Marc Planus (défenseur de Bordeaux) :
« Ce qui fait du bien surtout, c’est d’enchaîner trois matches de Championnat avec trois victoires et sans prendre de but. Après pour l’entourage et le public, c’est bien de battre Marseille, car ce sera un concurrent pour les cinq premières places. Ils ont eu une plus grande maîtrise que nous en première mi-temps, on les sentait plus serein que nous, ils posaient plus le jeu, ils nous pressaient haut, on n’arrivait pas très bien à ressortir. Le coach nous avait dit qu’en deuxième mi-temps, on monterait en puissance et qu’eux baisseraient un peu de pied. C’est ce qui s’est passé, on a su être patient. On a fait un match très rigoureux et même si cela n’a pas été un gros match, il y avait beaucoup d’intensité sur le terrain. Ce soir, il n’y a pas beaucoup plus de certitudes qu’avant la mini-tempête. On a pris neuf points en trois matches, on surfe sur une bonne vague mais on n’est pas à l’abri d’un creux, car une saison, c’est long et il y en aura certainement mais ces points-là ne sont plus à prendre. On n’est pas tombé dans la sinistrose après les deux défaites à Bastia et Montpellier, il ne faut pas s’enflammer, il n’y a pas d’euphorie, le vestiaire était très mesuré. »

Jaroslav Plasil (Milieu de terrain, FC Girondins de Bordeaux) :
« L’ensemble du match était un combat surtout en deuxième mi-temps. On était mieux en place, on a bien posé le ballon. On a bien fait circuler le ballon et on s’est créés des occasions. C’est bien. Le plus important c’est les 3 points. Nous n’avons pas perdu de matches ici depuis des années contre Marseille. Il fallait conserver cela. On se rapproche du haut de tableau. »

Henri Saivet (Attaquant, FC Girondins de Bordeaux) :
« Ce match n’était pas évident. Nous avons montré que nous avions envie de gagner. Notre état d’esprit était intéressant. Nous avons gagné. Nous sommes deuxièmes et c’est une bonne chose pour la suite et pour la confiance. Nous sommes restés concentrés. Nous savions que les dix dernières minutes étaient notre talon d’achille. Aujourd’hui, on a montré qu’on pouvait tenir comme contre Toulouse et contre Maritimo. Ce sont des matches qu’on a gagnés 1-0. On peut le faire. C’est juste un état d’esprit et de la concentration. Au classement, nous sommes deuxièmes et les autres sont juste derrière. Il faut essayer d’accrocher le bon wagon et continuer à travailler. Cela ne nous sera que bénéfique. »

Jean-Louis Triaud (président de Bordeaux) :
« Ce qui est agréable, c’est qu’on reste invaincu contre Marseille depuis de nombreuses années. Après une première mi-temps où on a subi physiquement, le coach a changé son organisation en passant à quatre à plat au milieu, cela a été mieux, physiquement on a mieux fini qu’eux. On a su marquer le but qui nous donne la victoire. Plus que le classement ce que je regarde ce sont les équipes avec lesquelles on était qui ont craqué. Au niveau comptable, c’est une bonne opération et pour le moral, c’est toujours sympa. On va continuer à avancer masqué et on va essayer de conserver cet état d’esprit qui fait la différence entre une équipe qui a un potentiel et qui ne l’exprime pas et une équipe qui veut s’imposer et imposer son jeu. L’ambition est la même, gagner le maximum de matches et on fera le bilan non pas à la 13e journée, mais à la 38e. »

Charles Kaboré  (Olympique de Marseille) :
« C’est rageant car on a eu des occasions mais on n’a pas su les concrétiser. Bordeaux est une équipe solide, avec beaucoup d’expérience. Ils ont une occasion et ils ont marqué. On a perdu mais il ne faut pas tout jeter. Il faut continuer à se battre les uns pour les autres, à rester solide et concrétiser nos occasions offensivement. Il faut chercher à marquer rapidement pour tuer le match. On savait que cela allait être difficile. Le match nul aurait été mérité par rapport à tous les efforts fournis.
Il faut prendre le positif, relever la tête. On a perdu, c’est rageant aussi pour nos supporters qui ont fait le déplacement. Il faut être plus conquérant pour les prochains matches. »

Nicolas N’Koulou (Olympique de Marseille) :
« Cela n’a pas été facile, ils nous ont pressés et nous ont empêché de sortir. On a pêché sur une erreur d’inattention que l’on a payée cash. Il faut rester concentré et faire le maximum d’efforts afin de faire le match qu’il faut. On a fait confiance aux joueurs disponibles, ils ont donné ce qu’il pouvait. C’est dommage pour nous. Dans l’ensemble on n’a pas été mauvais, il y avait un bon bloc. On a essayé de jouer les coups comme on le sentait mais on a pêché une fois et Bordeaux en a profité. »

Sources : Francefootball.frGirondins.com OM.net

 



Laisser un commentaire