les Bordelais. Le décor est planté ; Mr. Thual donne le coup d’envoi ! Le ballon est dans les pieds des locaux quand Kanté allume la première mèche, dans les tribunes (1′). Bordeaux répond sur coup-franc mais Plasil, heureux héritier du cuir, ne cadre pas sa frappe (7′). Les Girondins tiennent le ballon (68% du temps) dans ce premier quart d’heure mais les intentions restent stériles de part et d’autre. Ilori pique son ballon et trouve Plasil qui rate sa tête (17′). Plasil, encore lui, est trouvé en retrait par Khazri mais son tir est contré (19′). Benezet est quant à lui contré par Pallois (21′). L’ancien-savoyard est ensuite à la réception d’un bon centre mais sa reprise est manquée (23′). Nangis, pourtant esseulé au point de corner au milieu de trois bordelais, parvient à centrer mais Carrasso est vigilent (25′). Bordeaux perd sa maîtrise et la fougue caennaise commence à reprendre le dessus… Sauf que, Nangis s’essuie méchamment les crampons sur le tibia de Khazri… la chaussette est déchirée, l’arbitre voir rouge : Nangis est expulsé ! (32′) Alors que Khazri revient péniblement sur la pelouse, Sané s’essaie de loin (33′). S’ils sont désormais en supériorité numérique, les Marine & Blanc ne sont pas pour autant plus menaçants… Malgré le fait d’avoir la main mise sur la possession du ballon, les attaques se font rares, Vercoutre n’a pas grand chose à se mettre sous la dent ou… entre les gants. La mi-temps est sifflée ; 1 tir cadré à 0 pour Bordeaux, c’est dire, le score est de 0-0. 

A onze contre dix, il faut gagner. Pour ce faire, Sagnol réajuste son schéma tactique au retour des vestiaires ; Poundjé est remplacé par Kiese Thelin, Sané cède sa place à Traoré. (46′) Maurice-Belay glisse en position de latéral gauche. Décidé à ouvrir le score, les Bordelais se projettent vers l’avant. Khazri, décalé par Plasil, frappe fort bien qu’excentré mais Vercoutre repousse (48′). Dans la foulée, le but tant attendu nous tend les bras lorsque Rolan part seul face au but, mais sa passe pour Kiese Thelin, esseulé au second poteau, est trop appuyée… (52′) Quelle occasion ratée ! Rageant. Kiese Thelin se venge d’une superbe reprise de volée du plat du pied à la suite d’un bon centre de Plasil mais le portier normand s’envole pour nettoyer sa lucarne ! (63′) Traoré écrase quant à lui sa frappe de loin (65′). Alors que l’on commence à s’agacer, le match prend une toute autre tournure… Diego Rolan profite d’un bon centre de Maurice-Belay pour couper la trajectoire du ballon et tromper Vercoutre ! (70′) Bordeaux mène 1-0… durant deux minutes ! La réaction caennaise est immédiate, Privat, oublié par Pallois sur corner, égalise d’une tête au premier poteau… 1-1 ! (72′) Il reste une vingtaine de minutes aux Girondins pour réagir… Touré remplace Khazri (81′). Mariano trouve une sortie de but (86′) puis les gants de Vercoutre (90′). Alors que l’on se dirige tout droit vers un match nul qui va laisser beaucoup de regrets, un dernier fait de jeu va complètement faire basculer la physionomie de ce match… Nous jouons la toute dernière seconde du temps additionnel lorsque Appiah est coupable d’une faute de main dans sa surface de réparation. Penalty pour Bordeaux ! Le public est furieux et la confusion règne, mais le buteur du soir Diego Rolan garde son calme et prend ses responsabilités ; il transforme sans trembler et offre trois précieux points aux Girondins de Bordeaux (90+3′) !

Que dire ?! Partagé entre l’euphorie de la victoire et l’agacement, fruit d’une incapacité pesante à ne pas savoir négocier les matchs comme il le faudrait… En supériorité numérique durant les deux tiers du match, les Girondins peuvent s’estimer heureux de repartir avec les trois points de la victoire ce soir, pas franchement mérités en termes d’envie… Les Caennais, bien qu’handicapés par le nombre, ont mis à mal une équipe girondine encore trop timorée pour espérer maîtriser de fond en comble une rencontre dans son intégralité… Si les chiffres parlent en leur faveur (65% de possession de balle, 15 tirs à 5), les hommes de Willy Sagnol ont éprouvés les pires difficultés pour venir à bout d’une valeureuse équipe normande, ô combien réaliste (1 tir cadré, un but). Quoiqu’il en soit, l’essentiel est sauf ! Bordeaux s’impose sur un territoire difficile à conquérir et se relance dans la course à l’Europe. Cela fait maintenant sept matchs que les Marine & Blanc n’ont plus perdu, un réel motif de satisfaction. Il faudra maintenant frapper fort pour faire perdurer notre invincibilité puisque le prochain adversaire des Girondins n’est autre que le Paris Saint-Germain (dimanche 15/03 à 17h). Au classement, Bordeaux remonte provisoirement à la cinquième place (voir ICI). Supporters dans la victoire comme dans la défaite, Allez Bordeaux !



Laisser un commentaire