Equipe Bordeaux

FC Girondins de Bordeaux 1-1 SC Bastia (4ème journée de Ligue 1) – 21 917 spectateurs.

Les joueurs alignés pour Bordeaux : Carrasso – Mariano, Sané, Pallois, Poundjé (Kaabouni 46′) – Faubert (Crivelli 77′), Sertic, Khazri (Touré 66′) – Rolan, Maurice-Belay, Sala.

Buteur(s) : Rolan (78′) / Tallo (18′).

En tant que leader du championnat, les Girondins de Bordeaux accueillaient le SC Bastia ce dimanche. Les hommes de Willy Sagnol pouvaient frapper fort, asseoir leur pseudo-domination sur la Ligue 1 et avoir 4 points d’avance sur leur dauphin : Lille. Malheureusement, les deux équipes se quittent sur un score nul (1-1), et même si un fait de match aurait pu tourner en la faveur des corses, Bordeaux peut nourrir quelques regrets car ils ont eu la possibilité de marquer à de nombreuses reprises.

19 tirs non cadrés, sur 24 tentatives… Trop de déchet dans la finition pour pouvoir prétendre à la victoire finale. C’est dommage, parce que le jeu s’est grandement passé dans la moitié de terrain bastiaise, la possession a été en notre faveur tout le match (59%/41% au coup de sifflet final, avec un pic à 64%/36% pour Bordeaux) et il y a eu souvent des opportunités de créer du danger. Pauvre Palmieri… Qui pendant 90 minutes a « vu » défiler deux fusées, nommées Rolan et Mariano. Tallo à ouvert le score contre le cours du jeu et suite à une erreur collective de trois défenseurs bordelais (Pallois mal aligné, Sané pas au marquage, Mariano dépassé), Rolan lui a répondu tardivement (78′) après un beau service de Mariano. Le match le plus abouti des Girondins est celui où ils ne prennent pas le maximum des points, c’est paradoxal, surtout quand on voit que contre Monaco seul une mi-temps a suffi pour enterrer nos adversaires. Cet après-midi il aura manqué la réussite et la finition (de loin surtout) qui nous ont souri ces trois dernières semaines. Comme le disait Sagnol lui-même, ça ne pouvait pas durer indéfiniment… En tous cas, la projection vers l’avant est indéniable voire même excessive parfois, une contre-attaque bastiaise à deux contre un aurait pu sceller le match. La main de Thierry Henry en 2010 avait permis à la France de se qualifier pour la Coupe du Monde, en 2014 c’est la main de Pallois qui sauve les Girondins. 75′, Tallo déborde un Carrasso dépassé, croit marquer ensuite mais l’ancien stoppeur de Niort se sacrifie, et avec sa main gauche dévie le ballon sur sa barre. Habile, puisqu’à vitesse réelle ce n’est pas évident à voir.

Bon, il fallait bien que ça arrive : Bordeaux ne gagne pas. On s’y était presque habitué ! Mais en 4 journées prendre 10 points et être seul leader de la Ligue 1 (voir le classement), donne le sourire, surtout à l’orée de la trêve internationale. Le staff va pouvoir réfléchir sereinement et améliorer l’animation bordelaise, qui marche de mieux en mieux. Prochain rendez-vous pour Bordeaux : Face à Guingamp (le dimanche 14 Septembre à 17h) qui a encaissé un lourd 4-0 face à Lorient hier. Allez Bordeaux !