Stade Chaban-Delmas (FCGB-PSG 2015)

A quelques jours de dire « Adieu Lescure », la rédaction d’Actugirondins vous propose un hommage à ce stade, dans lequel nous avons vécu énormément d’émotions. Nous avons sélectionné 50 matchs qui nous ont marqué sur les 30 dernières années. Que ce soit par leur scénario, leur particularité, leur enjeu, leur suspense, ces rencontres resteront dans nos mémoires, dans vos mémoires.

Dans cette dernière partie, nous allons retrouver les matchs classés dans les 5 premiers.

5ème – BORDEAUX 3-0 MARSEILLE

31ème  journée de Division 1 – Samedi 11 Avril 1987

 

Le contexte : A la lutte pour le titre, Bordeaux (2ème) reçoit le leader marseillais. Le club phocéen possède un point d’avance sur les Girondins au moment de se rendre un Lescure, un stade maudit pour eux depuis 10 ans.

Le match : Tous les Bordeaux-Marseille de l’époque sont tendus, mais celui là va atteindre un niveau de tension extrême. Cette rencontre marque le retour d’Alain Giresse à Bordeaux, sous le maillot marseillais, et l’ex meneur girondin va avoir droit à un traitement de faveur. Le duo Girard-Rohr s’occupe de son cas et ce dernier est expulsé dès la 22′ pour une intervention dangereuse. Dans le même temps, Diallo le marseillais prendra lui aussi un rouge pour s’en être mêlé. Au niveau foot, il n’y avait déjà pas photo puisque Bordeaux avait commencé fort la rencontre, menant 2-0 après 12′ (Fargeon et Girard). Le dernier but splendide de José Touré sera la cerise sur le gâteau (3-0 70′).

Le fait marquant : Cette rencontre sera le tournant du championnat ! Grâce à ce succès, Bordeaux dépasse l’OM au classement et ne lâchera plus la tête pour s’offrir un 4ème titre de champion de France. Ces deux équipes se retrouveront aussi en finale de la Coupe de France, et là encore les Marine & Blanc triompheront !

4ème – BORDEAUX 4-0 PARIS SG

20ème journée de Ligue 1 – Dimanche 11 Janvier 2009

Le contexte : Deuxième à la trêve, 3 points derrière Lyon, Bordeaux réussit une belle saison, avec notamment une dernière rencontre superbe lors de la phase aller (3-4 à Monaco). Au pied du podium, le PSG peut dépasser les Girondins en s’imposant à Chaban.

Le match : Dans le froid glacial de ce mois de Janvier, les Girondins vont rapidement réchauffer tout le monde. En ouvrant le score de la tête, Souleymane Diawara (10′) lance Bordeaux sur le chemin du succès. Impressionnant dans le jeu, le club girondin fait le break avant la pause, grâce à Cavenaghi, idéalement servi par Chalmé (35′). Paris n’y est pas et vit un véritable cauchemar, en seconde période Yoann Gourcuff (70′) et Fernando (88′) ajoutent deux nouveaux buts. Un score de 4-0 au final, pour un véritable régal !

Le fait marquant : Est-ce le plus beau but marqué à Lescure ? Difficile de répondre à cette question, mais lors de ce match, Yoann Gourcuff, au sommet de son art, inscrira un but d’anthologie. A la suite d’un centre de Tremoulinas mal dégagé, Chalmé donne le cuir au meneur girondin, la suite se passe de commentaires… La défense n’y voit que du feu et le stade s’enflamme (70′).

3ème – BORDEAUX 4-1 MARSEILLE

22ème journée de Division 1 – Vendredi 29 Janvier 1999

Le contexte : Sur un nuage, Marseille et Bordeaux dominent largement le championnat 98/99. L’OM possède 3 points de plus que les Marine & Blanc au moment de venir défier les hommes d’Elie Baup dans leur jardin.

Le match : 18′ pour 4 buts ! Entre la 14′ et la 32′, Bordeaux, tel un tsunami, aura tout emporté sur son passage. La défense de l’OM verra défiler les vagues girondines sans pouvoir les arrêter. Trop grandes, trop belles, trop précises. Les buts sont des modèles du genre. On commence par la tête de Wiltord servi par un retourné de Laslandes (14′), on continue avec la chevauchée individuelle de Micoud (17′), puis les rôles s’inversent lorsque Wiltord centre pour Laslandes à l’issue d’une action collective somptueuse (20′). Le quatrième but signé Wiltord vient définitivement enterré l’OM (32′). En seconde période, c’est le plus girondin des Marseillais de l’époque, Christophe Dugarry qui sauvera le peu d’honneur restant aux phocéens (4-1, 59′).

Le fait marquant : Cette rencontre, et surtout cette première période est peut-être la plus belle jamais réalisée par Bordeaux à Lescure. La qualité de jeu des Girondins est cette année là louée de tous. Le 4-4-2 d’Elie Baup avec le carré Benarbia-Micoud-Laslandes-Wiltord fait des merveilles.

2ème – BORDEAUX 2-0 JUVENTUS TURIN

1/2 Finale retour de la Coupe des Clubs Champions – Mercredi 24 Avril 1985

Le contexte : Battu 3-0 à l’aller à Turin, Bordeaux est pratiquement éliminé de la Coupe des Clubs Champions au moment de recevoir les Bianconeri lors de match retour. Malgré tout, sûrs de leurs forces, les Girondins ne feront aucun complexe devant un stade plein comme un œuf.

Le match : Le scénario impossible prend forme à la 24′. Sur un excellent travail de Tigana et un service de Bernard Lacombe, Dieter Mulle ouvre le score (1-0). Bordeaux pousse et réalise un match référence face à une formation italienne qui tente de gérer son avance. A 10′ de la fin, un missile exceptionnel de Patrick Battiston transperce les filets de Bodini (80′) et permet à tout un stade de rêver ! Malgré une dernière grosse occasion de Tigana, les Girondins n’arriveront pas à arracher les prolongations, mais ont marqué les esprits, par leur envie et leur qualité de jeu.

Le fait marquant : 40211 ! Jamais un match n’avait attiré autant de monde à Lescure. Avec plus de 40000 spectateurs, ce record d’affluence tient toujours pour les Girondins. Un énorme soutien populaire pour cette rencontre qui a sans doute compté pour pousser les Marine & Blanc vers l’exploit.

1er – BORDEAUX 3-0 MILAN AC

1/4 de finale retour de la Coupe UEFA – Mardi 19 Mars 1996

Le contexte : Nettement dominés à l’aller à San Siro (2-0), les Girondins ont quasiment dit adieu à une qualification pour les demi-finales de la Coupe UEFA. Seul un succès par 3 buts d’écart (ou plus) contre le grand Milan peut permettre l’exploit.

Le match : Avant la fin du premier quart d’heure, l’exploit est en marche ! Sur un débordement de Lizarazu, Didier Tholot se jette et trompe Ielpo (14′). Une ouverture du score qui va galvaniser un public déjà chaud bouillant. Ce 1-0 tiendra jusqu’à la pause. Tout est donc possible au retour des vestiaires pour les Girondins. Le second but reste dans toutes les mémoires, puisque sur un coup franc de Zidane, détourné… par l’arbitre, Christophe Dugarry en pivot remet les compteurs à 0 (64′). Ce même Duga va à la 70′ devenir le héros du match en trouvant la lucarne de Ielpo suite à un superbe service de Zizou (3-0).

Le fait marquant : Quel exploit ! Sans conteste, cette rencontre restera comme le plus bel exploit européen de l’histoire de Lescure. Dans une ambiance exceptionnelle, Bordeaux a renversé une montagne, alors qu’on le donnait éliminait. Un miracle, un vrai !

En espérant avoir de telles émotions dans notre nouvel écrin, mais en attendant disons aurevoir à Lescure !