Nicolas PALLOIS

FC Girondins de Bordeaux 1–1 Stade Malherbe Caen (10ème journée de Ligue 1) – Affluence : 19 798 spectateurs. 

Les joueurs alignés pour Bordeaux : Carrasso – Mariano, Pallois, Faubert, Poundjé – Poko (Khazri 57′), Plasil (Kaabouni 82′), Sertic (cap) – Maurice-Belay, Rolan, Diabaté (Sala 73′).

Buteur(s) : C. Diabaté (pen) (22′) / H. Bazile (77′).

Avertissement(s) pour Bordeaux : Sertic (25′), Poko (32′).

Trajectoires contraires au coup d’envoi entre deux équipes diamétralement opposées. Bordeaux, troisième reçoit Caen, dix-neuvième. Seulement, en termes de jeu, les Normands ne justifient pas leur classement décevant. Très vite, ce sont eux qui prennent les rênes de la rencontre en se portant rapidement vers l’avant. Les attaquants du SMC se baladent entre les lignes afin de semer le trouble dans le dos des milieux récupérateurs girondins. Koita, provocateur, s’effondre dans la surface mais n’obtient rien, si ce n’est un coup-franc excentré de la foulée. Il place son coup de tête sur celui-ci en s’appuyant sur son vis-à-vis mais trouve l’extérieur du poteau de Carrasso. (8′) Si Caen démarre fort, les Girondins eux semblent méfiants et quelque peu nonchalants. Alors que l’on assiste à un match sans vie, Calvé fait faute en écartant son bras afin de contrer une reprise de volée de Poko. L’arbitre a bien vu que le geste était intentionnel et désigne le point de penalty. Diabaté ne tremble pas et inscrit tout en finesse son quatrième but de la saison à l’occasion de son 100ème match en Ligue 1. (22′) Cette ouverture du score semble redonner du baume au cœur à des bordelais jusqu’alors apathiques. Diabaté encore lui fait office de point d’ancrage pour orienter les offensives girondines. A la demi-heure de jeu, Rolan s’écroule dans la surface suite à une charge irrégulière dans son dos mais l’arbitre ne bronche pas… Les Caennais essaient de réagir et obtiennent quelques coups de pied arrêtés qui ne donnent rien. Bazile, tout juste entré en jeu, profite de la passivité de Poundjé pour fusiller Carrasso qui réalise une parade exceptionnelle ! (39′) De l’autre côté, Faubert fait trembler Vercoutre mais sa frappe déviée passe juste au-dessus de la barre. (41′) On en reste là pour cette première période. Les Girondins, globalement dominateurs mais peu inspirés dans les 30 derniers mètres, mènent d’une courte tête ; 1-0. 

Le jeu reprend ses droits pour le second acte et voit les Caennais repartir de l’avant. Duhamel trouve le cadre mais Carrsso veille (51′). Le déchet technique des Bordelais les empêche de produire de jeu et de dicter le rythme de cette rencontre, par conséquent ce sont les hommes de Patrice Garande qui le font. Bazile, entré en cours de jeu, met le feu aux poudres et sème la zizanie dans la défense bordelaise… Heureusement Pallois est impérial, comme à l’accoutumée. Poko, toujours décevant, cède sa place à Khazri qui aura la lourde tâche de redonner vie au jeu girondin… (57′) Le miracle semble se produire lorsque Maurice-Belay provoque sur son aile gauche et centre en retrait pour Rolan qui manque de mordant pour ajuster son intérieur du pied, contré. (58′) Il s’ensuit une succession de coups de pied arrêtés girondins, sans succès. Sur un nouveau déboulé de Maurice-Belay, Rolan effectue une Madjer mais sa tentative fuit le cadre… (72′) Dans la minute qui suit, Sala remplace Diabaté. Bazile tire la sonnette d’alarme sur un centre-tir qui prend la direction du cadre mais Carrasso, bien que lobé, effectue une envolée splendide pour détourner le cuir hors du cadre. (75′) Le portier bordelais tient peut-être sa meilleure prestation de la saison ! Peut-être ? Et bien non… Deux minutes plus tard, ce même Bazile et sa bande jouent un mauvais tour au portier bordelais et égalisent logiquement… Le Normand, pourtant excentré, profite d’une anticipation grotesque de Carrasso pour envoyer la balle au fond des filets… (77′) Les hommes de Sagnol sont logiquement punis de leur manque de volonté et payent cash leur nonchalance… L’entrée en jeu de Kaabouni en lieu et place de Plasil ne changera rien (82′), Bordelais et Caennais se quittent bons amis sur le score de 1-1 !

La déception est grande aujourd’hui. Nous savions les Bordelais quelque peu empruntés ces derniers temps mais nous n’imaginions pas une prestation d’une telle tristesse… L’égalisation normande est venue punir une équipe bordelaise bien terne qui a laissé tout le loisir aux Caennais de reprendre des couleurs au fil du match… Cela fait maintenant douze matches que les Girondins n’ont plus gardé leur cage inviolée à domicile… Bordeaux a du mal à trouver son second souffle et marque le pas. Le spectacle du début de saison n’est plus à la carte, la fluidité du jeu et la réussite offensive non plus. Il faudra se remettre au travail et retrouver nos vertus du début de saison si nous voulons retrouver de l’ambition. La liste des blessés pèse lourd en ce moment et il faudra faire avec afin de repartir du bon pied. Les Girondins entament une série de matches compliqués à négocier avec un déplacement à Paris (samedi 25/10 à 17h) avant une double confrontation face à Toulouse à l’occasion du Derby Garonne… Voilà qui devrait engendrer une motivation supplémentaire et permettre aux Bordelais de retrouver des couleurs… Ce soir, Bordeaux est troisième de Ligue 1 à égalité de points avec le PSG, deuxième (voir le classement ICI). Supporters dans les bons comme dans les moments les plus difficiles ; Allez Bordeaux !