Wissam Ben Yedder

Toulouse FC 2–1 FC Girondins de Bordeaux (30ème journée de Ligue 1) – Affluence : 15288 spectateurs.

Les joueurs alignés pour Bordeaux : Carrasso – Mariano, Ilori, Sané (c), Contento – Yambéré (Traoré 66′), Plasil (Saivet 81′), Chantôme, Khazri (Maurice-Belay 66′) – Rolan, Kiese Thelin.

Buteur(s) : W. Ben Yedder (18′), J-A. Kana-Biyik (61′) / D. Rolan (29′).

Avertissement(s) pour Bordeaux : J. Plasil (16′), W. Khazri (61′), L. Sané (61′) (91′), carton rouge.

Huit – c’est le nombre de matchs consécutifs sans défaite des Girondins, série en cours. Huit – c’est aussi le nombre de victoires du TéFéCé… cette saison. En position de premier relégable, le Toulouse FC doit plus que jamais sauver sa peau pour rester en Ligue 1… Quoi de mieux qu’un Derby pour se relancer ? Remotivés par l’arrivée d’un nouveau coach, les Violets auront sûrement à cœur d’offrir ce succès tant attendu à leurs supporters, eux qui ont vu leur équipe s’incliner à trois reprises déjà cette saison face à des Bordelais intraitables lors des précédentes confrontations. Des Marine & Blanc en pleine confiance donc, qui se doivent de faire la passe de quatre pour confirmer leur glorieux succès acquis face au Paris Saint-Germain le weekend dernier. Avantage Bordeaux, mais méfiance tout de même… Au coup d’envoi, les mêmes onze soldats qui sont venus à bout du PSG sont reconduits. Dès les premières minutes de jeu, ce sont les Bordelais qui se portent vers l’avant. Très fébriles, les Toulousains se font très peur avec un Ahamada peu inspiré, à deux doigts d’être battu par une passe de son coéquipier Yago… Le but contre-son-camp était tout proche ! (3′) Pourtant, les locaux reprennent confiance en jouant dans la partie de terrain bordelaise. Il s’en suit une succession de corners et de centres en faveur des Violets, sans danger véritable. Toulouse a le ballon, Bordeaux commence timidement son match… Et va se faire punir ! Sur un coup-franc joué avec malice, Ben Yedder contrôle dans la surface, pivote et décroise sa frappe… ça suffit pour tromper Carrasso, 1-0 (18′). Ce but a au moins le mérite de réveiller, tout doucement, des Bordelais totalement apathiques jusqu’alors… Fort heureusement, ces derniers temps, la réussite colle aux crampons des bordelais… Sur corner, Kiese Thelin s’arrache pour récupérer le ballon dans la surface, son effort profite à Rolan, très opportuniste, qui vient remettre les compteurs à zéro ; 1-1 ! (29′) Bordeaux est enfin entré dans son match et prend d’assaut le but d’Ahamada, toujours très fébrile et tout proche d’encaisser un énième but gag sans un nouveau sauvetage sur sa ligne… (34′) Le portier toulousain se reprend bien sur une frappe puissante de Kiese Thelin (35′). Entre temps, Carrasso a remporté brillamment son duel face à Pesic, seul face au but. Le monopole du ballon est revenu aux Girondins, ce sont eux désormais qui se créent les occasions et qui obtiennent des corners. Pour prendre les devants, Mariano et Khazri s’essayent à la frappe et sollicitent le gardien adverse (44′). Toulouse souffre depuis l’égalisation, la faute à un Bordeaux retrouvé, qui pousse sans relâche. La mi-temps arrive à point nommé pour le TFC et vient freiner la pression bordelaise ; les vingt-deux acteurs rentrent aux vestiaires à égalité, 1-1.

Après les traditionnelles quinze minutes de repos, le jeu reprend ses droits. Toulouse essaye d’apporter le danger sur le but de Carrasso mais Yambéré, très concentré, veille (49′). Ben Yedder est proche du doublé mais il est justement signalé hors-jeu (53′). Ilori lui répond de la tête sur un centre de Khazri mais Ahamada détourne (56′). Le match a repris sur un faux-rythme, les Girondins doivent prendre le jeu à leur compte… Sauf que, Kana-Biyik s’élève plus haut que la défense et redonne l’avantage aux Violets, 2-1… (61′) Comme en première période, Bordeaux était endormi… Après ce but, les esprits s’échauffent entre Toulousains et Bordelais, les jaunes pleuvent pour Sané, Khazri et Pesic… Yambéré inquiète Ahamada puis cède sa place à Traoré. Khazri est aussi du voyage et est remplacé par Maurice-Belay (66′). Aux abords de la surface girondine, Tisserand cherche le penalty mais ne l’obtient pas, Ben Yedder cherche le lob mais trouve l’arrière de la barre (72′). La révolte bordelaise n’en est pas une, l’envie manque cruellement… Ilori sauve les meubles d’un tacle rageur devant Akpa-Akpro (77′) alors que Plasil est remplacé par Saivet (81′). Kiese Thelin, volontaire, essaye désespérément du gauche, sans succès… (83′) De nombreux deuxièmes ballons sont exploitables mais l’apathie bordelaise fait qu’ils sont exclusivement repris par les Toulousains… On croit tout de même à l’égalisation lorsque le centre de Traoré trouve la reprise de Saivet, esseulé à 6 mètres du but, mais ce dernier manque le cadre, comme un symbole… (87′) Sur corner, Braithwaite croit sceller le sort de ce match mais Carrasso fait parler ses réflexes (88′). Alors que l’on est entré dans le temps additionnel, Sané commet une faute idiote qui lui vaut un second carton jaune… Le Capitaine, passablement énervé, est exclu, comme un symbole, encore… (90′) On en restera là, le mal est fait ; Bordeaux s’incline à Toulouse (2-1) !  

Retour sur terre pour les Girondins ! Alors qu’ils restaient sur huit matchs sans défaite, les joueurs sont retombés dans leurs travers face à une équipe toulousaine plus valeureuse que talentueuse… Si les statistiques penchent en faveur des Bordelais, le tableau d’affichage rappelle à tous que sans inspiration, la possession du ballon ne suffit pas. Peut-être trop sûrs de leur force au coup d’envoi après le succès face au PSG dimanche dernier, les Marine & Blanc peuvent déchanter car ce revers n’est clairement pas le bienvenu. Cette récurrente tendance à se relâcher et à rater le coche lors des matchs importants devient très agaçante… Le choix de reconduire le même onze que la semaine dernière n’a pas payé, le dilemme résidant dans la volonté de créer une dynamique et le risque de suffisance… Ce soir, c’est clairement la seconde option qui était de sortie ! Une réaction d’orgueil est attendue après la parenthèse internationale avec les réceptions successives de Lens (05/04 à 14h00) et de l’ennemi Marseillais (12/04, 21h00). Au classement, les hommes au Scapulaire stagnent (voir ICI). Souvent, les Derbys se gagnent avec le cœur, ce qui a cruellement fait défaut aux Girondins ce soir… Supporters dans la victoire comme dans la défaite, Allez Bordeaux !