Francis Gillot (entraîneur de Bordeaux) :
«C’est mérité, on a fait une bonne demi-heure, la première, on s’est créé des occasions, malheureusement on n’a pas marqué. Avant la mi-temps, on a baissé un petit peu de pied. On est reparti en deuxième mi-temps comme on a fini la première, moyennement, et ça s’est stabilisé. Le but est mérité et la victoire aussi. C’est dommage qu’il faille donner des coups de gueule pour se remobiliser et remotiver les troupes mais aujourd’hui, je suis très content de ce qu’ils ont fait. Quand c’est bien, je le dis aussi, je félicite les joueurs car ils ont fait un gros match contre une belle équipe de Toulouse, impressionnante, qui avait fait des bons résultats jusque-là et qui a un potentiel physique et technique étonnant. On n’a pas de marge de manoeuvre. L’année dernière, on a eu des bons résultats sur les matches retour car on était à 100%. Dès que l’on baisse un peu, de 10 %, c’est le lot de beaucoup d’équipes, on est vulnérable et on perd des matches.»

Alain Casanova (entraîneur de Toulouse) :
«Cela a été dur de prendre un but en toute fin de match, surtout à un moment où on avait l’impression qu’on pouvait prendre le dessus sur un plan physique. On perd sur une erreur d’inattention. On a réalisé un match trop timide avec le ballon. On a posé peu de problèmes aux Bordelais, il nous aurait fallu plus de maîtrise collective et individuelle. Il y avait moyen de mieux faire. Le podium qui s’en va, ce n’est pas le plus important. Je le répète, on est en construction depuis pas mal de temps. Ce que l’on a au niveau du total de points jusqu’à maintenant, on l’a mérité mais on s’aperçoit qu’il nous reste beaucoup de travail à faire. L’objectif ce soir n’était ni de marquer les esprits ni de prendre la première place. Ce qui est important, c’est notre progression. On commence à parler un peu de nous, ce n’est pas toujours évident à assumer. On n’est pas préparé, on n’est pas programmé pour ça, nous c’est plus entre la 5e et la 10e place.»

Source : Francefootball.fr



Laisser un commentaire