Wahbi KHAZRI / David LUIZ
Paris Saint-Germain 3 – 0 FC Girondins de Bordeaux (11ème journée de Ligue 1) – Affluence : 46007 spectateurs.

Les joueurs alignés pour Bordeaux : Carrasso – Faubert, Yambéré, Pallois, Poundjé – Poko, Sertic (Contento 78′), Plasil – Khazri, Rolan (Kaabouni 57′), Touré (Sala 57′).

Buteur (s) : Lucas (45+3′ sp, 50′ sp), Lavezzi (81′).

Avertissement (s) pour Bordeaux : Poko (rouge direct 37′).

Deux équipes en perte de vitesse mais malgré tout très bien positionnées au classement (Paris était 2ème et Bordeaux 3ème) se sont affrontées ce samedi après-midi au Parc des Princes. Willy Sagnol et Jaro Plasil avaient promis du beau jeu, on a été sacrément bien servi. Deux rouges, deux pénaltys pour une seule et même équipe, une formation qui a su bien jouer au football et une autre qui a essayé d’exister sur le terrain, la victoire est on ne peut plus logique et est décernée au PSG.

Willy Sagnol veut certes donner sa chance à tout le monde, mais à un moment donné certains choix ne sont vraiment pas judicieux. Relancer Poundjé, déjà foncièrement mauvais contre Caen (la rédaction AG lui avait mis un 2/10), est plus que douteux surtout que Contento était de retour. Lancer dans le grand bain Cédric Yambéré est peut-être le seul point positif du soir, car il a certes fait une grosse faute sur Verratti dans sa surface mais a dans l’ensemble réussi sa première. Si nous devions parler du jeu bordelais ce soir, le résumé est terminé. Le seul moment où on a cru que Bordeaux allait « exister », est le moment où Grégory Van Der Wiel a reçu un carton rouge direct (28′) pour un tacle par derrière sur Khazri. Mais bon, André Poko, d’un magnifique geste de fair-play (tacle le ballon au niveau du genou de Verratti) voulait rejoindre son compère néerlandais dans les vestiaires. Tony Chapron a réalisé son désir (37′). David Luiz alluma la première mèche sur coup franc (39′), mais sa tentative a échoué sur le poteau gauche de Carrasso. Yambéré (45+2′) et Pallois (49′) ont commis une faute chacun dans leur surface, et Lucas a réalisé le doublé. Lavezzi, de retour de blessure, scella le sort d’un match devenu intéressant grâce à l’arbitrage de T.Chapron (bons choix). Diego Rolan a gâché deux grosses occasions (30′, 56′) où, seul devant le but n’avait plus qu’à éviter les joueurs en face de lui mais il n’a pas réussi à scorer. Les rentrées de Sala, Kaabouni et Contento n’ont rien apporté. Lors de ce match le PSG s’est réveillé, tant mieux pour eux et ce soir Bordeaux s’est endormi, tant pis pour nous.

Des promesses de jeu loin d’être tenues, logiquement la presse et les journalistes vont nous tomber dessus, à raison. On ne peut plus se cacher derrière un classement flatteur au vu de performances ternes depuis un mois. Un moment donné la réalité comptable va nous raisonner, en perdant 3-4 places la pression du résultat va arriver. Certes c’est le PSG, certes la défaite est facilement pronosticable, mais les Girondins ont rendu les armes beaucoup trop vite, malheureusement. Bordeaux reste troisième (voir ICI) mais seulement quatre équipes ont joué. Soutenons toujours notre équipe, allez Bordeaux !