FC Girondins de Bordeaux 0-0 OGC Nice (19ème journée de Ligue 1)

La feuille de match

Bordeaux : Prior – Gajic, Lewczuk, Sertic, Pellenard – Plasil (c), Toulalan, Vada – Malcom (Kamano 81′), Laborde, Rolan.

Nice : Cardinale (Bénitez 56′) – Souquet, Le Marchand (c), M. Sarr, Burner – Koziello, Cyprien, Seri – Pléa, Balotelli, Belhanda.

Avertissements bordelais : J. Toulalan (30′), D. Rolan (36′).

Expulsions : M. Balotelli (90+2′), Y. Belhanda (90+3′).

Affluence : 27.614 spectateurs.

Le résumé

20h50, multiplex à l’occasion de la dernière journée de Ligue 1 de 2016 : si le résultat ne donne pas nécessairement envie, il faut admettre que l’on a assisté à un beau match enlevé ce soir entre le FC Girondins de Bordeaux et l’OGC Nice, avec pas moins de 30 tirs dans le match ! Chaque équipe a eu sa mi-temps de domination, et le match nul n’est pas illogique, même si la rencontre aurait pu basculer d’un côté ou de l’autre.

Le match avait commencé plutôt timidement : si Nice maîtrisait totalement le match et faisait ce qu’il voulait du ballon (78% de possession à la 25ème minute !), ils n’ont pas eu d’occasion franche avant la 20ème minute, sur une frappe puissante de Souquet du gauche. C’est deux minutes plus tard qu’une gros frisson parcourut le stade à cause de plusieurs contres favorables pour les Niçois (et d’une erreur de Sertic) permettant à Pléa de marquer, miraculeusement dégagé par les marine et blanc (22′). C’est Balotelli qui allumera la mèche juste après, dans l’axe aux trente mètres, avec un pétard du droit, passant juste à côté du poteau de Prior (26′). En réaction, Rolan vit sa frappe détournée du bout des doigts par Cardinale, et Malcom manquera une reprise à deux mètres du but, gêné par Burner (27′)… L’occasion était énorme ! Les Girondins se reprennent bien avec une frappe de Laborde déviée flirtant juste avec la transversale (33′), amenant à une tête de Lewczuk déviée sur le corner et à un Rolan ne pouvant reprendre un ballon juste aux six mètres (34′)… Que d’occasions manquées ! C’est pourtant Nice qui se mettra en valeur sur la fin du match, d’abord grâce à un Pléa déposant Sertic sur un superbe contrôle orienté mais croisant trop sa frappe du droit alors qu’il était lancé en face à face avec Prior (37′), puis grâce à une nouvelle grosse frappe de Balotelli, repoussée des poings par Prior (42′). C’est la mi-temps, les gardiens brillent et leurs arrêts permettent de maintenir le 0-0 !

On sent Bordeaux remotivé à la mi-temps, et cela se sent grâce à un Malcom lancé dans l’axe par une tête de Toulalan, repris in extremis par un retour de Burner (48′). L’occasion du match arrive juste après : une madjer de Rolan tentée sur un centre de Toulalan après une belle action collective côté droit avec Gajic et Malcom, qui finit sur le poteau droit de Cardinale (54′) !

Le portier azuréen qui cèdera sa place, touché aux ischio-jambiers, juste après, à Benitez, qui retrouve Bordeaux après son match de Coupe de la Ligue (56′). Le match ne sera plus vraiment animé pendant un bon quart d’heure, jusqu’à deux offensives niçoises en quelques minutes. Belhanda, servi par Pléa sur le côté droit, enroulera une frappe captée en deux temps par Prior (72′), avant que Balotelli, lancé en profondeur, ne se mette en position de frappe pour buter une nouvelle fois sur le gardien bordelais (76′). Rolan réagira timidement avec une frappe trop enlevée (76′). La fin de match sera bordelaise : Laborde, sur une remise de la tête de Lewczuk, frappera en pivot mais verra son tir arrêté par Benitez (82′). Kamano, rentré à la place de Malcom, est décidément bien actif sur son côté droit puisqu’il tentera un centre-tir puissant qui frôlera avec le but de l’Argentin (88′). La fin de match sera plus que tendue puisque Mario Balotelli prendra un carton rouge pour une balayette sur Lewczuk (90+2′), geste reproduit par Belhanda sur Kamano une minute après (90+3′) pour la même sentence… Superbe état d’esprit niçois mais malheureusement peu surprenant !

Deux mois que Bordeaux n’avait pas réussi à conserver sa cage inviolée ! Le dernier clean sheet pour Bordeaux (et pour Jérôme Prior) datait de Bordeaux-Marseille, à l’occasion de la 11ème journée, il y a deux mois. Et c’était déjà un 0 à 0 ! Les Girondins finissent donc l’année sur une bonne note, se permettant de ne pas encaisser de but face au leader de Ligue 1, dont il a réussi à faire déjouer les joueurs d’expérience en toute fin de match (Balotelli, Belhanda). Malheureusement, il n’y a pas eu de but en notre faveur, et il faut remonter à la 6ème journée avec Metz-Bordeaux (3-0) pour revenir sur une victoire avec clean sheet en Ligue 1. En espérant que 2017 nous offrira plus d’occasions d’en avoir, à commencer par le déplacement à Clermont en Coupe de France.

Allez Bordeaux !