Jean Christophe BAHEBECK / Julien FAUBERT

Paris Saint-Germain 2–1 FC Girondins de Bordeaux  (1/16 de finale de Coupe de France) – Affluence : 48 000 spectateurs.

Les joueurs alignés pour Bordeaux : Carrasso – Faubert (Mariano 72′), Ilori, Pallois, Contento – Yambéré, Plasil, Sertic (cap) – Rolan, Maurice-Belay (Soni 87′), Touré (Crivelli 46′).

Buteurs : E. Cavani (14′), J. Pastore (33′) / D. Rolan (47′).

C’est un gros morceau qui attend Bordeaux pour ce 1/16ème de finale de Coupe de France ! La mission est la suivante : Il faudra vaincre l’ogre parisien, bien que remanié, pour accéder au prochain tour. La tâche s’annonce rude, et très vite, elle devient compliquée… Après un début de match maîtrisé par les Parisiens qui dictent le tempo du match, une action bien construite côté gauche a raison de la passivité bordelaise… Bien servi par Digne, Cavani devance Ilori de la tête et trompe Carrasso (14′). Le marquage girondin est scandaleux… La réaction bordelaise parait inespérée et elle n’aura pas lieu ; Paris concrétise sa domination en faisant le break par Pastore qui profite d’une frappe de Lavezzi détournée tant bien que mal par Carrasso pour pousser le cuir dans le but vide (33′). C’est facile, trop facile pour les joueurs de la Capitale. L’opposition est faible, très faible… Les Bordelais sont apathiques et désespérants. La mi-temps vient marquer une trêve à ce supplice ; Paris mène aisément et logiquement 2 buts à 0 face à une équipe girondine qui n’est plus que l’ombre d’elle-même depuis trop longtemps déjà…

Stupeur ! Dès le retour des vestiaires, Bordeaux surprend tout son monde et réduit l’écart par l’intermédiaire de Rolan (47′) ! C’est une toute autre équipe bordelaise qui est revenue des vestiaires, comme quoi, avec de l’envie… L’entrée du jeune attaquant de la réserve Enzo Crivelli fait du bien et permet de trouver un point de fixation pour orchestrer les offensives. Bordeaux pousse mais le PSG remet peu à peu le pied sur le ballon, les Marine & Blanc procèdent quant à eux en contre-attaques. Par la suite, le rythme du match baisse considérablement et Paris essaye de faire tourner, le chrono tourne en leur faveur. Si Bordeaux essaye d’aller de l’avant, les offensives manquent de mordant et n’inquiètent guère Douchez. Camara sera expulsé à la suite d’un deuxième jaune et le jeune Soni (16 ans) fera ses premiers pas en professionnel mais rien n’y fait ; Bordeaux s’incline au Parc des Princes et sort de cette Coupe de France 2015 par la petite porte (2-1).

La magie de la Coupe n’aura pas opérée, le petit Bordeaux a été surclassé par le grand Paris (toutefois sans Ibrahimovic, Verratti, Lucas… au coup d’envoi, c’est dire !) Malgré l’adoption d’un tout autre visage en seconde période, les Marine & Blanc ont payé leur première mi-temps ratée et n’auront finalement pas su recoller au score… Il ne reste désormais à Bordeaux que le championnat à jouer. La prochaine échéance aura lieu samedi à Bastia (20h00) pour le compte de la 22ème journée de Ligue 1. Supporters dans la victoire comme dans la défaite : Allez Bordeaux !