Nicolas Pallois

Retrouvez les notes de la rédaction d’ActuGirondins après le match Guingamp-Bordeaux (2-1).

Le joueur AG du match :

Nicolas PALLOIS (7/10) : C’est bien lui la surprise de ce début de saison côté girondin ! Toujours aussi solide au poste, l’ex-chamois a une nouvelle fois démontré toute son autorité dans les duels. D’entrée il sauve la défense sur un centre de Beauvue (2′), prouvant sa concentration et son implication. Avec pas moins de 29 ballons récupérés, il prouve toute l’utilité de son recrutement de semaine en semaine. Malgré quelques erreurs d’incompréhension avec Ilori et les deux buts encaissés, Nicolas Pallois est le joueur de la rencontre pour la rédaction d’ActuGirondins.

L’équipe :

Cédric CARRASSO (5/10) : Cédric Carrasso était ce soir de retour dans un stade qu’il connaît bien et où il a reçu une belle ovation. Après un beau réflexe sur une déviation à bout portant de Mandanne (9′), il a de nouveau dû s’incliner sur un but évitable. Trop avancé et sans réaction, il est lobé par la tête de Diallo (26′). Spécialisé dans les arrêts sur penalty, notre gardien n’a ce soir pas fait de miracle et a vu Mandanne le prendre à contre-pied (34′). En seconde période il s’interpose deux fois devant Marveaux (47′ 70′), mais est tout près de se faire surprendre sur un contre (75′), heureusement le lob du deuxième buteur breton était un peu trop haut.

MARIANO (5/10) : Après un énorme match face à Bastia, Mariano se devait de confirmer son retour au premier plan sur la pelouse du Roudourou. Pas toujours serein, on a connu le Brésilien meilleur défensivement ! Toujours très recherché par ses coéquipiers (72 ballons joués), il n’a, comme à son habitude, pas hésité à se projeter dans le camp des Bretons. A son actif, un bon déboulé pour Diabaté (22′), un tir manqué (55′) et un bon décalage sur la réduction du score (84′), mais malheureusement aussi trop de ballons rendus à l’adversaire (19).

Tiago ILORI (5/10) : Première rencontre avec le maillot bordelais pour le très attendu Tiago Ilori. En 90 minutes, on a vu pourquoi il avait été acheté par Liverpool, mais aussi pourquoi il n’a pas encore la carrure pour se faire une place dans le groupe. Propre (aucune faute commise) et bon relanceur, le Portugais a joué simplement, ne prenant aucun risque. Un peu éclipsé par Pallois, l’international espoir a également semblé un peu en retard sur certaines actions, comme sur l’occasion de Mandanne (9′). Ses 90 minutes nous laissent une impression mitigée, intéressante, sans être enthousiasmante.

Diego CONTENTO (4/10) : Parti se faire opérer avant la trêve internationale, notre nouveau latéral gauche s’est-il également fait enlever son talent ? Sans aller jusque- là, Diego Contento a été très décevant aujourd’hui. Malgré sa bonne volonté offensive, il a eu du mal à mener ses actions à terme, jusqu’à cette volée parfaitement sorti par Samassa (90+3′), qui aurait pu le muer en sauveur. Défensivement, il a eu un marquage beaucoup trop élastique pour être efficace. Claudio Beauvue s’est régalé des espaces laissés dans son dos par l’Italo-Allemand. Il réalise un beau sauvetage sur sa ligne (61′), sur une action qu’il avait lui-même lancée en déviant un ballon du bras dans la surface. Une main qui a miraculeusement échappé à M. Thual, qui l’avertira un peu plus tard pour contestation (75′).

Lamine SANE (2/10)  : Avec la titularisation d’Ilori, Lamine Sané était, pour la première fois de la saison, positionné à la récupération. Enfin, c’était le poste qu’il était censé occuper en tout cas… Après un gros début de saison, le capitaine girondin, déjà peu inspiré sur le but de Tallo face à Bastia, a cette fois-ci été tout bonnement catastrophique ! Il n’a eu aucun impact physique dans le cœur du jeu et s’est contenté de trottiner dans le vide, gagnant un nombre de ballons famélique : 4. Auteur d’une faute stupide qui a amené le coup franc du 1-0, il a un peu plus amplifié son erreur en délaissant Diallo, le buteur (26′). Sa passe mal assurée pour Khazri est ensuite à l’origine du penalty (34′). Totalement absent des débats il perd un dernier ballon dangereux avant de céder (enfin) sa place à  Thomas Touré (57′). Le jeune néo-pro a fait une entrée plutôt intéressante. Avec de la volonté, de la maladresse parfois (un jaune à la 65′), il a tenté de secouer l’attaque girondine, peu aidé par ses coéquipiers. Il sera malgré tout justement récompensé par une passe décisive (84′), sa première en L1 !

Grégory SERTIC (5/10)  Passeur décisif sur cette pelouse la saison passée, Grégory Sertic n’a cette fois-ci, pas eu la même réussite. Aligné au côté de Sané au milieu du terrain, le numéro 8 bordelais a certes été largement au-dessus que son compère, mais n’a pas eu pour autant son influence habituelle. Des passes bien senties et une belle frappe non cadrée (9′) sont venus garnir sa première période, surtout marquée par un penalty concédé pour une faute sur Pied (33′). Sans être mal tirés, ses coups de pieds arrêtés n’ont ce soir pas apporté de grands dangers, si ce n’est par Diabaté (51′). Abdou TRAORE (76′) est entré à sa place. Un quart d’heure discret pour le milieu Malien, tout de même impliqué sur le but (84′).

Wahbi KHAZRI (non noté) : A part pour réclamer un (ou deux) penalty on ne l’a quasiment pas vu. Intenable depuis son arrivée cet été, le Tunisien a, cet après-midi, joué à l’envers. Pas dans le coup et peut-être fatigué par sa semaine internationale, il a semblé manqué de jus, durant les 36 minutes qu’il aura passé sur le terrain. En effet, notre meneur de jeu a été la « victime » du coaching de Willy Sagnol, qui l’a remplacé par Jaroslav PLASIL (5/10). Motivé, mais rentré alors que le score était déjà de 2-0, le Tchèque a apporté un peu plus de technicité au milieu de terrain bordelais. Sans être flamboyant, notre numéro 18 a essayé de réveiller une équipe bordelaise très décevante. Quelques bonnes inspirations, comme un décalage pour Rolan dans la surface (55′), mais un coup franc bien placé totalement gâché (89′), venant conclure une partition au final plutôt neutre.

Diego ROLAN (4/10) : Tout juste auréolé de ses premières capes avec la Céleste, en confiance après son début de saison canon (3 buts), Diego Rolan était attendu au tournant. Malheureusement, son match ne restera pas dans les annales. S’il a quelques fois bien su combiner avec Mariano notamment, l’Uruguayen a eu un apport beaucoup trop limité, surtout par rapport à ce qu’il nous avait montré précédemment, malgré une technique toujours au-dessus de la moyenne. Trop hésitant et maladroit il gâche deux opportunités de frappe (45′ 55′), pour au final ne pas tenter sa chance du tout de la partie. Un 0 pointé c’est également ce qu’on peut lire à côté de son nombre de centre…

Cheick DIABATE (5/10) : De retour de suspension, le grand Cheick Diabaté n’a pas eu une partie facile face à une rugueuse défense bretonne. Sa première période est médiocre, il a eu du mal à peser sur les débats. Une tête au-dessus (22′), une autre contré alors que son maillot était tiré par son adversaire (51′), et des difficultés à régler la mire. Finalement, bien servi en retrait par Touré, il marquera un joli but (84′), sur le premier tir cadré bordelais de la rencontre. Volontaire, il est l’auteur d’une belle déviation pour Contento en fin de match (90+3′), malheureusement pas décisive.

Nicolas MAURICE-BELAY (2/10) : L’ailier gauche est sans doute, l’une des plus grosses déceptions de la soirée ! Incapable de créer le danger, NMB a vécu un match très, très compliqué ! Pas du tout inspiré, malgré quelques prises de balles intéressantes, notre numéro 19 a été désespérant aujourd’hui. Il nous a donné l’impression de constamment faire le mauvais choix, prenant très souvent ses coéquipiers à contre-pied par des passes mal dosées ou donner dans le mauvais tempo (Khazri, Plasil..). Contrairement à Rolan, il a eu le mérite de centrer. Ses tentatives qui ont d’ailleurs fait le bonheur de Samassa, constamment trouvé par Maurice-Belay…

Après un mois d’Août de rêve, les Girondins nous font redescendre sur Terre ! Une défaite en 5 journées, cela reste honorable. Ce qui l’est moins c’est de la concéder chez une équipe relégable, qui n’avait jusqu’alors marqué qu’un seul but… Trop tendres, parfois absents, maladroits, les Bordelais ont fait un match très médiocre pour espérer mieux. Willy Sagnol avait décidé d’aligner Sané au milieu de terrain et d’offrir sa première titularisation à Ilori : le pari est perdu. Si le Portugais n’a pas été mauvais, le Sénégalais a été totalement perdu sur la pelouse du Roudourou. Malgré un Pallois toujours aussi solide et un Diabaté efficace, Bordeaux concède donc sa première défaite de la saison. Une première aussi pour notre entraîneur qui n’avait jamais connu l’échec dans sa carrière jusque-là… Les Girondins devront relever la tête face à Evian vendredi prochain (20h30), pour ne pas plonger dans le doute et rester bien placé. Allez Bordeaux !

La rédaction AG