FC Girondins de Bordeaux 2-0 Montpellier Hérault SC (11 ème journée de Ligue 1)

Les joueurs alignés : Carrasso – Mariano (Chalmé 46′), Sané, Henrique, Orbàn – Sertic, Traoré (Maurice-Belay 46′), Obraniak, Saivet, Rolan (Jussiê 68′) – Diabaté.

Pour son dixième match un dimanche à 14h, les Girondins de Bordeaux empochent enfin les trois points ! Et avant le but de Diabaté on ne pouvait pas savoir si le score allait rester vierge… Ce fut dur, on a senti des joueurs éreintés à la fin du match, complètement cuits. Mais cette équipe a montré du cœur cet après-midi et a trouvé les ressources physiques et mentales de s’imposer à domicile. Victoire : 2-0 (Diabaté 75′, Obraniak 90′).

Après sa victoire face à l’APOEL Nicosie ce jeudi en Coupe d’Europe, Bordeaux avait l’occasion de réussir parfaitement sa semaine en s’imposant face à un autre mal classé, le MHSC. C’est chose faite, les bordelais ont nettement dominé des montpelliérains qui peuvent remercier leur gardien et leur charnière centrale. Sans eux, le score aurait été fleuve. Dès les cinq premières minutes les locaux se sont montré très agressifs, Saivet tentant sa chance par deux fois (1′, 4′). Comme l’an dernier (victoire 4-2 avec une prestation de haute volée) les aquitains ont pris l’ascendant psychologique dès l’entame de match. Obraniak fut le fer de lance de l’attaque, prenant l’initiative de frapper à de plusieurs reprises (6′, 10′, 27′, 44′). Beaucoup de frappes oui mais aucun but marqué, plus les minutes passèrent plus l’inquiétude du match nul et vierge se profilait. Yassine Jebbour a été sanctionné pour un tacle très dangereux sur Orbàn d’un carton rouge (20′), et Mariano aurait pu (dû ?) subir le même sort pour un tacle glissé très spectaculaire sur Cabella qui ne lui vaudra qu’un simple carton jaune. Beaucoup d’engagement, un gros impact physique est à noter dans cette rencontre. Côté montpelliérain, un seul tir cadré, une tête de Camara sur un centre de Cabella que sort très bien Carrasso (63′), sinon c’est morne plaine. Après la pause, Francis Gillot fait sortir Traoré et Mariano pour « NMB » et Chalmé. Maurice-Belay fut déterminant dans cette deuxième période, puisqu’il sert Diabaté qui ne manque pas sa frappe devant Jourdren : 1-0 (75′). Il aurait pu réaliser sa deuxième offrande pendant le temps additionnel mais le Cheick s’est incroyablement raté en tirant à côté dans le but vide. Une action gag… Heureusement qu’Obraniak peu de temps après ne rate pas l’occasion de faire le break en trompant Jourdren d’un piqué : 2-0 (90+1′).

Bordeaux recolle donc, gagne certes que deux places pour l’instant (voir le classement complet ici), mais enchaîne. 7 points pris sur 9 possibles (avec deux points bêtes perdus contre Lyon…), un sixième match sans défaite toutes compétitions confondues et une défense qui prend moins de buts (3 buts encaissés sur les 4 derniers matchs pour 9 buts marqués). Un goal average pour la première fois de la saison positif (+1) et autre chose importante à signaler : Les Girondins ne sont qu’à 3 points de Guingamp, actuel cinquième du championnat. Au passage, Cheick Diabaté est le deuxième meilleur buteur du championnat avec 6 buts, derrière le monstre Falcao. Allez Bordeaux, le retour en force est en marche !



Laisser un commentaire