EA Guingamp v FC Girondins de Bordeaux - Ligue 1

Retrouvez les notes de la rédaction d’ActuGirondins après le match Guingamp-Bordeaux (1-1)

Le joueur AG du match :

Igor LEWCZUK (7/10) : Durant 75 minutes, Igor Lewczuk a tout simplement été parfait. Royal, imperturbable et tout simplement impressionnant, il a écoeuré tout Guingamp, multipliant les interventions (2′ 7′ 29′ 50′ 55′ 58′), et venant également contré la frappe de Salibur (17′). Pour couronner le tout, il s’est mué en buteur ! D’une subtile déviation de la tête, il a ouvert le score (22′), sur un bon service de Vada. Malheureusement, le Polonais a vécu une fin de rencontre beaucoup plus délicate. Mal placé sur le but de Briand (90+3′), il avait auparavant laissé filer Mendy dans son dos (75′) et pris dans les airs à plusieurs reprises (80′ 82′). Pris par la « tornade » guingampaise, il a tenté de maintenir le navire à flots (85′ 88′), avant de craquer… ce qui ne l’empêche pas d’être élu homme du match par la Rédaction.

Les titulaires :

Jérôme PRIOR (6/10) : Pendant plus d’une heure, nous n’avons pas vu Jérôme Prior, hormis sur une sortie aérienne ratée (30′)… Ce match tranquille s’est d’un coup accéléré et notre gardien a su répondre présent, mais pas jusqu’au bout ! Sans doute pas irréprochable sur la tête de Briand (90+3′), il avait miraculeusement permis à Bordeaux de garder son but d’avance durant le dernier quart d’heure. Vigilent et bien placé sur la tête de Privat (69′), il avait mis Briand en échec (80′) et est surtout l’auteur d’une sortie exceptionnelle dans les pieds de l’ex Sochalien (87′). S’il a permis à Bordeaux de respirer par plusieurs prises de balle bien senties (82′ 88′ 89′), il a donc craqué sur la fin… Terriblement frustrant !

Youssouf SABALY (5/10) : Double passeur décisif face à Lorient, Youssouf Sabaly aurait également dû participer au succès girondin, mais Jérémy Ménez a manqué le penalty que notre latéral avait obtenu (76′). Plus timide que d’habitude offensivement, malgré un bon décalage pour Laborde (64′). Défensivement, le joueur prêté par le PSG a réalisé plusieurs interventions (8′ 37′ 59′ 66′), gagnant au total 18 ballons. Le problème c’est qu’il en a aussi perdu beaucoup (17)… Pas impérial, il a subi la folie guingampaise en fin de rencontre, se mettant souvent à la faute (4 commises), et puis surtout le but vient de son côté (90+3′), ce qui ternit nettement sa prestation.

Grégory SERTIC (5/10) : Pallois suspendu, Grégory Sertic était associé à Lewczuk dans l’axe de la défense bordelaise. Bon pendant les 2 tiers du match, il s’est signalé en coupant plusieurs trajectoires dangereuses (26′ 29′ 34′ 39′ 49′), avant de baisser nettement de niveau comme beaucoup ! Devancé par Briand sur l’occasion qui finit sur la barre (74′), il n’a dès lors presque plus su s’imposer et a été pris à défaut à de nombreuses reprises par les attaquants bretons. A l’instar de ses coéquipiers, il est spectateur sur l’égalisation (90+3′)…

Maxime POUNDJÉ (5/10) : Préféré à Diego Contento, Maxime Poundjé a livré un match correct. En première période, il a eu du mal à contenir Salibur (10′ 37′) mais s’est bien accroché. Pas perturbé par le changement tactique de l’En Avant, il a bien tenu son couloir par la suite, faisant plutôt bonne figure face à Coco (67′) ou Didot (68′). Offensivement, il a commencé le match comme il le fallait, mais n’aura jamais eu de réussite, avant de totalement abandonner l’idée d’attaquer… Ce n’est toujours pas le latéral gauche rêvé, ceci dit Diego Contento encore moins !

Jérémy TOULALAN (4/10) : Ce n’est clairement pas sur ce match que Jérémy Toulalan va (nous) convaincre ! Evidemment, il est toujours intéressant à la récupération (19 ballons gagnés), peut apporter sur certaines situations (27′ 79′) et s’est offert une belle percée (84′), mais à côté de cela, il a été lent, très lent, trop lent. Heureusement que Lewczuk est venu lui sauver la mise, lorsque notre numéro 14 s’est fait contrer en position dangereuse (58′). Quand Guingamp s’est mis à accélérer, il a disparu de la circlation et même son expérience n’a pas pu tout sauver. Sur son jeu long, il a du laissé sa précision à Monaco (1′ 5′ 45′).

Jaroslav PLASIL (4/10) : Auteur d’un bon début de match, à l’image de son excellent travail sur l’action de Rolan (7′), le Tchèque n’a pas su tenir la longueur ! Volontaire et disponible, il s’est contenté de jouer latéralement, la grande majeure partie du temps, et n’a jamais cherché à faire le décalage juste. Placé dans le coeur du jeu, il n’a pourtant même pas touché 40 ballons… c’est dire l’influence qu’il a eu sur la rencontre. Trop attentiste aussi par moment, ou pas dans le coup, il n’a pas joué son rôle comme il aurait dû le faire, malgré un apport loin d’être ridicule à la conquête du ballon (10 gagnés).

Valentin VADA (5/10) : Si les deux hommes d’expérience du milieu ont déçu, Valentin Vada a lui été plus satisfaisant, sans non plus crever l’écran ! Auteur d’une frappe un peu trop enlevée (9′), il a gâché un coup franc (13′) avant de régler la mire et d’être dangereux sur chacun de ses coups de pieds arrêtés. L’Argentin est d’ailleurs passeur décisif pour Lewczuk sur l’ouverture du score (22′). Joueur bordelais à avoir touché le plus de ballon (64), il a été le dépositaire du jeu, même s’il a rarement pu trouver ses partenaires dans de bonnes conditions et a assumé son rôle à la récupération (10 ballons gagnés). A l’instar de ses deux compères, il a vécu une fin de rencontre délicate ! Souvent en retard, il a subi les assauts guingampais, sans réagir, lui aussi …

Jérémy MENEZ (3/10) : Titulaire en numéro « 10 » derrière les deux attaquants, Jérémy Ménez a longtemps fait une rencontre moyenne. Notre attaquant s’est surtout, et étonnamment, signalé par son apport défensif (26′ 29′ 44′ 64′). Dans le jeu, il a réussi plusieurs ouvertures très intéressantes (9′ 62′ 65′) et a été utile dans la conservation du ballon. Malheureusement, jamais il n’a été en mesure de se montrer dangereux … jusqu’au penalty ! Alors qu’il avait l’occasion de plier la rencontre, Jérémy Ménez est venu buter sur Johnsson et a ensuite totalement gâché l’occasion qui a suivie la continuité. Autant dire que ses deux seules frappes du match nous laisse un goût amer… très amer ! Recrue phare, star, censée nous faire gagner des points, il nous en fait perdre 2 aujourd’hui ! Remplacé dans les dernières secondes par Isaac Kiese Thelin (90+1′).

Diego ROLAN (2/10) : Incompréhensible ! Buteur exceptionnel face à Lorient, puis en sélection, Diego Rolan n’a absolument pas surfé sur cette vague de confiance. Hormis un tir totalement raté en début de rencontre (7′), l’Uruguayen n’a absolument rien fait, si ce n’est venir chercher les ballons aux abords… de sa surface ! Une heure passée sur la pelouse du Roudourou, qui lui a plus servi de décrassage que de véritable match. Une nouvelle prestation décevante en tant que titulaire donc ! Remplacé par Gaetan Laborde (61′).

François KAMANO (3/10) : Comme Diego Rolan, François Kamano a joué à l’homme invisible toute la rencontre ! Titulaire surprise, il n’a jamais su justifier la confiance placée en lui. Une belle feinte (7′) et l’obtention du coup franc victorieux (22′) à mettre à son actif, pour le reste : quelle misère ! Des contrôles approximatifs (10′ 17′), un carton jaune (5′), des courses inutiles et un nombre de ballons touchés totalement famélique : 20. Remplacé par Malcom (81′)

Les remplaçants :

Gaetan LABORDE (-) : Entré en jeu à la place de Diego Rolan, Gaetan Laborde avait une demi-heure pour se montrer à son avantage : c’est raté ! Même s’il a montré beaucoup d’envie, il n’a pas su faire fructifier le bon ballon de Sabaly (64′) et a systématiquement été battu dans les airs sur les offensives bretonnes.

MALCOM (=) : On aurait aimé le voir avant, surtout vu le manque d’entrain de l’attaque bordelaise. Au final 10 minutes pour rien !

Isaac KIESE THELIN (=) : Buteur avec la Suède, Isaac Kiese Thelin est rentré touché un ballon. Autant dire que c’est un changement très utile !

L’entraîneur :

Jocelyn GOURVENNEC (4/10) : Pour son retour à Guingamp, notre entraîneur était proche du coup parfait ! A quelques minutes près il repartait avec les 3 points… sauf qu’à force de reculer sa formation s’est logiquement fait punir ! Le milieu de terrain a de plus en plus subi mais lui a (beaucoup) attendu pour faire ses derniers changements. La mise sur le banc de Malcom est aussi une surprise non payante, un choix surprenant surtout pour mettre Diego Rolan qui a dû jouer en Amérique du Sud durant la trêve. Bref, le jugement aurait été tout autre avec les 3 points, mais là sans la victoire, sans le jeu (est-ce utile de le préciser ?) …

La rédaction AG




Laisser un commentaire