Joie Cheick Diabate

FC Girondins de Bordeaux  1–0 Lille OSC (15ème journée de Ligue 1) – Affluence : 19 361 spectateurs.

Les joueurs alignés pour Bordeaux : Carrasso – Mariano, Sané (cap), Pallois, Contento – Plasil, Traoré (Sertic 63′), Rolan (Kaabouni 87′), Maurice-Belay (Saivet 73′) –  Touré, Diabaté.

Buteur(s) : C. Diabaté (62′).

Avertissement(s) pour Bordeaux : Néant.

Bordeaux-Lille ? Un très bon souvenir pour les Girondins et Gaëtan Huard ! En effet, l’an dernier les Marine & Blanc étaient venus à bout des Dogues en mettant fin à l’éternelle série d’invincibilité d’Enyeama, juste avant que ce dernier ne vienne chiper le record maison de « Guéguette ». Cet après-midi, il faudra faire aussi bien et s’imposer pour rattraper les points perdus à Marseille. Tendance favorable aux Girondins statistiquement puisque les hommes de Sagnol sont invaincus à Chaban-Delmas cette saison tandis que les hommes de Girard n’ont plus gagné depuis le 27 Septembre 2014 et restent sur quatre revers de rang à l’extérieur. Les Girondins partent donc favoris, mais la vérité… c’est le terrain ! Et il est bien garni aujourd’hui en la présence de Pauleta, ovationné lors de son coup d’envoi fictif ! Le match démarre dans la foulée et quel début de match ! Bordeaux envahit le camp Lillois et croit ouvrir le score dès la troisième minute lorsque Rolan profite d’un rush solitaire de Touré pour pousser au fond le ballon, auparavant repoussé par le poteau (3′). Oui mais non, l’urugayen était en position de hors-jeu au moment de la frappe de Touré. Il s’ensuit une pluie de centres dans la surface nordiste, imprécis ou repoussés tant bien que mal par la défense. Très actif, Touré n’hésite pas à prendre la profondeur côté gauche pour permettre à Maurice-Belay de rentrer dans l’axe. La permutation fonctionne bien, les Girondins investissent beaucoup les ailes mais ont toutefois du mal à trouver les joueurs axiaux. Lille ne dépasse que très rarement la ligne médianne et la défense bordelaise n’est que trop peu inquiétée. Sidibé croit partir seul au but mais Rolan effectue un retour parfait (12′). Ce même Rolan trouve la volée de Touré dans la foulée mais Kjaer est sur la trajectoire (16′). Pour l’anecdote et à l’image des Lillois, le ballon du match se crève à la vingtième minute de jeu. Touré, encore lui, fait preuve d’une inspiration géniale pour trouver Diabaté dans la surface mais le géant malien rate son contrôle, surpris par la déviation désespérée de Kjaer sur le service chirurgical de Touré (24′). Le rythme s’endort peu à peu, ce qui n’est pas pour déplaire aux Lillois qui n’ont fait pour le moment que défendre. La première alerte sur le but de Carrasso vient d’un centre de Soumaoro mais Roux rate sa reprise de la tête (35′). Ce même Nolan Roux croit ouvrir le score quatre minutes plus tard sur une frappe puissante mais Carrasso s’interpose avec brio ! (39′) La dernière action de cette première période est bordelaise et elle est magnifique dans sa construction, mais comme toutes tentatives girondines durant ces 45 premières minutes, elle ne trouve pas preneur (43′). La mi-temps est sifflée, Bordeaux peut nourrir des regrets après avoir dominé, bien que stérilement, cette première période de la tête et des épaules : 0-0.

Après le passage aux vestiaires, le jeu reprend ses droits pour le second acte de ce match. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’on se dirige vers un scénario copie-conforme à celui de la première mi-temps… Très vite, les protégés de Sagnol se ruent vers l’avant et se créent ce que l’on pourrait qualifier de « demi-occasions ». Rolan est devancé par Sidibé de la tête, sur le corner suivant Sané ne trouve pas le cadre (47′). Touré, à la baguette des coups de pied de coin, trouve le poteau sur l’un d’eux avant de s’effondrer dans la surface ; l’arbitre ne tombe pas dans le panneau (50′). Toujours sur corner, Sané place sa tête mais voit sa tentative déviée par Rozenhal, la balle frôle la lucarne (56′). Finalement, les Bordelais vont être récompensés de leurs efforts à l’heure de jeu, moment choisi par Maurice-Belay pour servir Diabaté d’un extérieur du pied subtil : le buteur maison ne se fait pas prier pour reprendre le ballon au point de penalty et placer sa frappe hors de portée d’Enyeama (62′). Logiquement, ça fait 1-0 ! Sur le but, Sagnol enlace Sertic de joie, qui s’apprêtait à rentrer en lieu et place de Traoré (63′). Les Bordelais enchaînent mais la frappe de Rolan est trop molle pour mettre en difficulté le portier lillois (69′). De l’autre côté, un coup-franc lointain de Kjaer n’inquiète pas Carrasso (70′). C’est alors que le petit événement du jour se produit : Saivet remplace Maurice-Belay (73′) et effectue ses premiers pas sur les terrains depuis sa blessure en avril dernier, une bonne nouvelle pour les Girondins qui voient leur infirmerie se vider petit à petit… La réaction des Dogues n’est que trop timide, Sidibé alerte légèrement Carrasso mais sa frappe ne trouve pas le cadre (78′). Nous approchons de la fin du match, moment où Sagnol décide de lancer Kaabouni pour Rolan (87′). Au terme d’un ultime long ballon en direction de la surface bordelaise, Carrasso s’empare du cuir et rassure tout son monde : Bordeaux dresse les Dogues et s’impose 1 but à 0 ! 

Même si elle fut longue à se dessiner, cette victoire ne souffre d’aucune contestation. Les joueurs ont appliqué à merveille les consignes du staff pour pouvoir inscrire ce but tant attendu. Globalement dominateurs, les représentants du scapulaire n’ont que très peu été inquiété et sur la seule véritable occasion lilloise, Carrasso a sorti la parade qu’il fallait. Avec cette victoire sur le plus petit des scores, Bordeaux reste invaincu sur sa pelouse (5 victoires, 2 nuls) et perpétue son agréable habitude d’inscrire au moins un but par match à Chaban-Delmas cette saison ! De plus, les Girondins réalisent leur premier clean sheet à domicile depuis un bon moment et mettent fin à une série noire de buts encaissés (avant ce match, Bordeaux avait réussi à garder sa cage inviolée qu’une unique fois, c’était lors de la toute première journée de Ligue…). Il fallait rattraper les points perdus à Marseille la semaine dernière, c’est chose faite : Bordeaux remonte à la quatrième place de Ligue 1 à égalité de points avec Lyon, troisième qui compte un match en moins (voir le classement complet ICI). Les Marine & Blanc tacheront d’enchaîner dès mercredi à Metz (3/12 à 19h) avant de recevoir Lorient samedi à 20h. L’enchaînement des matchs va être difficile à négocier, il faudra pousser notre équipe vers la victoire : Allez Bordeaux !



Laisser un commentaire