Affiche2

FC Girondins de Bordeaux 3-2 Football Club de Lorient (24ème journée de Ligue 1) – 12 779 spectateurs.

Les joueurs alignés : Carrasso – Mariano, Henrique, Sané, Orban – Nguemo, Sertic, Faubert, Maurice-Belay – Saivet (Poko 85′), Diabaté (Hoarau 64′).

Avertissement (s) : Néant.

Buts : Saivet 22′, Diabaté 36′, Hoarau 72′ / Diallo 26′, Koné 84′.

Repoussée pour cause de terrain impraticable, cette rencontre entre Bordeaux et Lorient s’est jouée ce soir. Au match aller, le score était assez incroyable avec 6 buts à la clé et un partage des points au coup de sifflet final : 3-3. Aujourd’hui le score est presque le même sauf que Lorient a marqué un but de moins. A domicile, Bordeaux s’impose sur le joli score de 3 buts à 2.

Il a fallu aller la chercher cette victoire, avec les tripes ! Deux équipes en quête de confiance s’affrontaient ce soir mais le fameux round d’observation, fréquent dans notre championnat, n’a pas eu lieu. Les merlus ont proposé un pressing très haut et provocants d’entrée de match des bordelais un peu surpris, qui ont un peu déjoué. Guerreiro et Aboubakar, pas vraiment attaqués par les défenseurs ont tenté leur chance très tôt (2′, 8′) mais Carrasso s’est employé et a contré ces tirs. Le cap des dix premières minutes passées sans conséquences, Bordeaux est (enfin) rentré dans son match. Saivet (10′) et Maurice-Belay (11′) ont successivement pris leur chance et ont lancé la rencontre des Girondins. Saivet d’ailleurs a marqué son deuxième but en deux matchs, sur un service parfait de Sertic. Coup franc à 30 mètres de la cage de Chaigneau bien tiré et l’international sénégalais n’a plus qu’à dévier le ballon dans le but, ça fait 1-0 (22′). Le score est élogieux pour une équipe somme toute assez dominée. Lorient est vite revenu dans le match grâce à un rush de Diallo qui bénéficie de contres favorables à lui et finit par pousser le ballon dans un but presque ouvert. 10 minutes avant le retour aux vestiaires, « NMB » perce le premier rideau de la défense bretonne d’une belle passe et lance Orban qui, avec un superbe centre, trouve Diabaté qui d’un plat du pied propulse le ballon en pleine lucarne ! (2-1, 36′). Première titularisation depuis près de 3 mois, et dès son premier tir le malien trouve l’ouverture.

2-1 à la mi-temps, puis 3-1 à la 72ème minute. Hoarau, rentré dix minutes plus tôt profite d’une offrande d’Orban (excellent sur son côté gauche) contrée du bout des gants par un Chaigneau vraiment pas inspiré sur le coup pour marquer dans le but vide. C’est le premier but de l’ancien parisien sous ses nouvelles couleurs. A l’instar de Diabaté, Hoarau c’est : Un tir, un but. Efficacité maximale de nos géants offensifs ce soir. Lamine Koné va réduire le score dans le « money-time » sur corner. Débarrassé de tout marquage, le remplaçant de l’ancien lorientais Michaël Ciani, a poussé le ballon dans les filets bordelais. Deux buts donnés par les Girondins ce soir, ça aurait été trop beau de gagner 3-0…

Des errements défensifs malheureusement récurrents, une attaque très en verve avec une efficacité maximale des attaquants de pointe, un côté gauche (Orban – Maurice-Belay) tout feu tout flamme, ce match donne des certitudes a une équipe sous pression du résultat. Une défense redevenue friable mais une attaque qui remarche, quand va t-on voir ces deux secteurs marcher ensemble ? Bientôt, espérons. Après ce match Bordeaux est 7ème (voir ICI) et peut accrocher le wagon de tête en allant s’imposer samedi à Sochaux et en souhaitant un faux pas de nos concurrents. Allez Bordeaux !



Laisser un commentaire