Nabil FEKIR / Thomas TOURE

FC Girondins de Bordeaux 0–5 Olympique Lyonnais (19ème journée de Ligue 1) – Affluence : 31 873 spectateurs.

Les joueurs alignés pour Bordeaux : Carrasso – Mariano, Yambéré (Saivet 45′), Sané (cap), Pallois, Contento – Plasil, Sertic, Khazri (Poko 71′) – Touré (Maurice-Belay 75′), Diabaté.

Buteur(s) : A. Lacazette (39′) (90′), C. Tolisso (56′), N. Fékir (81′), J. Ferri (85′).

Avertissement(s) pour Bordeaux : G. Sertic (40′), Pallois, rouge direct (64′).

Match de gala pour la dernière rencontre de la phase aller du championnat ; Bordeaux, sixième, reçoit Lyon, troisième. Tous deux peuvent gagner une place en cas de succès, c’est l’enjeu. Pour la deuxième fois de la saison, le stade Chaban-Delmas affiche complet avec plus de 31 000 supporters prêts à en découdre ! Tout comme les joueurs qui réalisent une très bonne entame de match. Touré, l’homme en forme côté girondin, prend d’emblée l’ascendant sur Jallet et sème le trouble dans la défense lyonnaise à de nombreuses reprises. Il trouve d’abord la tête de Diabaté qui trouve les gants de Lopes (3′), puis le pied droit de Mariano qui trouve… le toit du stade (4′). La révélation bordelaise ne s’arrête pas là et dépose, comme à Lille mercredi, un extérieur du pied parfait pour Khazri qui pense pouvoir finir mais la superbe sortie de Lopes l’en empêche (6′). Lyon est totalement dominé et ça ne va pas s’arranger. Plasil trouve Diabaté qui, bien qu’excentré, frappe fort hors du cadre (13′). Lopes repousse un centre-tir de Touré (15′). Après vingts premières minutes outrageusement dominées par les Girondins, les Olympiens se réveillent et tiennent mieux le ballon. Lacazette, jusqu’alors fantomatique, déclenche une frappe mais Carrasso veille (24′). Pallois obtient un coup-franc très bien placé aux abords de la surface que Sertic se charge de tirer, dans le mur (33′). Ce même Pallois qui va commettre l’irréparable en se mêlant les pinceaux dans la surface de réparation, ce qui profite à Njié qui à bout portant tombe sur un Carrasso intraitable ! Quel exploit du portier bordelais, pourtant convalescent ! (37′) Dans la foulée, l’attaquant lyonnais ne parvient pas à reprendre correctement un bon centre de Jallet (38′). Les hommes d’Hubert Fournier sont mieux et vont tout de suite traduire cet avantage au tableau d’affichage… Lancé en profondeur par Fékir, Lacazette ajuste Carrasso, très avancé, d’une merveille de frappe sous la barre (39′). Bordeaux est puni, Lyon prend l’avantage ! (0-1) Ce but pèse lourd sur les têtes bordelaises et les Rhodaniens vont tâcher d’en profiter mais Fékir ne trouve pas le cadre et Njié perd son duel face à Carrasso (45′). La mi-temps est sifflée, les Girondins sont menés par une formation lyonnaise qui a su se montrer réaliste ; 0-1.

Après le passage aux vestiaires, le match reprend ses droits. Sagnol change de tactique et remplace sont 3-5-2 par un 4-4-2, Yambéré est remplacé par Saivet (45′). Rapidement, les Marine & Blanc se ruent vers l’avant. Plasil oblige Lopes à se détendre (49′) tandis que Khazri manque cruellement de lucidité au moment de servir Diabaté, Bisevac s’interpose (54′). Tout pour l’attaque pour les Bordelais… qui en oublient de défendre ! Sur une nouvelle erreur de la défense, la relance de Sané est interceptée par un lyonnais, le cuir file jusqu’à Tolisso qui crucifie Carrasso… (56′) Bordeaux est une nouvelle fois sanctionné, 0-2. La défense bordelaise est aux abois et il faut un excellent Carrasso pour empêcher un score fleuve (59′). Le match prend une dimension encore plus cauchemardesque lorsque Pallois, d’un niveau abyssal ce soir, découpe Njié qui partait seul au but… Le trouble plane durant de longues minutes sur la décision de l’arbitre, la faute ayant été commise à quelques centimètres de la surface de réparation. L’arbitre décide d’attribuer un coup-franc (à tord, il y avait penalty) et, après de longues protestations de part et d’autre, sanctionne Pallois d’un carton rouge… (65′) Khazri et Touré cèdent leur place à Poko et Maurice-Belay, « pour le fun » dira-t-on… Car le match est désormais dépourvu de sens côté bordelais… Totalement asphyxiés par la domination lyonnaise, les Girondins vont céder trois fois de plus… Fékir, sur une passe décisive de… Lopes (!) se joue de Sertic puis de Carrasso pour marquer dans le but vide (81). Ferri aggrave le score (85′) avant que Lacazette ne viennent clore la démonstration face à des plots ! (89′) L’arbitre met fin au supplice, Lyon corrige Bordeaux sur sa pelouse ; 0-5 ! 

QUELLE HONTE ! Rien ne peut justifier une telle prestation ce soir… Pire, tout était réuni pour offrir du spectacle : un stade plein, un groupe quasiment au complet, un dernier match à enjeu… Rien de tout ça n’a suffit ! Bordeaux, qui était encore invaincu à domicile, a failli. Chaque but ou presque est entaché d’une erreur individuelle, c’est dire… C’est la plus lourde défaite des Girondins à domicile depuis… 1974 ! Trois défaites lors des trois derniers matchs… Finalement, les seuls à la hauteur du rendez-vous sont les supporters, qui ont eu l’intelligence de ne pas accabler plus les joueurs par des sifflets ou des paroles déplacées… Espérons que les joueurs leur rendent la pareille dès le début de l’année 2015 afin de se racheter ! Cette défaite, signe d’une prestation d’un niveau abyssal, fait très mal mais n’enlève en rien à la bonne première partie de saison des Girondins. Essayons de se consoler avec ça. Bordeaux termine 2014 à la sixième place de Ligue 1 avec un total de 31 points (voir le classement complet ICI). Les joueurs devront réagir dès le dimanche 4 janvier à l’occasion des 32ièmes de finale de la Coupe de France lors du Derby face à Toulouse avant un déplacement difficile à Monaco le dimanche suivant. 

L’équipe de rédaction d’ActuGirondins aurait souhaité une bien meilleure prestation afin de vous souhaiter de joyeuses fêtes et vous remercier pour votre fidélité… Supporters dans les victoires comme dans les défaites, même les plus difficiles, Allez Bordeaux !