Paris Saint-Germain v FC Girondins de Bordeaux - Ligue 1

Paris Saint Germain 2-0 FC Girondins de Bordeaux (8ème journée de Ligue 1)

La feuille de match

Paris SG : Aréola – Meunier, T.Silva (c), Marquinhos, Kurzawa – T.Motta, Verratti (73′ Rabiot), Matuidi – Di Maria (87′ Ikoné), Cavani, Lucas (79′ Ben Arfa)

Bordeaux : Carrasso – Sabaly, Lewczuk, Pallois, Contento – Toulalan, Sertic, Plasil (c) (56′ Ounas) – Malcom (74′ Touré), Ménez (82′ Laborde), Rolan

Buts : E.Cavani (3′ 30′)

Avertissements bordelais : N.Pallois (87′)

Le résumé

C’est dans un Parc rempli de quelques ultras, que Bordeaux se rendait en ce samedi après-midi. Paris doute, Bordeaux est plus à l’aise à l’extérieur, mais même ceux qui rêvaient d’un bon coup n’ont pas du y croire bien longtemps…

Comme à Toulouse, comme à Lyon, les Girondins vont se faire marcher dessus d’entrée ! On ne joue que depuis un peu plus de 2′ quand Di Maria excentré sur la droite, centre, Cavani surgit au premier poteau et ouvre le score de la tête (3′, 1-0). C’est donc le 3ème but subit par Bordeaux dans les 5 premières minutes d’un match cette saison, gênant, handicapant et très énervant ! Devant au tableau d’affichage, Paris continue d’imposer son pressing et son rythme à une formation bordelaise totalement dépassée. Sur une action individuelle, Lucas est tout proche de faire le break (15′), tandis que Meunier obligera Carrasso à se détendre (17′). A la rue, les Bordelais sont « sauvés » par l’arbitre qui préfère signaler une légère poussette de Cavani, plutôt qu’une main évidente de Nicolas Pallois (27′). Quelques minutes plus tard, en revanche, M.Gautier et son assistant vont s’illustrer par un magnifique arbitrage aveugle… Si le but de Cavani, servi par Kurzawa, est très joli (2-0, 30′), le latéral est hors jeu quand il reçoit le ballon… l’Uruguayen l’est sans doute aussi quand il marque ! Kurzawa va ensuite se distinguer en tentant sa chance, heureusement sur Carrasso (35′). Côté bordelais, le ballon brûle les pieds, le marquage et l’envie sont en option… Seul Malcom inquiétera (un peu) Aréola en reprenant un centre de Sertic (41′). La pause est sifflée sur ce score logique de 2-0 !

Malgré cette première période ignoble, aucun changement à la pause pour Bordeaux. Les mêmes joueurs et le même match après la reprise. On ne change pas, les hommes de Jocelyn Gourvennec sont mangés et n’existent tout simplement pas. Sur une énorme erreur de Nicolas Pallois, Lucas est lui tout proche de scorer (50′). En marchant, le PSG gère tranquillement son avance, sans avoir la moindre sueur froide. Les joueurs de la capitale passent une nouvelle fois près du 3-0, lorsque Lucas profite d’une nouvelle bévue défensive pour lancer Cavani, mais Carrasso empêche le coup du chapeau de l’Uruguayen (66′). Titulaire dans le but parisien, Aréola aura été au chômage technique toute la rencontre ou presque… En fin de match, Gaëtan Laborde viendra le solliciter suite à un cafouillage, sans parvenir à tirer et donc à réduire le score (85′). Cet embryon d’occasion aura été la meilleure opportunité du match pour Bordeaux : tout est dit… Score final 2-0 !

Si en ce 1er Octobre, c’était le 135ème anniversaire des Girondins, la fête était clairement parisienne. Le PSG a mangé le gâteau bordelais… le pire c’est que les joueurs ne se sont même pas défendus ! Perdre au Parc, aucun problème, c’est logique, perdre de cette façon là c’est immonde, même Dijon a plus inquiété les Parisiens. Zéro sur toute la ligne, les Bordelais restent virtuellement 5èmes, mais vont perdre des places d’ici demain soir, et c’est logique. Au moment où la trêve internationale arrive, le bilan de ce début de saison n’est clairement plus à l’avantage de la formation de Jocelyn Gourvennec. On voulait du jeu, résultat aucun but inscrit sur 3 des 4 derniers matchs… Aux joueurs de remettre les choses dans l’ordre d’ici 15 jours à Rennes (15h le 16 octobre).

Allez Bordeaux !




Laisser un commentaire