FC Girondins de Bordeaux 1 – 4 Paris Saint Germain (1/2 de finale de la Coupe de la Ligue)

La feuille de match

Bordeaux : Prior – Gajic, Lewczuk, Pallois (Plasil 67′), Poundjé – Toulalan, Vada (Traoré 82′), Sertic (c) – Malcom (Ménez 67′), Rolan, Kamano.

Paris SG : Trapp – Meunier, Marquinhos, Silva, Maxwell – Verratti (Nkunku 79′), Matuidi (c), Rabiot – Lucas (Georgen 88′), Cavani (Ben Arfa 83′), Di Maria.

Buts : Rolan (32′)Di Maria (19′, 81′), Cavani (60′, 74′).

Affluence : 28 862 spectateurs

Le résumé

C’est dans un stade assez rempli pour cette demi-finale de coupe de la Ligue contre le Paris Saint-Germain malgré des tarifs assez rebutants que se donne le coup d’envoi du match. Bordeaux commence bien le match en mettant le pressing sur les joueurs de la capitale, amenant très rapidement à une grosse situation, avec un centre de Sertic pour Malcom qui ne peut que contrôler de la poitrine pour un ballon qui arrivera dans les bras d’un Trapp extrêmement chanceux (6′). Si les Bordelais essayent de commettre le moins d’erreurs possibles notamment sur le plan technique, cela n’empêche pas une mésentente qui aurait pu coûter très cher entre Lewczuk et Prior, ce dernier étant sorti sans consulter son défenseur qui avait remis de la tête suite à une erreur de Pallois (13′). Sur une faute d’un bordelais, Di Maria se charge de tirer un coup franc assez dangereux : Prior la voit sortir et ne cherche pas à la capter, mais la balle fait une transversale rentrante et rentre ! 0-1 pour le PSG. Le gardien bordelais, titularisé malgré le retour de Carrasso, réussira néanmoins à se faire pardonner son erreur d’appréciation en gagnant son face à face avec Matuidi, lancé dans l’axe suite à une autre erreur défensive (28′). Grosse frayeur juste après une nouvelle fois puisque Lucas déborde sur son couloir droit et centre sur Cavani, dont la reprise passera juste à côté (30′). C’est pourtant Bordeaux qui marquera ensuite : sur un bon travail de Malcom, Kamano (hors-jeu) remet à Rolan en une touche qui marque dans le but vide pour porter le score à 1-1 (32′) ! Malgré une reprise de volée du gauche de Matuidi qui passera à gauche des cages de Prior (42′), le Matmut Atlantique, une nouvelle fois bien rempli par beaucoup de footixs parisiens, croit à l’exploit à la mi-temps puisque Bordeaux tient tête à l’ogre parisien.

Les Girondins semblent repartir avec de bonnes intentions puisque dès l’engagement, avec une occasion qui finira en corner suite à une reprise de volée de Kamano déviée par Maxwell (46′). Le coup de massue sonnera un quart d’heure plus tard avec une passe de Lucas dans le dos de la défense pour Cavani, qui mystifie Pallois pour aller placer le ballon une nouvelle fois sur la barre, qui sera une nouvelle fois également rentrante pour alourdir la marque à 1-2 (60′). Dès lors, les Bordelais se sentent vaincus, une grosse perte de mental se fait ressentir et ils ne se procurent pas vraiment d’occasion, semblant croire qu’à l’instar de Koh-Lanta, leur sentence était irrévocable. Et ce qui devait arriver arriva puisque l’équipe se fit rapidement punir une nouvelle fois. Après un corner de Di Maria, Thiago Silva a tout le loisir d’aller chercher le ballon de la tête, n’étant marqué par personne et s’infiltrant dans le trou béant présent dans la surface bordelaise pour remettre la balle vers Marquinhos, la déviant lui-même pour Cavani qui se jette et frappe sur la transversale rentrante, encore, 1-3 (74′). L’espoir est encore là pour les supporters les plus croyants, mais la majorité sait au fond d’elle-même qu’il n’y a plus grand chose à tirer de ce match. Bordeaux, comme souvent, recule encore et encore et prend évidemment un quatrième but qui scelle définitivement la rencontre. Le centre de Matuidi est repoussé par Sertic sur Di Maria, qui ne se fait pas prier pour tenter sa chance du gauche : Prior est coupable d’une faute de main, la balle rebondit sur le poteau, 1-4 (81′). Paris retrouvera Monaco ou Nancy le 1er avril au Parc OL, nous laissant avec notre désillusion.




Laisser un commentaire