But Ludovic Sane

FC Girondins de Bordeaux 3–2 Paris Saint-Germain (29ème journée de Ligue 1) – Affluence : 32 236 spectateurs.

Les joueurs alignés pour Bordeaux : Carrasso – Mariano, Ilori, Sané (c), Contento – Yambéré, Plasil, Chantôme, Khazri (Maurice-Belay 74′) – Rolan (Traoré 90′), Kiese Thelin (Crivelli 82′).

Buteur(s) : L. Sané (18′), W. Khazri (70′), D. Rolan (88′) / Z. Ibrahimovic (50′) (85′).

Avertissement(s) pour Bordeaux : D. Contento (46′), Mariano (84′).

Efficacité. C’est le mot d’ordre, prôné par Sagnol, côté girondin. Car en face, c’est le Paris Saint-Germain. Héroïque cette semaine face à Chelsea en Ligue des Champions, le club de la Capitale (version Qatarie) fait figure de « bête noire » des Girondins puisqu’il a remporté ses 7 derniers matches face à Bordeaux, toutes compétitions confondues. Le défi est de taille ! Pour tâcher de créer l’exploit, le stade affiche complet, comme trop rarement… De l’enjeu, des stars et de l’ambiance… voilà la recette d’une rencontre alléchante qui promet d’être disputée ! Au terme d’une minute d’applaudissements en hommage aux victimes du crash d’hélicoptères en Argentine, le coup d’envoi est donné ! Le PSG obtient le premier corner du match dans les toutes premières minutes de jeu, un exercice où il a brillé face aux Blues de Chelsea avec deux buts, mais cette fois le danger est repoussé (3′). La réponse bordelaise est immédiate, Kiese Thelin et Rolan combinent pour servir Contento en retrait, la frappe de l’allemand est détournée par un excellent Sirigu (5′). La première grosse occasion du match est donc girondine. Alors que Khazri régale techniquement, Paris peine à sortir de sa moitié de terrain. Ibrahimovic est bien muselé par Ilori. Agressifs, les Marine & Blanc parviennent à se créer des opportunités, à l’image de Kiese Thelin qui résiste bien à la pression du duo Luiz-Silva pour placer une frappe qui contraint Sirigu à se coucher (14′). Motivés et inspirés, les Girondins vont rapidement être récompensés de leur bon début de match. Sur corner, Khazri trouve la tête rageuse du capitaine Sané qui vient ouvrir le score et son compteur buts cette saison par la même occasion ! (18′) Sans aucun complexe, Bordeaux mène 1-0. Les hommes de Sagnol ne reculent pas pour autant et prennent même le pas sur un PSG bousculé, qui ne parvient pas à reprendre le contrôle du ballon. Khazri et Plasil ont des jambes de feu en cette première période, ce qui permet à Bordeaux de monopoliser le ballon dans l’entre-jeu. Les combinaisons entre Khazri-Rolan et Kiese Thelin mettent à mal les Parisiens. Après plus de trente minutes de jeu, Paris se montre enfin dangereux par l’intermédiaire d’Ibrahimovic mais sa frappe est bien repoussée par Carrasso (35′). Dans la foulée, David Luiz blessé, cède sa place à Camara (38′). Rolan s’essaye de loin par deux fois, sans trouver le cadre (39′). A quelques minutes de la fin du premier acte, c’est encore et toujours les Marine & Blanc qui se ruent vers l’avant, les Parisiens sont totalement dominés… Pour preuves, Paris n’a tenté qu’un seul tir en 45 minutes et Ibrahimovic et Lavezzi n’ont réussi aucune passe dans la moitié de terrain bordelaise… C’est donc logiquement et presque facilement que les Girondins regagnent les vestiaires avec un précieux but d’avance à la pause, 1-0.

Après s’être ressourcés quinze minutes durant, Bordelais et Parisiens reviennent sur la pelouse pour la seconde période. Très vite, c’est la douche froide… Au terme d’une terrible mésentente entre Ilori et Carrasso, Ibrahimovic pousse le cuir du bout du pied au fond des filets… (50′) Un but absolument « casquette » où le portier girondin semble se soucier de tout, sauf du ballon ! Bordeaux 1, Paris 1. Ce but, ô combien évitable, fait mal au moral des Bordelais, à l’image du visage dépité de Carrasso qui s’excuse auprès de ses coéquipiers… Tout est à refaire mais rien n’est perdu pour les hommes au Scapulaire. Rolan et Chantôme passent à l’atelier frappes au but, sans succès (55′) (57′). A la suite d’un centre de Kiese Thelin, le ballon revient sur Chantôme qui allume Sirigu, ce dernier étant miraculeusement sauvé par… son menton ! (68′) Renversant, comme la tournure que prend ce match… Quelques secondes seulement après cette grosse occasion, Bordeaux repasse en tête grâce à un but de Khazri, qui n’a plus qu’à effleurer le ballon sur une service de la tête de Kiese Thelin ! (70′) Les Girondins reprennent la tête, 2-1. Dans la foulée, l’égalisation parisienne est toute proche mais Carrasso réalise un double-arrêt stratosphérique devant Lavezzi et parvient à préserver l’avantage au score… (71′) Incroyable ! Alors que le match est devenu totalement fou, le remplacement de Khazri par Maurice-Belay nous permet de souffler un peu… (74′) Bordeaux procède désormais en contre-attaque, Rolan ne trouve pas le cadre (80′). Alors que l’on croit de plus en plus à l’exploit, les Bordelais se condamnent eux-mêmes une nouvelle fois en concédant un penalty plus qu’évitable qu’Ibrahimovic se charge de transformer, Carrasso avait pourtant choisi le bon côté… (85′) Tout est, une nouvelle fois, à refaire ; 2-2. Sauf qu’aujourd’hui, les Girondins sont magiques et vont, pour la troisième fois de la partie, reprendre les devants grâce à Diego Rolan ! (88′) 3-2 PHÉNOMÉNAL ! Les Marine & Blanc ne seront plus rejoints… Sa majesté Bordeaux s’offre un succès capital sur Paris, 3-2 !

QUELLE VICTOIRE ! Difficilement pronostiquable avant la rencontre, ce succès faramineux des Girondins est d’autant plus délicieux qu’il a été acquis au terme d’un match plein au scénario renversant et à la saveur insoupçonnée ! 22 tirs à 7, 23 centres à 10, 6 corners à 3… Et le luxe de chiper la possession du ballon au PSG (55%)… Les Bordelais ont été tout simplement irrésistibles ! Les hommes de Sagnol, qu’il faut gratifier de ce précieux succès aujourd’hui, enchaînent un huitième match sans défaite et confirment leur véritable retour en forme. Après avoir renversé les invincibles Caennais et crucifié l’ogre Parisien, où va s’arrêter Bordeaux ? La réponse dès samedi prochain (20h00) sur la pelouse du voisin Toulousain, plus que mal-en-point en championnat… Grâce à cette immense performance, les Marine & Blanc restent au contact de Saint-Etienne pour la lutte à l’Europe (voir le classement complet ICI)Supporters dans la victoire comme dans la défaite, fêtons cet exploit comme il se doit ; Allez Bordeaux !