FC Girondins de Bordeaux 0 – 0 Montpellier Hérault SC 23881 spectateurs

Les joueurs alignés : Carrasso – Guilbert, Sané (c.), Pablo (Diabaté 80e), Pallois – Saivet, Plasil, Khazri – Ounas (Touré 59e), Jussiê (Crivelli 59e), Maurice-Belay.

Avertissements pour Bordeaux : Saivet, Ounas, Sané, Maurice-Belay.

Après une période de trêve internationale marquée par le tragique décès de Dominique Dropsy, que les supporters n’ont pas oublié aujourd’hui, Bordeaux retrouvait les terrains et se devait de l’emporter face au relégable Montpellier, en galère en ce début d’exercice. Malheureusement, les Girondins n’ont pas mis les ingrédients nécessaires pour s’imposer. Match nul, 0-0.

Encore une fois, le plaisir pris à regarder la rencontre était optionnel. La première mi-temps était pauvre, avec comme seul véritable fait marquant, la blessure de Marveaux pour le MHSC. La formation sudiste aurait pu bénéficier d’un pénalty si l’arbitre avait sifflé faute à la suite d’un contact entre Paul Lasne et Carrasso (35e) qui était sorti très vite, se jetant dans les pieds de l’ancien bordelais. Mais Bordeaux aurait pu, et même dû, avoir l’occasion de tirer un coup de pied à onze mètres. Hilton déviant un ballon de la main un tir de Maurice-Belay (42e). Juste avant la mi-temps, les Girondins devaient mener au score, même si il n’y avait pas vraiment de quoi s’emballer. Après la pause, Adam Ounas, pour sa première, s’est un peu plus mis en valeur, même si ses dribbles chaloupés sont vite devenus prévisibles. Son tir (49e) du gauche a inquiété Laurent Pionnier, qui aura attendu la 50e pour se montrer. La poisse a continué pour Montpellier quand Paul Lasne (51e) puis Roussillon (63e) sont sortis sur blessure. Dans le money-time, les Girondins ont (un peu) dressé le poil. Khazri (71e) puis Touré (81e) et Diabaté (90+4e) ont forcé Pionnier a intervenir. Mais cela n’a rien changé à l’issue d’un score reflétant le niveau de jeu des deux formations.

Depuis environ un mois, nous rabachons « que Bordeaux doit gagner, pour se donner un peu d’air et de la confiance. » Après avoir dressé un premier bilan et pointé du doigt la qualité de notre défense, force est de constater que la trêve n’a pas fait tant de bien que ça. Les choix douteux de Sagnol (Kiese Thelin, Chantôme, Rolan (plus compréhensible, vu qu’il jouait avec l’Uruguay contre la Colombie. Enfin, Cuadrado joue bien avec la Juve ce soir…) en tribunes, Ounas titulaire) montrent bien le manque de repères de notre équipe. Aujourd’hui 14e (voir ICI), Bordeaux reste en crise.



Laisser un commentaire