Clement CHANTOME

Retrouvez les notes de la rédaction d’ActuGirondins après le match Guingamp-Bordeaux (2-4).

Le joueur AG du match :

Clément CHANTÔME (7/10) : Après sa prestation catastrophique face à Saint-Etienne, Clément Chantôme a montré un tout autre visage ce soir ! Élu homme du match pour la Rédaction, il a évolué à un niveau qu’on n’attendait plus ou presque… Défensivement l’ancien Parisien a été très présent, multipliant les retours décisifs (33′ 35′ 40′ 79′) et les interventions dans le cœur du jeu (48′ 51′ 88′), il a régné en maître récupérant 20 ballons. En plus d’avoir un rayonnement inattendu dans la bataille du milieu, notre numéro 11 a été décisif ! En renard des surfaces il prolonge la tête de Rolan pour redonner l’avantage aux Girondins (68′), avant d’être à l’origine du dernier but en gagnant son duel aérien (89′). Pour ce qui est sans doute l’un de ses meilleurs matchs de la saison, il a terminé le brassard autour du bras pour les dernières secondes suite à la sortie de Jaroslav Plasil (90+5′).

L’équipe :

Paul BERNARDONI (5/10) : Pour sa troisième apparition sous le maillot girondin, Paul Bernardoni a encaissé 2 buts, sur les 2 seules tentatives cadrées des Bretons. Si la reprise de Coco est parfaite et inarrêtable (58′), il n’est pas exceptionnel sur le coup franc de Giresse (42′). Ce n’est pas forcément une terrible erreur, mais il a mal placé son mur, pas vu le départ du ballon, fait un pas sur le côté et par conséquent été trop juste pour sortir le tir du Guingampais, bon spécialiste du genre il faut bien le dire. Pour le reste il a parfaitement repris la déviation d’Erding (15′) et s’est montré plutôt rassurant notamment en fin de rencontre, avec une bonne sortie dans les pieds de Briand (90′) et une autre au poing sur corner (90+3′). A noter également, que c’est de son long et bon dégagement que part le but de la libération (89′).

Mathieu DEBUCHY (5/10) : Comme pour Paul Bernardoni, c’était la 3ème apparition girondine pour Mathieu Debuchy, et donc la première victoire ! Pourtant le joueur prêté par Arsenal n’a pas réalisé son meilleur match. Défensivement, il a bien tenu son couloir, réalisant de nombreuses interventions (38′ 50′ 81′), étant même le bordelais à remporter le plus de ballons (20). Cependant, il a eu quelques difficultés face à la vivacité des ailiers bretons et a commis quelques erreurs, comme une relance de la tête plein axe (73′) et un marquage absent sur la grosse occasion de Privat (82′). Offensivement, il a plutôt été actif, étant notamment au tout départ du premier but (19′) et est l’auteur de bons débordements (21′ 28′ 53′ 76′). Malheureusement, il a également connu un déchet inhabituel, perdant au total 22 ballons.

Frédéric GUILBERT (6/10) : En grande difficulté face aux Verts, revoilà le vrai Frédéric Guilbert ! Notre jeune défenseur a retrouvé des couleurs en Bretagne, faisant parler sa science du placement (19′ 40′ 46′ 74′ 80′), son bon timing aérien (19′ 65′ 85′) et sa maîtrise des tacles glissés (10′ 34′ 49′). Serein et appliqué, il a réalisé une rencontre très intéressante et sans grosse erreur. Il n’a pas été parfait pour autant, étant quelques fois pris par la vitesse de Coco (11′) ou de Briand (77′). Dans l’utilisation du ballon, nous l’avons aussi connu meilleur, il a gâché ses quelques montées balle au pied, comme celle qu’il conclut par une passe trop forte pour Debuchy (74′).

Cédric YAMBÉRÉ (5/10) : Moins en vue que Frédéric Guilbert, Cédric Yambéré offre malgré tout une copie convenable ce soir. Comme son compère, il a réalisé des interventions défensives bienvenues (7′ 73′), et a surtout été précieux par son jeu aérien (34′ 35′ 80′ 90+2′). Décisif en contrant Privat qui armait une tentative bien placée (77′), il est en revanche très moyen en concédant une touche plus qu’évitable, à cause d’une relance défaillante… Une petite cause, aux grandes conséquences, puisque c’est le point de départ de l’égalisation de l’En Avant (58′). On notera également une faute concédée près de la surface, mais le coup franc de Salibur n’a, heureusement, rien donné (25′).

Maxime POUNDJÉ (3/10) : Maxime Poundjé a été très clairement le maillon faible de la défense girondine ! Souvent en difficulté dans son couloir, il a eu du mal à contenir Salibur (9′) ou Coco (35′). Entré en jeu, le jeune Ludovic Blas lui a également causé quelques misères (79′ 82′). Ce qui est encore plus dommageable, c’est son implication sur les deux buts encaissés, puisqu’il concède le coup franc victorieux de Giresse pour un coup donné dans les airs (41′) et qu’il lâche le marquage de Coco sur l’égalisation (58′). Sur cette rencontre, il a pourtant tenté de défendre tant bien que mal, et a quand même gagné 17 ballons. Offensivement, hormis un tir cadré (54′), il a n’a que trop peu pesé, ne réalisant qu’un centre, mal assuré (67′).

André POKO (6/10) : Titulaire au milieu de terrain, André Poko a été nettement plus convaincant qu’en tant qu’arrière droit. Evidemment, le Gabonais continue d’avoir un gâchis beaucoup trop important : les chiffres sont terribles, 22 ballons perdus et seulement 49 % de passes réussies ! Des pertes de balle évitables (10′ 66′), une occasion donnée à Guingamp en sauvant un corner (34′), mais malgré cela, il nous a bien plu ! Généreux comme à l’accoutumée, il a été gratté des ballons très importants (38′ 54′ 74′ 86′). Offensivement, notre numéro 17 a également réussi une partie aboutie, avec notamment 2 ouvertures superbes, l’une pour l’occasion d’Ounas (45′), et l’autre décisive pour le but de Diabaté (89′).

Jaroslav PLASIL (6/10) : Parler de sa rencontre est presque secondaire quand on l’a vu sortir en boitant et au bord des larmes sur le banc (90+5′). En espérant que cette blessure ne soit pas trop grave, car au niveau qu’il a eu sur la pelouse du Roudourou, il est indispensable à Bordeaux. Sans crever l’écran, le Tchèque a été très précieux. Au tout départ du premier but (19′), il a parfaitement créé les décalages et aéré le jeu. Techniquement irréprochable, il n’a manqué que 2 passes ! On ne peut plus propre (95 % de passes réussies), il a aussi rempli sa part du contrat défensivement, gagnant 11 ballons. Presque irréprochable, si ce n’est qu’il a été battu au duel sur la remise de Diallo pour le but de Coco (58′).  Thomas Touré (90+5′) est venu le remplacer pour une dizaine de secondes.

Adam OUNAS (6/10) : Encore une fois, Adam Ounas a été décisif ce soir ! En reprenant du droit un ballon remisé (involontairement) par Diabaté, il a ouvert le score (19′). Un but qui est venu récompenser une performance offensive une nouvelle fois intéressante. Le Franco-Algérien est également dans le coup sur le deuxième but, puisqu’il tire le corner amenant le but de Rolan (37′). Auteur d’une frappe trop molle (13′), il manque le break en fin de première période, alors qu’il était idéalement lancé par Poko (45′). Souvent brillant balle au pied (2′ 38′ 61′), il continue parfois de pêcher par excès d’individualisme (13′ 40′), même si cela fait partie de son jeu. Touché à la cheville, il a quitté la pelouse sur civière. Malcom (64′) a pris sa place. Le Brésilien a réussi son entrée, frappant le corner décisif qui aboutit au 3ème but (68′). Un peu juste pour reprendre un ballon de Rolan (81′), il a été recadré par Willy Sagnol pour revenir défendre. Si la blessure d’Ounas se confirme, il aura certainement l’occasion de se montrer davantage ces prochains jours.

Cheick DIABATÉ (6/10) : On l’avait quitté expulsé face à Sainté, on le retrouve passeur et buteur à Guingamp ! Sur le premier but, il remise involontairement (?) le ballon sur Ounas (19′) et place donc une tête victorieuse et libératrice sur un centre de Poko (89′). Auteur également d’un superbe ouverture pour Rolan (81′), il a connu plus de difficulté le reste du temps. Parfois maladroit, dans ses contrôles (49′), reprise (71′) ou conduite de balle près de la surface (85′), il a néanmoins bien lutté dans les airs (2′ 6′ 49′ 57′). Loin d’être rayonnant, il a le mérite d’avoir été décisif et c’est ce qu’on lui demande !

Diego ROLAN (7/10) : Comme Cheick Diabaté, Diego Rolan a été plus que décisif dans la victoire girondine ! A l’origine du premier but en centrant (19′), il score ensuite dans la cage vide, de manière peu académique (37′), avant de reprendre le corner de Malcom, ce qui permet à Chantôme de marquer (68′). Difficile de lui reprocher quoi que ce soit, même s’il ne joue pas très bien le coup sur l’ouverture de Diabaté (81′), en manquant son décalage pour Malcom. Techniquement intéressant (28′ 31′), il a également créé plusieurs décalages très intelligents (28′ 67′ 69′), avant de céder sa place à Valentin Vada (83′), venu apporter sa contribution à la victoire girondine.

Elle fait du bien ! Plus que dans le dur ces derniers jours, sur et en dehors du terrain, Bordeaux a réagi de la plus belles des manières en allant chercher la victoire à Guingamp (2-4). Un succès important surtout après les deux défaites concédées à domicile. Toujours fébriles défensivement, les Girondins ont pris le dessus, bénéficiant de la présence d’un Clément Chantôme très bon dans l’entre-jeu et d’un trio offensif efficace, puisque Ounas, Rolan et Diabaté ont tour à tour marqué. Grâce à ces 3 points, le FCGB respire et peut attendre la venue de Nice (vendredi 20h30), plus sereinement. Allez Bordeaux !

La rédaction AG