Stade Chaban-Delmas (FCGB-PSG 2015)

A quelques jours de dire « Adieu Lescure », la rédaction d’Actugirondins vous propose un hommage à ce stade, dans lequel nous avons vécu énormément d’émotions. Nous avons sélectionné 50 matchs qui nous ont marqué sur les 30 dernières années. Que ce soit par leur scénario, leur particularité, leur enjeu, leur suspense, ces rencontres resteront dans nos mémoires, dans vos mémoires.

Dans la quatrième partie de cet hommage, nous allons retrouver les matchs classés entre la 10ème et la 6ème position. Au programme : beaucoup d’Europe et un classique du championnat.

10ème – BORDEAUX 1-0 LYON

1/4 de finale retour de la Ligue des Champions – Mercredi 7 Avril 2010

Le contexte : Battu 3-1 à l’aller sur la pelouse de Gerland, Bordeaux doit réussir le match parfait face à Lyon pour se qualifier pour une demi-finale de Ligue des Champions.

Le match : C’était un match référence… ou presque ! Poussés par un stade en fusion, les Girondins réalisent une rencontre de très haut niveau. Si Diarra trouve la barre sur une superbe reprise, Chamakh fait chavirer tout Lescure en poussant au fond une action amorcée par Tremoulinas (45′). En seconde période, les joueurs de Laurent Blanc donnent tout pour marquer ce second but libérateur. Malheureusement il n’arrivera jamais, la faute entre autre, à un Hugo Lloris décisif.

Le fait marquant : Cette rencontre, nous ne le savions pas encore à l’époque, restera comme la dernière de la plus prestigieuse des compétitions à Lescure ! Bordeaux aura été un perdant magnifique et peut nourrir de gros regrets sur l’ensemble des deux rencontres… Ce match marque aussi le début de la fin d’une équipe bordelaise qui finira très mal sa saison…

9ème – BORDEAUX 3-0 MARSEILLE

15ème journée de Division 1 – Samedi 21 Octobre 1989

Le contexte : Leader du championnat, Bordeaux accueille son dauphin : l’Olympique de Marseille. Les deux équipes rivales dominent la Division 1 à cette période.

Le match : C’est l’un des matchs les plus marquants de ces fameuses 38 années d’invincibilité ! Le héros du jour est Jean-Marc Ferreri. Si son nom est désormais souvent associé à l’OM, c’est bien sous le maillot Marine & Blanc que le numéro 10 inscrira un doublé, avec un penalty (7′) puis une volée magnifique (57′). L’Allemand Allofs conclura le festival (78′) en trompant … Huard.

Le fait marquant : Dans les années 1980-90, la rivalité FCGB-OM est au zénith. Les duels sont âpres et ce soir là, Joseph Antoine Bell échappera au rouge miraculeusement, malgré un coup de coude des moins discrets sur Enzo Francescoli. La rivalité n’empêche pas un grand nombre de joueurs de passer d’un club à l’autre (Bell, Huard, Tigana, Giresse, Ferreri,, Allofs…).

8ème – BORDEAUX 2-1 BAYERN MUNICH

Phase de poule de la Ligue des Champions – Mercredi 21 Octobre 2009

Le contexte : Avec la Juventus et le Bayern dans sa poule de Ligue des Champions, la tâche de Bordeaux s’annonce difficile. Avec un nul à Turin et une victoire contre Haifa, les Girondins s’apprêtent à recevoir le Bayern Munich, l’un des favoris de la compétition.

Le match : Malgré une entame pied au plancher, Bordeaux se retrouve rapidement mené au score. Sur un corner bavarois, Michael Ciani marque contre son camp (6′). Un but qui pique au vif notre défenseur, puisqu’il se chargera lui même de remettre les pendules à l’heure d’une superbe madjer (27′). Son compère de la charnière centrale inscrira le but de la victoire avec de la volonté et de la réussite (40′). Un succès magnifique et très important, facilité aussi par les expulsions de Muller et Van Buyten.

Le fait marquant : Ces 90 minutes ont été complètement folles ! Bordeaux sera passé par toutes les émotions, avec le but contre son camp, l’égalisation superbe, l’avantage pris, les deux cartons rouges, les occasions et comment oublier les 2 penaltys ? Les Girondins s’offriront le luxe de rater deux occasions en or de tuer le match. En effet Gourcuff d’une panenka et Jussiê d’un tir pourtant bien placé tomberont sur Hans-Jorg Butt.

7ème – BORDEAUX 3-2 ETOILE ROUGE DE BELGRADE

Tour Préliminaire retour de l’Europa League – Jeudi 30 Août 2012

Le contexte : Qualifiés in extremis pour les barrages de l’Europa League grâce à une fin de championnat en boulet de canon, les Girondins sont allés chercher le 0-0 en Serbie lors du match aller.

Le match : C’est un scénario de fou, de malade, un ascenseur émotionnel ! Menés au score en fin de première période sur un but entaché d’une main (Mladenovic 45′), les Girondins reviendront à la marque grâce à une tête de Yoan Gouffran (53′). Réduits à 10 après l’expulsion contestable de Maurice-Belay (64′), les Marine & Blanc trouvent la force de marquer le but de la qualification par l’intermédiaire de Jussiê (71′). Bordeaux tient sa qualification jusqu’à la 90ème et un cafouillage monstre dans la surface de Carrasso qui profite à Mikic . Lescure est totalement KO mais n’est pas au bout de ses surprises…

Le fait marquant : Nous jouons l’ultime minute du temps additionnel de ce barrage qui est bien parti pour laisser d’éternels regrets aux Girondins, quand les Serbes se précipitent en défense, et se mettent en danger tous seuls. Le gardien de l’Etoile Rouge sort de son but en retard et est devancé par Ludovic Obraniak qu’il fauche dans la surface. Remarquable de sang froid, Yoan Gouffran transforme le penalty et qualifie Bordeaux au bout d’un match fou (90+4′).

6ème – BORDEAUX 1-3 BAYERN MUNICH

Finale retour de la Coupe UEFA – Mercredi 15 Mai 1996

Le contexte : Issu de l’Intertoto, Bordeaux réalise un parcours exceptionnel en Coupe UEFA. Qualifiés pour la finale, les Girondins ont perdu la manche aller en Allemagne (2-0). Il faudrait un véritable exploit pour renverser la situation à Lescure.

Le match : Dans un stade en ébullition, les Bordelais commencent fort la rencontre mais buttent sur la solide défense du Bayern. A la demi heure de jeu, un premier fait important intervient avec la grave blessure de Lizarazu. Le capitaine girondin a subit une énorme semelle de Kostadinov, qui échappe miraculeusement au rouge. Après la pause, les visiteurs surprennent les hommes de Gernot Rorhn grâce à Scholl (53′). Une ouverture du score qui sonne le glas des ambitions bordelaises, et Kostadinov (65′) tue définitivement le match par la suite. Les buts de Dutuel pour Bordeaux (75′) et Klinsmann pour Munich (77′) sont anecdotiques.

Le fait marquant : A l’époque où les finales de la Coupe UEFA se jouent en matchs aller-retour, Lescure a donc accueilli cet événement. Si la finale se termine mal, cette aventure européenne est la plus longue et sans doute l’une des plus belles de toute l’histoire du club. Emmenés par les futurs champions du monde : Zidane, Lizarazu, Dugarry, les Girondins auront enflammé l’Europe, mais auront vécu une saison compliquée en championnat (16èmes).

Dès demain, retrouvez la suite et la fin de cet hommage à Chaban-Delmas, avec les matchs que nous avons classé dans les 5 premières positions.