Après deux défaites consécutives (à Montpellier 1-0 et face à Nice 1-2), les hommes de Francis Gillot ont su relever le challenge proposé et pourtant pas si évident. Les Girondins avaient tout à perdre, et pouvaient en cas de défaite voir leurs hôtes du soir revenir à trois points.

Dès l’entame de la rencontre, Bordeaux prend le contrôle et se montre dangereux rapidement et est récompensé de ses efforts sur une action emmenée par Mariano qui tente sa chance ; sa frappe contrée est reprise par Ciani qui tente à son tour et trouve le poteau… mais Gouffran a bien suivi et peut marquer malgré un bon retour de Elana. Contrairement à son habitude, Bordeaux continue à dominer les débats et ne sont pas inquiétés par les bretons. A la pause, les Girondins mènent 1-0 et c’est logique.

En tout début de seconde période, Plasil permet à son équipe de creuser un écart. Sur un centre venu de la droite, Gouffran ne peut que dévier le ballon mais le capitaine marine et blanc a bien suivi et place sa tête, 2-0 à la 47ème minute. Bordeaux domine toujours, concrétise et continue d’attaquer, du jamais vu depuis deux ans ? Pourtant c’est le cas. Trémoulinas, auteur d’une bonne prestation, veut certainement se racheter de sa mésaventure de la semaine et est tout près d’inscrire le troisième but mais sa reprise passe au dessus du but.

A un quart d’heure de la fin, Brest obtient un penalty que tire Grougi mais Carrasso s’impose de belle manière. Les Girondins continuent de maîtriser leur sujet et gagnent 2-0. Au classement, Bordeaux reste à la 9ème place mais rejoint l’Olympique de Marseille en terme de points et recolle ainsi au peloton des poursuivants.

Neuvième but de Gouffran cette saison – Crédit photo : daylife

Réitérer ce genre de prestation

Onze match à jouer, trente-trois points à prendre, autant dire que nous sommes entrés dans la dernière ligne droite de la saison. Bordeaux tient enfin le match référence, maîtrisé de bout en bout, même si le penalty aurait pu être le point noir de la soirée, mais ça c’était sans compter sur Cédric Carrasso. La défense n’a concédé que très peu d’occasions à Brest qui certes est en manque d’un vrai buteur comme Nolan Roux, mais Ben Basat, Jemaa et Grougi en l’occurrence ont été parfaitement tenu.

Au milieu de terrain, Plasil a été le métronome comme à son habitude et les ailes ont suffit au bonheur de Gouffran servi par Maurice-Belay, Obraniak et Mariano. D’ailleurs si ce dernier nous avait déjà montré quelques belles qualités, il a certainement disputé son meilleur match sous ses nouvelles couleurs.

Désormais à égalité de points avec l’OM, que reste-t-il aux girondins pour bien finir la saison ? Rester dans le même état d’esprit que ce samedi soir et continuer à grappiller des points sur le peloton. Avec ces trois nouveaux points, Bordeaux réalise une deuxième partie de championnat plus qu’honnête et on oublierait – presque – le début de saison. Bordeaux à une belle fin d’exercice à jouer et toute place supplémentaire prise sera considérée comme bonus. Faire son bout de chemin et on comptera à la fin, cela semble être la philosophie du coach bordelais, et les joueurs l’ont comprise.

Tehene

 

Crédit photo accueil : yahoo sport/afp



Publier un nouveau commentaire