Bernardo Silva / Diego Contento

FC Girondins de Bordeaux 3 – 1 AS Monaco (13e journée de Ligue 1) 21090 spectateurs

Les joueurs alignés pour Bordeaux : Carrasso (Prior 25e) – Poko, Sané, Pallois, Contento – Yambéré, Plasil, Saivet – Khazri, Maurice-Belay (Ounas 70e), Crivelli (Diabaté 86e)

Buteur(s) : Maurice-Belay (37e), Yambéré (41e), Plasil (48e) / Helder Costa (23e)

L’urgence… Il avait urgence. Il fallait un résultat positif ce soir pour apaiser les tensions, effacer la tristesse extrême après le nul à Sion et aller sur une série de victoires. Ce soir, avec la réception de Monaco, il y avait de quoi espérer que les joueurs se transcendent face à un « gros » de notre championnat. Et, vous savez quoi ? Bordeaux a gagné, et a bien joué ! Que du bonheur. Victoire 3-1.

Incontestablement, les discours après la débâcle à Ajaccio ont porté leurs fruits. De bonnes chose vues à Sion, confirmées ce soir. Première action intéressante dès la 4e quand Poko trouve Crivelli qui joue de son physique pour contrôler le cuir, servir Khazri, qui voit son tir contré par Carvalho. Ensuite, les Girondins ont gardé leur esprit conquérant en se projetant rapidement vers l’avant. L’ouverture du score monégasque relève du miracle quand Bernardo Silva voit son effort stoppé par Carrasso, blessé au genou sur le coup (entorse…). La suite ? Un ballon qui meurt sur le pied d’Helder Costa. A 0-1, il y avait de la frustration mais le sentiment qu’il y avait matière à revenir. Après tout, on a vu Bordeaux beaucoup plus mauvais que ce soir. A l’approche de la mi-temps, Bordeaux a été doublement récompensé de ses efforts. Maurice-Belay (37e) d’abord, marque du droit en profitant d’une faute de main de Subasic. Ensuite, Yambéré a scoré (41e), à la suite d’un cafouillage. A partir de ce moment-là, on a retrouvé une certaine liesse, du bonheur dans les visages et une envie de faire des efforts pour les autres. Pour des supporters, cela se ressent directement et force l’envie de soutenir ces joueurs. Le joli but de Plasil servi magistralement par Crivelli a clos les débats et scellé l’issue d’un match où les Girondins ont, de plus, eu un peu de chance. Exemple sur la frappe d’Echiejile qui meurt sur la barre en fin de rencontre (90+3e).

Quel plaisir de réécrire des termes mélioratifs en parlant des Girondins ! Ce soir, la victoire est de retour en Ligue 1. Bordeaux clos sa semaine de rédemption par un résultat on ne peut plus positif et laisse augurer de bonnes choses au retour de la trêve internationale. Les Girondins sont 11e et font une opération intéressante au classement en revenant à seulement cinq points du quatrième, Angers.

Allez Bordeaux ! 



Laisser un commentaire