Cheick Diabate

Retrouvez les notes de la rédaction d’ActuGirondins après le match Fréjus-Bordeaux (2-3).

Le joueur AG du match :

Cheick DIABATÉ (7/10) : La Coupe de France lui va bien ! Décisif dans l’acquisition du trophée en 2013, Cheick Diabaté a soigné son entrée dans l’édition 2016 en s’offrant un doublé (36′ 77′). Avec sang froid pour le premier et opportunisme pour le second, le Malien a enfin (re)fait trembler les filets ! Deux buts qui ont à chaque fois ramenés l’équipe au score et qui ont maintenu les Girondins à flot. Outre son doublé, notre attaquant a également pesé dos au but, réalisant plusieurs remises intéressantes (29′ 38′). Tout ne fût pas parfait pour notre homme du match, comme sa tête ratée (14′) ou sa frappe dévissée (53′), mais l’essentiel, il l’a fait ! Reste à savoir s’il s’agit d’un cadeau d’adieu ou d’un retour en forme pour la deuxième partie de saison…

L’équipe :

Jérôme PRIOR (5/10) : Préféré à Cédric Carrasso pour cette rencontre, Jérôme Prior a livré une prestation particulière. Sur le premier but de Gendrey, même s’il n’est pas le seul coupable, sa responsabilité est engagée, puisque sa sortie est trop tardive (32′). Sur le second, il est trop court pour aller chercher la frappe croisée de l’attaquant varois (53′)… Heureusement, notre jeune portier a bien sauvé son match, avec un arrêt déterminant par mi-temps, sur Gendrey toujours. Il repousse tout d’abord sa reprise de volée (41′), avant de sortir son penalty d’une belle détente (87′). Une parade décisive et qui a une part prépondérante dans la qualification girondine.

Frédéric GUILBERT (4/10) : Après un intermède réussi dans l’axe, Frédéric Guilbert retrouvait le flanc droit de la défense cet après-midi. Sans être catastrophique, notre numéro 26 n’a pas eu son rayonnement du mois de décembre. Offensivement, il a amené quelques solutions sur son couloir droit, mais n’a pas toujours connu de réussite (10′ 20′ 71′), hormis un bon centre pour Diabaté (38′). Défensivement, il a alterné le bon, comme ce retour sur Gendrey (83′) et le très moyen, avec un penalty bêtement concédé pour une main (86′)… Averti (injustement ?) pour un excès d’engagement, il a été expulsé en fin de rencontre pour un tacle non maîtrisé (90+3′). Un deuxième rouge, après celui reçu contre Kazan, et qui le privera du déplacement à Montpellier.

Cédric YAMBÉRÉ (2/10) : Son léger mieux de la fin 2015 est déjà derrière lui… Face à une formation de National, Cédric Yambéré a souffert le martyr ! Approximatif d’entrée (1′), il a été gêné sur chaque ballon qu’il avait dans les pieds, multipliant les relances plus que douteuses (7′ 18′). Au sol sur le premier but encaissé (32′), il laisse un espace trop important dans son dos sur le second but (54′), quelques minutes après avoir été facilement éliminé par Gendrey (48′). Passé au milieu de terrain peu après l’heure de jeu (62′), il a eu du mal à peser sur les débats, mais a, au moins, eu le mérite d’être un peu moins catastrophique…

Lamine SANÉ (2/10) : Lamine Sané veut partir ? Même si Noel est passé, on espère qu’on lui fera ce cadeau là et on plaint déjà son futur club ! Son association avec Yambéré a été comme toujours (Liverpool, Caen…) un échec total et sa prestation individuelle une insulte au scapulaire. Dès le départ son manque de concentration et d’envie a mis en danger toute l’équipe (5′). Lui aussi au sol sur le premier but (32′) il est totalement pris par Gendrey sur le second (54′). Toute la rencontre, l’attaquant de Fréjus l’a ridiculisé (21′ 41′ 83′). Dans le Var, le Sénégalais a plus impressionné par sa faculté à commettre des fautes, avec un jaune à la clé (15′), qu’à réussir ses interventions. Sa passe décisive sur le but de Diabaté (36′) sauve à peine sa calamiteuse rencontre !

Diego CONTENTO (5/10) : De retour en forme depuis quelques semaines maintenant, Diego Contento a sans doute été le défenseur le plus rigoureux à Fréjus. Mis à part un marquage trop laxiste sur Digbeu (44′), notre latéral gauche a bien tenu son couloir, se sacrifiant notamment sur la frappe à bout portant de Gendrey (41′). Souvent bien placé, il a dégagé le danger, mais a été un peu trop timide offensivement. Un bon centre pour Rolan par mi-temps (17′ 65′), cela reste insuffisant dans une rencontre où Bordeaux se devait de prendre les choses en main.

Abdou TRAORÉ (3/10) : Une nouvelle fois titularisé au milieu de terrain, Abdou Traoré a encore (et toujours) été beaucoup trop discret dans l’entre-jeu. Défensivement, il a eu beaucoup de mal à se situer et son impact à la récupération a été nettement insuffisant. Offensivement, sa prise de risque a été minimale, il s’est contenté de faire des passes latérales ou vers l’arrière les 3/4 du temps… C’est dommage puisqu’il a les qualités pour trouver des coéquipiers dans des meilleures conditions, comme il l’a fait pour Rolan (50′). Jussiê (76′) est venu prendre sa place juste avant l’égalisation à 2-2. Le Brésilien a été propre sur les rares ballons qu’il a touché.

Jaroslav PLASIL (5/10) : Cible des fautes varoises, Jaroslav Plasil a livré une prestation correcte au milieu du terrain. Combatif, le Tchèque a été à l’origine de bons mouvements (17′ 58′) et a bien su aérer le jeu lorsqu’il le fallait. Sa qualité technique a été importante dans le coeur du jeu, mais il n’a pas suffisamment pesé dans les derniers mètres. Sa seule tentative a été directement contrée (39′)… Défensivement, il a alterné le bon et le moins bon, avant de céder sa place à Pablo (62′). S’il a parfois eu du mal à contenir Gendrey (71′), le Brésilien a quelque peu stabilisé la défense girondine, profitant aussi de la fatigue adverse.

Valentin VADA (5/10) : Comme depuis quelques semaines maintenant, Valentin Vada commence à faire son trou dans l’effectif girondin. Cet après-midi, l’Argentin n’a pas fait son meilleur match, mais sa technique a fait du bien au milieu bordelais. Actif, il a essayé de jouer en une touche de balle et vers l’avant, sans toujours y parvenir. Après une volée contrée (29′), il était à deux doigts de trouver la faille mais a vu sa tentative finir dans le petit filet (51′). Défensivement, un bon retour (13′), mais quelques difficultés aussi devant l’engagement de ses adversaires. Entré à sa place, Thomas Touré (62′) a tenté de faire la différence, mais n’a pas réussi grand chose, dans ses tirs (73′), comme dans ses passes (79′)…

Diego ROLAN (6/10) : Et de 4 ! Après une longue période sans but, Diego Rolan vient de signer sa 4ème réalisation lors de ses 4 dernières titularisations. Celle du jour est aussi splendide qu’importante ! C’est d’un superbe ciseau que l’Uruguayen a trouvé la faille et offert la qualification à Bordeaux en toute fin de rencontre (90+2′). Avant ce coup de génie, le numéro 9 girondin avait été l’attaquant le plus actif, en première période notamment avec de nombreuses accélérations dans son couloir droit (13′ 17′ 29′ 39′ 40′). Après le repos, il a essayé mais s’est souvent empêtré dans la défense (49′) jusqu’à ce but décisif donc.

Wahbi KHAZRI (5/10) : Lui aussi actif dans son couloir, Wahbi Khazri n’a pas été décisif aujourd’hui, même si c’est son coup franc prolongé sur la barre qui est à l’origine du second but de Diabaté (77′). Le Tunisien ne s’est pas ménagé, a créé le danger sur coup de pieds arrêtés (2′ 14′ 77′), et a fait passer quelques sueurs froides à ses adversaires grâce à sa technique au dessus de la moyenne (10′ 39′). Malgré tout, le numéro 10 du jour n’a pas été toujours très inspiré, ne faisant pas toujours les meilleurs choix. Dans ses tentatives, il n’a pas connu de réussite, et si certaines frappes étaient intéressantes (46′ 65′), il aurait pu s’abstenir sur d’autres (40′ 84′)…

Vainqueurs in extremis à Fréjus (2-3), Bordeaux passe donc en 16ème de finale de la Coupe de France, malgré un match loin d’être maîtrisé. Après une année noire, Cheick Diabaté a réussi à se montrer efficace et d’un doublé a soulagé les Girondins, avant de voir son acolyte, Diego Rolan qualifier le FCGB d’un somptueux ciseau. Si l’attaque a donc plutôt été à la hauteur, la défense a été d’un niveau indigne. La défense centrale Yambéré-Sané a été en danger sur presque toutes les attaques de Fréjus… Il reste beaucoup de progrès.. et du ménage à faire pour trouver une équipe digne de ce nom, et ce, malgré la qualification. Nous connaitrons demain soir l’adversaire des Girondins pour le prochain tour. Allez Bordeaux !

La rédaction AG



Laisser un commentaire