Nicolas DE TAVERNOST

Dans un entretien exclusif accordé à Mohamed Bouhafsi pour RMC SPORT, Nicolas de Tavernost, président du directoire du groupe M6, parle de l’état d’esprit, de Jocelyn Gourvennec, des objectifs des Girondins de Bordeaux pour cette saison, de Jérémy Ménez, du retour de Carrasso, de ses inquiétudes après le match à Paris et souhaite plus d’enthousiasme autour du club. Voici un extrait de ses propos :

« On sent que l’état d’esprit a changé. L’année dernière a quand même été très compliquée, même si elle s’est mieux terminée, grâce notamment à Ulrich Ramé. Il y a une meilleure ambiance. On a fait les efforts nécessaires pour qu’il y ait une bonne équipe. Et puis, on est satisfait de Jocelyn Gourvennec, qui met un état d’esprit et sa compétence. Maintenant, je vous dirai ça pleinement quand il y aura les résultats sportifs. Je pense que c’est un bon entraîneur. Mais encore une fois, il y a la dure réalité. Il faut qu’il y ait les résultats. […] C’est d’être au minimum en Europa League. On serait déçu si on ne l’était pas. Nous voulons retourner en Coupe d’Europe. […] C’est un grand joueur, qui a aussi des hauts et des bas. […] Je suis content de Carrasso, qui fait un très bon début de saison. On l’a perdu l’année dernière, on a vu ce que ça nous a coûté, même si on a un deuxième gardien qui est bon. […] La prestation à Paris m’inquiète un peu. J’espère que ça sera une parenthèse dans la saison. A Lyon, on a pris un but tout de suite, la réaction a été formidable. On ne l’a pas vue à Paris. […] Je pense qu’il faut que Bordeaux bouge plus. Ça va être une de nos préoccupations dans les mois et les années qui viennent. On a commencé à mettre un peu d’investissements dans ce club. Je pense qu’il faut que ça bouge. J’espère aussi que le public va un peu bouger. Tout le monde voudrait avoir Ronaldo à Bordeaux. En tout cas, je constate, je l’ai vu encore à Paris, que les supporters de Bordeaux supportent leur équipe, y compris quand ça ne va pas bien. Quand on était mené 2-0, on entendait plus les Bordelais que les Parisiens dans le stade. Il faut aussi qu’il y ait un public qui vienne encourager l’équipe. »

Source : rmcsport.com




Laisser un commentaire