Joie Jussie

SCO Angers 1-2 FC Girondins de Bordeaux (16ème de finale de la Coupe de France)

Les joueurs alignésPrior – B.Traoré, Ambrose, L.Sané, Poundjé – A.Traoré, Vada (90+1′ Soni), Jussiê (c) (74′ Plasil) – Ounas (85′ Chantôme), Crivelli, Touré

Buts : B.Ketkéophomphone (69′) – Jussiê (45+1′), E.Crivelli (58′)

Avertissement pour Bordeaux : T.Touré (78′)

C’est avec une équipe remaniée à 100% que Bordeaux se présente sur la pelouse du Stade Jean Bouin pour défier Angers en 16ème de finale de la Coupe de France. Cette compétition ne semble pas être une priorité absolue pour Willy Sagnol, mais hors de question de « balancer » la rencontre malgré tout, alors que M. Lannoy siffle le début du match.

Surprise de la saison, Angers se met rapidement en action et Yattara est le premier à solliciter Prior qui repousse la tentative (4′). Pas inintéressants dans le jeu, les Girondins tentent de passer sur les côtés mais tardent à se montrer dangereux. Les attaquants du SCO pèsent sur la défense bordelaise et Ketkéophomphone frappe, heureusement notre jeune gardien veille (17′). Sur la contre-attaque, Adam Ounas remonte tout le couloir droit, provoque et arme un tir croisé qui viendra mourir sur le poteau de Petric, battu (18′). Le match s’emballe, puisque la minute suivante, Prior doit de nouveau s’interposer devant Yattara (19′). Malgré une rencontre alerte, aucune des 2 équipes n’ouvre le score, et Bordeaux se voit priver d’un penalty évident ! Sur une action initiée par Ounas, Jussiê tente sa chance et voit sa frappe être repousser par Ismaël Traoré du bras (31′)… rien pour M.Lannoy, pourtant idéalement placé. Les Girondins prennent petit à petit confiance, et c’est au tour de Valentin Vada de se montrer et de contraindre Petric à se détendre (39′). Cela ne sera que partie remise, puisque dans le temps additionnel, le FCGB va prendre l’avantage. Sur un corner, Jean Ambrose manque sa reprise mais voit le ballon lui revenir dans les pieds, intelligemment le défenseur décale alors Jussiê. Sans contrôle et du pied gauche, le Brésilien surprend Petric au premier poteau (0-1, 45+1′). Un but qui arrive au meilleur des moments pour les Girondins qui virent donc en tête à la pause.

Menés, les Angevins débutent le second acte pied au plancher, il ne faut que 3 minutes à Ketkéophomphone pour tirer et trouver de nouveau Prior (48′). Sur un coup franc, l’ancien tourangeau est à deux doigts de trouver Saiss et fait passer un frisson à la défense girondine (54′). Ces frayeurs passées, les Bordelais se reprennent et sur un contre, Thomas Touré est proche de trouver la faille (55′). C’est finalement par une passe décisive que le numéro 10 du soir se distinguera, puisqu’il lance idéalement Crivelli qui remporte son duel avec Petric (0-2, 58′). Un break que les Girondins conserveront 10 minutes. Sur coup franc encore, Ketkéophomphone tente cette fois-ci sa chance directement. Le ballon rebondit devant Prior et trompe le portier bordelais (1-2, 69′). Le match est relancé et on se dit que les jeunes girondins auront du mal à tenir. Ndoye de la tête (75′), Sissoko qui trouve le petit filet (80′) sont proches de faire craquer Bordeaux, alors que Touré en contre trouve Petric (76′). Sur un fil, les hommes de Willy Sagnol tiennent et gèrent les 5 minutes de temps additionnel. Une dernière sortie de Prior soulage Bordeaux et valide la qualification : 1-2 !

En changeant intégralement son 11 de départ, Willy Sagnol a mis au repos ses cadres, lancé ou relancé certains joueurs, tout en obtenant la victoire (1-2). Une soirée tout bénéfique donc pour les Girondins qu’on attendait pas forcément à un aussi bon niveau ce soir. Si l’aventure en Europa League s’est arrêtée, Bordeaux reste donc en lice dans les 2 coupes et s’est repositionné en championnat (10ème). Ce 10ème match sans défaite confirme la très bonne forme actuelle d’une équipe intraitable en 2016, et on ne s’en plaindra pas. Allez Bordeaux !