Guillaume Hoarau / Modou Sougou

FC Girondins de Bordeaux 2-1 Evian Thonon-Gaillard (26ème journée de Ligue 1) – 12 465 spectateurs.

Les joueurs alignés : Carrasso (c) – Mariano, Sané, Henrique, Pellenard – Nguemo, Sertic, Faubert (Diabaté 76′), Maurice-Belay – Saivet, Hoarau (Bellion 82′).

Cartons jaunes : Pellenard (59′) / Angoula (53′), D.Koné (77′).

Buts : Faubert (52′), Saivet (82′) / Bérigaud (73′).

Au programme de cette 26ème journée de Ligue 1, un match opposant deux équipes aux résultats catastrophiques depuis le début d’année 2014 : Bordeaux et Evian Thonon-Gaillard. Les statistiques sont éloquentes, Bordeaux n’a pris que 3 points sur 15 possibles avant cette rencontre, Evian 4. Et ce sont les Girondins qui se sont imposés, oh combien difficilement sur le score de 2-1.

Que ce fut dur en effet pour des Bordelais sous tension ! L’objectif était clair, il fallait la victoire ce soir peu importe la manière. La manière elle n’y est pas, mais les trois points y sont. Pourtant c’était mal parti, dès les dix premières minutes l’ETG s’est montré dangereux pas le biais d’Angoula (1′) et Sougou (7′) mais Carrasso a eu raison des frappes savoyardes. Après, on aurait cru voir un remake du Reims-Bordeaux de la semaine passée, avec une avalanche de centres affligeants parce que très mal frappés. Seul Maurice-Belay (8′, 16′), Mariano (25′) ont réussi à adresser un bon centre par ci par là. Une quinzaine de centres ont été tirés en première période et seulement trois étaient bien tapés, comment Hoarau peut marquer de la tête dans cette situation ? Bref, sans parler de ça, les joueurs de Pascal Dupraz n’ont pas vraiment vu le jour. Marco Ruben et Tulio de Melo n’ont pas existé, seul Sougou pendant le temps fort évianais des 10 premières minutes a montré quelque chose. La possession du ballon a toujours été en faveur des locaux (59%/41% en moyenne) et reflète bien la physionomie d’un match pourtant assez indécis.

0-0 à la mi-temps sous les sifflets de Chaban-Delmas, il fallait réagir. Julien Faubert, pourtant peu en verve ce soir a trouvé la faille en début de deuxième acte sur un bon centre de Pellenard. Suite a un cafouillage dans la surface, l’ancien hammer frappe de l’intérieur du pied sous la barre d’Hensen : 1-0, 52′. Et c’est mérité pour une formation bordelaise dominatrice. Sauf que sur un coup de billard l’ETG a réussi à égaliser. Bénézet (qui venait d’entrer en jeu) était au duel avec Sané a réussi et a centrer juste avant que le ballon ne sorte, ballon repris par Bérigaud qui trompa Carrasso a bout portant : 1-1, 73′. Henrique et Sané ont payé cash leur attentisme sur un ballon que tout le monde croyait sorti, sauf Bénézet… Ce n’est pas la première fois qu’une erreur de concentration arrive à cette défense pourtant solide. Le salut est venu sur un corner très bien tiré par Sertic à la 82ème minute. On annonçait un coup de tête des grands bordelais mais c’est finalement le petit Henri Saivet (1m75) qui est venu placer un coup de crâne pour dévier le cuir qui a fini sa course dans le petit filet d’Hansen, le gardien danois : 2-1, 82′.

Le score en restera là, fort heureusement. Bordeaux renoue avec la victoire mais le plus important arrive bientôt avec le match face à Lorient. En effet, même si les Girondins s’imposent ce soir il va falloir absolument engranger le maximum de points contre les équipes soit disant plus abordables sinon nos rêves d’Europe vont bien vite s’envoler. Il est impératif de commencer une série de victoires. Bordeaux est 8ème (voir ICI) à 6 points de l’OM, 5ème. Rendez-vous mardi à 18h30 pour Bordeaux-Lorient. Allez les Girondins !



Laisser un commentaire