Cheick Diabate

FC Girondins de Bordeaux 3–2 FC Lorient (17ème journée de Ligue 1) – Affluence : 15724 spectateurs.

Les joueurs alignés pour Bordeaux : Carrasso (Jug 10′) – Mariano, Sané (cap), Pallois, Poundjé – Plasil, Sertic, Khazri (Traoré 89′) – Maurice-Belay, Rolan (Diabaté 59′), Touré.

Buteur(s) : W. Khazri (43′), C. Diabaté (64′) (66′) / B. Jeannot (31′), V. Le Goff (51′).

Avertissement(s) pour Bordeaux : Néant.

Troisième match en huit jours pour les Girondins qui se doivent de bonifier le point du nul pris en milieu de semaine en remportant les 3 points ce soir. Pour ce faire, les Girondins misent sur l’envie et l’engagement. Seulement, le scénario de cette première période va être totalement contraire au plan girondin. Dès la cinquième minute, après une période de jaugeage par des corners successifs, Carrasso sort la parade sur une tête lorientaise mais se blesse en retombant… L’épaule est touchée, le portier demande le changement. Azbe Jug enfile ses gants pour la deuxième fois en Ligue 1 et remplace le héros de Metz (10′). Juste avant, Plasil avait tenté sa chance sans parvenir à trouver le cadre (8′). Ce premier coup dur n’entame pas la volonté de fer des Bordelais qui poussent ; Maurice-Belay s’essaye de l’extérieur du pied mais sa frappe passe au-dessus de la barre (18′). Dans la foulée, Khazri lance Touré dont la frappe croisée frôle le poteau droit de Lecomte (21′). Bordeaux domine mais ne parvient pas à trouver le cadre, si ce n’est sur cette frappe de Khazri, facilement captée par le gardien merlu (26′). Maurice-Belay l’imite quelques instants plus tard après une combinaison inspirée avec Touré mais sa frappe est trop écrasée (28′). Les occasions se multiplient sans toutefois se concrétiser. Et c’est là que le drame arrive… Jordan Ayew est au coup-franc, plein axe, et trouve le mur… Le ballon est dévié et revient sur Jeannot qui a le mérite d’avoir suivi pour ouvrir le score, contre le cours du jeu (31′). Sur l’engagement, les Marine & Blanc repartent de l’avant, Sertic tente une volée puissante qui prend la direction du cadre mais le bras de Gassama est sur la trajectoire. Il est collé au corps, pas de penalty (33′). Pas de penalty non plus lorsque ce même Gassama découpe Touré à bout portant alors qu’il allait égaliser… Cette fois, la décision de l’arbitre est absurde ! (38′) Dans les secondes qui suivent, Touré croit égaliser mais son but est refusé pour un geste acrobatique d’un de ses coéquipiers, jugé illicite… Pas évident ! (39′) Le ton monte sur la pelouse et aux abords des bancs de touche : la révolte est lancée ! Et comme souvent, c’est Khazri qui est à la baguette et cette fois, à la conclusion ! Il profite d’une erreur de Lecomte pour catapulter le cuir dans le but vide : ça fait 1-1 ! (43′) Les Bordelais continuent leur marche en avant dans les ultimes minutes de la première période mais Lecomte réalise la parade qu’il faut devant Touré (47′). Sur une ultime remise de Khazri, la mi-temps est sifflée : les Girondins sont tenus en échec 1 but partout, contre le cours du jeu !

Après le passage aux vestiaires, le match reprend et les 22 acteurs repartent avec les mêmes intentions. Très vite, c’est la douche froide… Attentiste, la défense se fait trouer par une percée de Le Goff qui croise bien son ballon devant Jug ! (51′) Les Merlus reprennent les devants, 1-2. Sans même avoir le temps de cogiter, les Girondins repartent de l’avant et Maurice-Belay trouve le poteau (53′)… Un poteau avec lequel flirte la tête lobée de Jeannot de l’autre côté du terrain (58′). Touré répond par une frappe lointaine qui passe de peu à côté au moment où Diabaté remplace Rolan (59′). Le miracle est en marche… 7 minutes. C’est le temps qu’il faudra à Cheick Diabaté pour inverser totalement le cours de ce match ! Une première déviation pour se mettre en jambes, puis un but ! Facile. Maurice-Belay se fait découper, l’arbitre laisse jouer, Touré déborde et adresse un centre chirurgical à destination du géant malien qui ne se fait pas prier pour égaliser de la tête ! (64′) Le stade exulte, mais ce n’est pas fini… Cheick n’a pas terminé son show ! Deux minutes plus tard, de l’autre côté, c’est Khazri qui déborde pour adresser un ballon en retrait au Malien… Même sentence, frappe en pivot et c’est au fond ! 3-2 ! C’est l’euphorie générale à Chaban, 15 000 personnes hurlent au génie ! Diabaté est monumental oui, comme le coaching de Sagnol ! Par la suite, Sertic essaye d’aggraver la marque mais bute sur Lecomte (70′), même résultat pour Diabaté, qui n’est pas loin d’inscrire quelques trois ou quatre buts de plus (73′) (74′) (76′) ! Le portier lorientais est intransigeant. De l’autre côté, Pallois l’est aussi devant Ayew (78′). Sueur froide dans les travées lorsque Lorient trouve le poteau ! (84′) Ça tient ! En contre-attaque, Touré et Diabaté se créent une triple occasion mais Lecomte repousse incroyablement chaque tentative ! (87′) Pour tenir le ballon et préserver l’avantage au score, Sagnol fait entrer Traoré en lieu et place de Khazri, auteur d’un grand match (89′). Finalement, la délivrance survient : Bordeaux s’impose magistralement au terme d’une rencontre complètement folle ! (3-2)

Quel scénario ! Le match était pourtant bien mal embarqué après la blessure de Carrasso, l’ouverture du score chanceuse de Jeannot et des erreurs d’arbitrage majeures contre les Girondins… Cependant, ces derniers ont eu le mérite de toujours croire en leurs chances, se ruant vers l’avant pour faire front à l’opportunisme lorientais ! De belles valeurs morales qui ont permis aux joueurs d’engranger 3 points extrêmement précieux au terme d’un match aux péripéties plus folles les unes que les autres ! Un grand coup de chapeau est à tirer au staff et à Sagnol, qui ont eu l’idée ingénieuse de lancer Diabaté lorsque Bordeaux était dos au mur… Et quelle entrée ! Un Diabaté taille géant qui, en l’espace de sept minutes, a renversé une rencontre jusqu’alors indécise et défavorable aux Marine & Blanc ! Le géant malien aurait même pu inscrire d’autres buts si le gardien adverse n’avait pas été en état de grâce ! Prestation exceptionnelle du portier breton, c’est à souligner. Tout comme l’excellent match de Touré, qui ne cesse de monter en puissance et de se montrer décisif ! Les satisfactions sont nombreuses au terme de ce glorieux succès, comme celle de remonter provisoirement à la quatrième place de Ligue 1 (voir le classement complet ICI). Les Bordelais tenteront de surfer sur l’euphorie de la victoire à l’occasion du très attendu Derby de l’Atlantique qui se disputera à Nantes samedi prochain à 17h00 (Canal+). Qu’il fait bon d’être supporter des Girondins ce soir ; fêtons ça communément : Allez Bordeaux ! 



Laisser un commentaire