Joie Bordeaux / Cedric YAMBERE

FC Girondins de Bordeaux 1 – 0 Olympique de Marseille (32ème journée de Ligue 1) – Affluence : 32804 spectateurs.

Les joueurs alignés : Carrasso – Mariano, Sané (c), Pallois, Contento – Yambéré, Traoré (Maurice-Belay 60′), Plasil, Khazri (Poko 85′) – Kiese Thelin (Saivet 58′), Rolan.

Avertissements pour Bordeaux : Khazri (55′), Plasil (56′)

Buteur(s) : Cédric Yambéré (61′)

La plus importante rencontre de l’année pour les supporters a eue lieu ce soir dans l’antre de Chaban-Delmas, celle opposant Bordeaux à l’Olympique de Marseille. Même si l’OM accuse le coup en ce moment, tous n’étions pas forcément sereins à l’orée de cette rencontre. Au terme d’une rencontre âpre et tendue où Bordeaux a touché le montant une fois et Marseille deux fois, c’est finalement le club Girondin qui l’emporte, pour notre plus grand bonheur. Depuis 1977, Marseille ne gagne pas à Bordeaux ! Score final 1-0.

Mais ce match, nous aurions pu le perdre. La bonne étoile qui plane au-dessus de Chaban-Delmas quand l’OM joue dans notre stade a perduré. Mariano a décoché le premier tir de la rencontre et aurait pu marquer un but tellement exceptionnel qu’il aurait très certainement figuré pour le Prix Puskas 2015. Après un dégagement raté de Mandanda, le brésilien a repris de volée du droit sans contrôle à 35 mètres (15′), un culot rarissime. Ce culot a presque payé puisque son missile a heurté le montant gauche du gardien français. Quel dommage mais quel frisson ! Après, Marseille a globalement dominé la partie. Alessandrini a souvent été trouvé et mal défendu par Contento. Du coup, l’ancien rennais a artillé sur le poteau gauche (19′) et droit (41′) après un arrêt incroyable de Carrasso. En fin de première période, Alessandrini une nouvelle fois, a été lancé en profondeur, prêt à recevoir le cuir et ajuster le gardien. Pallois s’interpose irrégulièrement et le pénalty aurait dû être sifflé (45′). Après bon, on ne va pas s’en plaindre… La deuxième mi-temps est repartie sur les chapeaux de roue et nous assistons tous à une très belle rencontre. Gignac (49′) a failli marquer sur un beau centre de Morel mais la réussite n’était pas olympienne ce soir. Le tournant du match, au-delà du pénalty non sifflé, est sûrement le coaching payant de Willy Sagnol. Faire rentrer Saivet et Maurice-Belay pour Kiese Thelin et Traoré furent les bons choix. Le suédois a semblé dépassé et le malien trop brouillon. Deux minutes après son entrée en jeu, Henri Saivet a crée un décalage décisif. Sans contrôle il a servi un Mariano libre de toute opposition et trouve sur son centre Yambéré qui est monté avec une rage folle. Sa reprise du droit puissante nous rappelle des frappes comme celles de Patrick Vieira. En tous cas, Yambéré libère tout Bordeaux à la 61ème minute. Le score n’évoluera plus, Marseille ne trouvant plus les solutions offensivement. Un exceptionnel sauvetage du bout du pied de Sané (84′) fut le symbole d’une équipe qui a tout donné pour préserver l’invincibilité bordelaise à domicile contre l’OM.

Quel bonheur… S’il ne fallait pas gagner, il ne fallait surtout pas perdre. Les trois points de la victoire font un bien fou au classement car même si les Girondins restent à la 6ème place, Montpellier, qui a perdu à Toulouse, se retrouve distancé. Et même si elle paraît utopique, la qualification en Champions League reste possible, car Bordeaux n’est qu’à 4 points de l’actuel 3ème, Monaco.

Allez Bordeaux !