Diego Contento / Martin Braithwaite

FC Girondins de Bordeaux 2–1 Toulouse FC  (1/32 de finale de Coupe de France) – Affluence : 7 701 spectateurs.

Les joueurs alignés pour Bordeaux : Carrasso – Mariano, Ilori (Yambéré 56′), Planus, Contento – Poko, Plasil, Traoré – Khazri (Sala 72′), Rolan (Saivet 88′), Touré.

Buteur(s) : T. Touré (pen.) (10′), A. Traoré (70′) / W. Ben Yedder (pen.) (84′).

Un derby ne se joue pas, il se gagne ! Le message reste le même que lors des deux précédents duels entre Bordelais et Toulousains… Un autre voit le jour dans la tribune, malheureusement creuse, du Virage Sud : « Les fêtes ne nous ont pas fait digérer », en référence à l’humiliation reçue par les Girondins face à Lyon lors du dernier match de 2014 (0-5)… Aujourd’hui, il faut se racheter ! Qui de mieux qui le voisin toulousain pour le faire ? Pour que tous se sentent concernés, Sagnol a constitué un onze de départ inédit rempli de titularisations surprises… Certains auront une deuxième chance lors de ce match et joueront gros. C’est pourquoi les guerriers au scapulaire démarrent cette rencontre pied au plancher. Dès la 5ème minute de jeu, l’extérieur du pied de Rolan est repris par la tête de Poko qui trouve les gants d’Ahamada. Portés vers l’avant, les Girondins obtiennent un coup franc plein axe à l’entrée de la surface de réparation pour une faute de Tisserand sur Plasil (8′). Khazri se charge de le frapper, son ballon prend la direction du but mais un bras dans le mur dévie la trajectoire du cuir… PENALTY ! En l’absence de Diabaté, blessé pour 4 mois, c’est la révélation Thomas Touré qui prend ses responsabilités et exerce la sentence ; contre-pied parfait, 1-0 ! (10′) Les Marine & Blanc entament ce match de la meilleure des manières et vont monopoliser le ballon par la suite. S’ils continuent à pousser, ils ont tout de même du mal à trouver le décalage ou faire le geste juste à l’abord de la surface. A l’inverse, les Violets peinent à s’approcher des buts bordelais. Traoré s’essaye de loin mais sa frappe puissante trouve les gants d’Ahamada (32′). Carrasso lui répond brillamment avec une parade magnifique sur une frappe de Pesic (35′). C’est la première vraie alerte sur les cages girondines. Les cinq dernières minutes de la première période sont un peu plus à l’avantage des hommes de Casanova sans toutefois être menaçantes. Le temps réglementaire touche à son terme et les 22 acteurs prennent la direction des vestiaires ; Bordeaux mène logiquement 1 but à 0.

Après la pause, le jeu reprend ses droits. Les Toulousains ont le ballon mais ce sont les Girondins qui se montrent dangereux ; Rolan est trouvé à la suite d’une inspiration géniale de Khazri mais perd son duel face à Ahamada (52′), qui se déploie dans la foulée pour stopper une frappe de Traoré (53′). Alors qu’Ilori, touché de nouveau à la cuisse, cède sa place à Yambéré (56′), Touré prend sa chance de loin et oblige le portier toulousain à réaliser une belle envolée (58′). Les Girondins dominent outrageusement, les Toulousains sont asphyxiés. Le break est proche à de nombreuses reprises et c’est finalement Traoré qui vient aggraver le score d’une belle frappe des 20 mètres sur un service de Plasil : son ballon frappe le poteau et termine sa course au fond des filets, 2-0 ! (70′) Dans la foulée, Khazri qui s’envolera pour la CAN est remplacé par Sala (72′). Alors que Bordeaux gère et que le TéFéCé semble abdiquer, une erreur de Yambéré vient quelque peu relancer l’intérêt de cette fin de match en offrant un penalty aux Violets ; Ben Yedder se charge de le convertir malgré le plongeon de Carrasso du bon côté, 2-1 (84′). Saivet grappille quelques minutes de jeu et remplace Rolan exténué (88′). Durant les trois minutes de temps additionnel, les Toulousains jettent toutes leurs forces dans la bataille, Ahamada monte même sur corner mais rien y fait, les Girondins tiennent et s’imposent 2 buts à 1 ! 

On retrouvera Bordeaux au prochain tour ! Une belle victoire pour commencer 2015 qui aura le mérite de venir en réaction à la correction infligée par l’OL il y a quelques jours de cela, en 2014… Les joueurs ont pu se réconcilier avec leur public, si peu nombreux cet après-midi (7 701 spectateurs) et peuvent repartir du bon pied, avec des cartes redistribuées en raison des nombreux départs à la Coupe d’Afrique des Nations… Certains ont eu leur chance aujourd’hui, d’autres l’auront surement prochainement. C’est globalement une belle satisfaction qui ressort de cette qualification, qui aurait pu être plus flatteuse au tableau d’affichage pour les Girondins. Il faudra maintenant confirmer en championnat en rattrapant les points perdus du mois de décembre. Pour ce faire, il faudra aller défier une équipe en forme, l’AS Monaco dimanche prochain (21h, Canal+) avant de recevoir Nice le vendredi suivant. Il faudra gérer au mieux les départs à la CAN et entamer une dynamique prolifique… Pour l’instant, le goût de la victoire se savoure, on aura le plaisir de retrouver Bordeaux pour les 1/16 de finale de la Coupe de France ! Allez Bordeaux !