Bouna Sarr of Marseille and Thomas Toure of Bordeaux during the French League 1 match between Olympique de Marseille and FC Girondins de Bordeaux at Stade Velodrome on April 10, 2016 in Marseille, France. (Photo by Manuel Blondeau/Icon Sport)

Olympique de Marseille 0-0 FC Girondins de Bordeaux (J33 – L1)

Les joueurs alignésPrior – Debuchy (Sané 82), Guilbert, Pablo, Contento – Yambéré, Plasil (c), Touré, Ounas (Rolan 55e), Poko – Crivelli (Jussiê 76e).

Buts : Zzzz…

Avertissements pour Bordeaux : Touré (19e), Pablo (28e).

Après une probante victoire sur le Rocher, les Girondins de Bordeaux se déplaçaient, une nouvelle fois, cette fois-ci sur la terre phocéenne de l’Olympique de Marseille. Deux équipes au fond du trou, qui vivent une saison au combien compliquée. On se doutait que la partie ne serait pas de haute volée, on ne pensait pas qu’elle serait aussi pauvre techniquement. Score final 0-0.

Dès lors que la composition bordelaise est sortie, les prémices d’une soirée endiablée, d’une projection offensive et d’une ambition dans le jeu se faisaient sentir. Rien du tout… André Poko titulaire à droite, Yambéré en sentinelle (qui sort, certes, d’un bon match à Monaco), Crivelli en pointe (qui lui n’a pas été bon à Monaco). Avec ces joueurs-là, difficile de jouer au sol. Ça n’a pas manqué. Bordeaux a abusé, abusé, de jeu long et de chandelles vers Crivelli qui n’a pas gagné un duel. Dans le jeu, pas grand-chose à se mettre sous la dent, vous l’avez compris. Touré n’a pas apporté sur son aile gauche, les milieux de terrain bordelais ont été réduit au silence par leurs homologues marseillais. Seul Adam Ounas a montré des velléités offensives. Notamment sur une percée remarquable (42e) où il enrhume Rékik qui, selon nos informations, cherche encore le franco-algérien. Toujours est-il qu’Ounas a filé droit et tête baissée. Malheureusement, il en oublie Crivelli tout seul sur sa gauche mais sa frappe magnifique a flirté avec la barre de Mandanda, presque impuissant. Le but aurait été somptueux et aurait changé le scénario de la partie. Un éclair de génie dans une partie soporifique. Dans ce marasme, notons la domination territoriale de l’OM qui aurait pu (dû) concrétiser sur ses temps forts. Mais Prior a été largement au niveau ce soir. En s’interposant devant Sarr et Thauvin, il a énormément rassuré sa défense. Et surtout Pablo, sanctionné d’un jaune assez rapidement (28e). Après la pause, les chèvres ont été sorties par les supporters marseillais dans les tribunes, le tout agrémenté d’une petite musique de Benny Hill… Du foutage de gueule dans les gradins, et un match « foutage de gueule ». Au paroxysme de l’ennui, cette partie restera dans les annales comme étant la deuxième moins bonne note donnée (6.05) par les abonnés de Canal+. Ounas, seul électron positif des Girondins, est sorti rapidement (55e), sûrement à cause d’adducteurs douloureux. Rolan l’a remplacé et à apporté un certain dynamisme mais quand on joue un match pour avoir un 0-0… Ça se voit beaucoup trop. Ne pas faire rentrer Malcom à la place de Poko pour apporter du dynamisme offensif est bien la preuve que Bordeaux n’est pas venu sur la Canebière pour prendre les trois points. Dommage. Malgré tout, Bordeaux a retouché le montant (60e) à la suite d’un coup franc où Yambéré a fini au sol (tout seul) et a remisé pour Poko qui a vu son effort terminer sur le poteau gauche.

Rien d’autre au compteur. Bordeaux est douzième (voir ICI) et Marseille quatorzième… On peut taper autant qu’on veut sur l’OM, mais qu’est ce que c’est dommage de voir ces deux grands clubs à ces positions. Dramatique pour l’intérêt du championnat de France. Les Girondins valident officiellement leur billet pour la Ligue 1 l’an prochain et rien que le fait de le dire, c’est grave. D’habitude, ça devrait être une formalité pour un écusson comme celui des Girondins de Bordeaux. Quelle saison galère… Mais bon, Allez Bordeaux !



Laisser un commentaire