Affiche Après-match

OGC Nice 1-3 FC Girondins de Bordeaux (3ème journée de Ligue 1) – 22 712 spectateurs.

Les joueurs alignés pour Bordeaux : Carrasso – Mariano, Sané, Pallois, Contento – Poko (D’Almeida 81′), Sertic, Khazri (Kaabouni 64′) – Rolan (Sala 85′), Maurice-Belay, Diabaté.

Buteur(s) : Bosetti (11′) / Diabaté (32′ s.p), Maurice-Belay (47′), Sertic (55′).

Avertissement(s) pour Bordeaux : Contento (31′), Rolan (34′), Pallois (54′), Mariano (87′), Diabaté (37′, 82′).

A l’orée de cette troisième journée de Ligue 1, Bordeaux se voyait endosser le costume de leader du championnat après une probante victoire face à l’AS Monaco, un adversaire de prestige, sur le score de 4-1. Pour son deuxième match à l’extérieur de la saison, les hommes de Willy Sagnol se sont une nouvelle fois imposés, une nouvelle fois ils ont eu une mi-temps négative et une autre probante. Mais bon, les trois points sont encore là, pourquoi se plaindre… Victoire 1-3.

Une réaction d’orgueil des Girondins a encore fait la différence. Les hommes de Claude Puel ont rapidement ouvert le score dès la 11ème minute suite à un déboulé de Bosetti qui, voyant Carrasso très avancé (et très mal placé) tente sa chance de l’extérieur du pied, lobant le gardien international. Le tableau d’affichage était donc ouvert dès l’entame du match, ce qui n’a ni galvanisé les bordelais, ni les niçois. Diego Rolan, encore une fois très en jambe aurait pu scorer (17′, 24′) mais Hassen était sur la trajectoire. 32ème minute, un des tournants du match. Khazri est le plus prompt sur un mauvais dégagement niçois, et Bauthéac en voulant dégager tape sur son genou : Penalty (le troisième provoqué en deux matchs par le tunisien). Cheick Diabaté ne perd pas son duel, et fait revenir les Girondins à hauteur (1-1, 32′). Second tournant du match, l’erreur d’arbitrage de Stéphane Lannoy. A la 40ème minute, Eysseric frappe un long coup-franc pour chercher la tête d’un partenaire qu’il ne trouve pas, sauf que son ballon attérit dans le but d’un Carrasso apathique. Rien à redire, sauf que l’arbitre signale un hors-jeu, pensant que Genevois avait touché le cuir. Bordeaux pas malheureux sur le coup… Après la pause, Bordeaux, transfiguré, marque deux fois en 7 minutes. D’abord Maurice-Belay (servi dans la surface par un Diabaté altruiste) qui envoie une mine entre deux joueurs (1-2, 47′) suite à un des seuls débordements du soir de Mariano, et ensuite c’est Sertic qui conclut une contre-attaque rondement menée par Diego Rolan (1-3, 55′). Le break est fait, le match est plié.

Jamais deux sans trois comme le dit le proverbe… Bordeaux a respecté l’adage, et se retrouve provisoirement seul en tête (9 pts) en attendant le match de Saint-Etienne demain. Willy Sagnol réalise pour le moment un sans-faute, pourvu que ça dure ! Mais il faudra persévérer afin de produire du beau jeu non pas pendant 45 minutes, mais plutôt 60, voire plus si affinité… Pour voir le classement actuel, voir ICI. Les Girondins vont désormais être bien pris au sérieux vu ce démarrage, nous serons attendus, c’est à nous de continuer à prendre des points et ce dès le week-end prochain, face à Bastia. Allez Bordeaux !



Laisser un commentaire

  • Quel scandale ce match , gagné grace à un enchaînements d'erreurs d'arbitrage et que le même arbitre a avoué de ne pas avoir été à la hauteur ce jour là ( il s'est même excusé auprès du président de l'OGC Nice ) . Vous pouvez vous vanter d'avoir une belle équipe sur le papier et je pense sincèrement que l'équipe est belle avec ce que j'ai vu au stade de l'allianz rivière samedi soir, mais il faut savoir gagner aussi de belle manière , sans aide de l'arbitre, sans enchaîner les fautes ( 7 cartons jaunes samedi soir ), à la régulière , comme une très belle équipe . Prouvez nous que vous en êtes capables car des matches comme samedi c'est la honte du football ……bonne chance pour la suite du championnat ! Une supportrice du Gym qui vous aime bien quand même

    • Tusitala

      Les girondins ont fait leur match..point barre ..