Franck SIGNORINO / Andre POKO

FC Girondins de Bordeaux 1 – 1 Stade de Reims (27ème journée de Ligue 1) – Affluence : 19212 spectateurs.

Les joueurs alignés pour Bordeaux : Carrasso – Mariano, Sané (c), Pallois, Poundjé – Chantôme, Poko (Sertic 90+4′), Plasil (Maurice-Belay 67′), Khazri  – Rolan (Touré 60′), Kiese Thelin.

Buteur(s) : Kiese Thelin (18′) / Charbonnier (32′)

Avertissement(s) pour Bordeaux : Chantôme (59′)

Après un déplacement à Rennes où Bordeaux aurait dû repartir avec les trois points de la victoire, les Girondins accueillaient Reims, un club qui a énormément de mal en cette nouvelle année (0 victoire). L’occasion pour les hommes de Willy Sagnol d’engranger des points, ce qui aurait fait un bien fou dans l’objectif de réussir le sprint final comme le dit Whabi Khazri. Malheureusement, le vin et le champagne n’ont pas été meilleur l’un comme l’autre. Résultat final : 1-1.

Et pourtant, ça avait bien commencé. Dès les premières minutes, qu’on sait importantes mentalement, les milieux ont combiné, à une touche de balle (1′) et Diego Rolan s’est montré dangereux (2′), en provoquant un corner. La domination territoriale était très nettement en faveur des locaux, mais la première occasion est au profit des Rémois. En effet, une louche de Fortes a envoyé N’Gog devant Carrasso, mais l’ex-parisien a complètement raté sa frappe, grâce aussi au bon retour de Pallois (14′). La possession dans le premier quart d’heure est éloquente : 65%/35%. Une deuxième chaude alerte a fait frémir Carrasso, deux minutes après l’occasion d’N’Gog, Fortes a smashé sa tête suite à un bon centre de Mandi (16′). Sauf que son coup de casque a flirté avec le montant gauche de notre gardien. Ensuite, un excellent mouvement initié par Rolan a crée un décalage monstre, dans lequel Khazri et Kiese Thelin se sont engoufrés. Le premier a servi le second, et le grand Suédois inscrit son premier but avec les Girondins (18′) ! Depuis neuf matchs, Bordeaux n’arrive pas à marquer plus d’un but. Ce soir n’a pas dérogé à la règle, mais comme le dit l’adage, quand on ne sait pas marquer, il faut savoir ne pas en prendre. Et encore une fois, on a pris. Charbonnier a sauté plus haut que tout le monde, et a propulsé le cuir dans la cage d’un Carrasso presque sauveur (32′). Le tableau d’affichage ne bougera plus et malgré une domination nette des Marine & Blanc, celle-ci est restée stérile. Kiese Thelin (40′), Pallois (49′), Plasil (63′), Khazri (73′) ont buté sur Agassa. Thomas Touré et Maurice-Belay, rentrés en jeu à la place de Rolan et Plasil, n’ont pas été assez incisifs. Sagnol aura tout tenté, mais ça n’aura pas suffi.

Une victoire aurait été au combien précieuse, puisque les Girondins auraient pu grimper à la 4ème place du classement ! Malheureusement, cette position restera encore une semaine comme étant une illusion. Il faudra passer un cap collectif et individuel pour atteindre les objectifs les plus hauts. On voit un joueur comme Khazri se battre comme un dingue sur le terrain, on souhaiterait voir les 11 voire 14 joueurs, pendant leur temps de jeu, suivre cet exemple. On dit qu’on a toujours ce qu’on mérite, alors si Bordeaux doit être récompensé en fin d’année, il doit le mériter. C’est à notre portée, on a le droit légitime d’y croire. Les Girondins ont une belle équipe, avec un banc qui va, avec le retour des blessés, devenir un banc de bonne qualité. Ce soir, les Aquitains sont 6èmes (voir ICI), et la semaine prochaine se déplacent à Caen, soit la meilleure équipe de 2015… Allez les bordelais !