Retrouvez les notes de la rédaction d’ActuGirondins après le match Bordeaux-APOEL Nicosie (2-1)

Le joueur AG du match :

Diego ROLAN (8/10) : Après un bon match contre Tel-Aviv (une passe décisive), une excellente rentrée contre Sochaux (deux passes décisives) et un très très bon match ce soir (une passe décisive) peut-on dire que le nouveau Diego Rolan est arrivé ? Sûrement, en tous cas le jeune uruguayen s’est une nouvelle fois montré à son avantage. Percutant, bon centreur, maladroit dans la finition certes mais une grosse activité dans l’axe et surtout sur le côté droit de l’attaque girondine qui compense ce défaut qu’il a. Espérons le revoir vite en championnat, dimanche contre Montpellier ? Rolan est la bonne surprise actuellement et est élu homme du match par la rédaction AG.

L’équipe :

Cédric CARRASSO (5/10) : Inquiété une fois sur un raid solitaire de Goncalves causé par une bévue collective magistrale de 5-6 défenseurs qui ont laissé passer l’attaquant portugais. Voilà la seule grosse intervention de notre gardien ce soir. Attentiste (comme Chalmé, Henrique et Bréchet) sur le but où de toute façon il ne peut rien faire, il n’a pas eu l’occasion de briller ce soir. Il a parfaitement joué son rôle de capitaine en criant sur les joueurs dès qu’il avait le ballon afin de les recadrer ou les motiver.

Mathieu CHALME (3/10) : 44 minutes correctes pour lui. En première période il a dominé le jeu aérien, a réussi à être offensif. Après, c’est presque le néant. Il commet une grosse erreur en laissant le couloir libre au feu follet Aloneftis qui a bien saisi sa chance en adressant un bon ballon devant le but qu’a repris victorieusement Goncalves. En deuxième période il s’est contenté de jouer en une touche de balle pour rien, à donner des ballons à Obraniak alors qu’il était marqué, à courir pour courir sur son côté droit.

Carlos HENRIQUE (5/10) : Notre roc brésilien a donné les 3 points de la victoire ce soir. Très bien servi par Rolan sur un coup franc, il trompe de la tête le gardien chypriote qui fait une sortie quelque peu hasardeuse. Au-délà de son coup de tête salvateur, Henrique a déjà été plus rassurant en défense. Prestation qu’on résumera de correcte, même si défensivement il aurait pu être plus solide.

Jérémie BRECHET (4/10) : Sûrement le meilleur match de Bréchet cette année, et il a 4/10… Pas vraiment rassurant non plus en défense, quand il ne semble pas perdu il semble à court de forme. Malgré tout son engagement est à retenir, car sur coup de pied arrêté raté il a parfois dû sprinter sur 80 mètres pour stopper une possible contre-attaque chypriote. Il a fait pire cette année, à poursuivre.

Maxime POUNDJE (3/10) : Suspendu encore un match en championnat, le jeune latéral gauche a néanmoins le droit de jouer en Coupe d’Europe. Francis Gillot l’a préféré à Lucas Orbàn. Deux frappes dévisées, trop peu dangereux sur ses montées, il n’a pas su être le patron sur le flanc gauche. Il est d’ailleurs fautif sur le but de l’APOEL puisqu’il oublie Goncalves qui passe sereinement derrière lui et marque dans le but vide. Dommage.

Grégory SERTIC (6/10) : On l’a vu partout en première période. Impérial à la récupération, toujours aussi bon dans la relance, auteur d’une passe décisive sur corner, Sertic a vraiment fait une très très grosse mi-temps. Il a malheureusement cedé sa place à la pause au géant Cheick DIABATE (6/10), souffrant de la hanche. Diabaté est rentré, Bordeaux a changé. Toujours autant de centres mais surtout beaucoup plus de ballons longs envers le géant malien. Le Cheick aurait pu marquer un but splendide sur un enchaînement contrôle poitrine – reprise de volée mais le gardien était sur la trajectoire. Dommage, sinon bonne rentrée du malien qui a été une nouvelle fois précieux.

Lamine SANE (7/10) : Faudrait-il laisser Sané en tant que milieu défensif ? Le débat est lancé. Excellent match du sénégalais ce soir, pressant sans cesse et récupérant pas mal de ballons. Buteur de la tête sur un corner millimétré de Sertic, il a inscrit son premier but en Europa League cette année. Offensivement présent, on a eu l’impression qu’il était beaucoup plus libre qu’à l’accoutumée. Le poste de défenseur central serait-il un poste par défaut pour lui ? Chacun aura sa propre opinion. Il fait partie des tops de ce soir.

Abdou TRAORE (5/10) : Meilleur en deuxième période qu’en première. Pendant les 45 premières minutes, il était intéressant mais pas tranchant comme peut l’être un Saivet sur l’aile gauche. Après la pause il a pris la place de Sertic en milieu défensif, poste qu’il doit affectionner puisqu’il s’est montré bon à la récupération et à la relance grâce à sa bonne technique de balle. Nouveau match de qualité du malien, qui prend confiance cette année, un certain Landry NGuemo ne doit pas s’en rejouir…

Ludovic OBRANIAK (4/10) : Un poteau, un face-à-face raté et deux offrandes manquées à Rolan, voilà comment Obraniak a un peu raté son match. C’est dommage car  il s’est montré actif mais a quelque peu pêché dans le dernier geste. Dans ce genre de match on voit bien que le franco-polonais est le baromètre de l’attaque bordelaise. Capable de distiller des ballons magnifiques comme d’adresser de mauvaises passes. Remplacé par Hadi Sacko (71′).

Henri SAIVET (5/10) : Percutant en seconde mi-temps mais trop maladroit dans ses centres. Il n’a pas décoché une frappe, mais on voyait bien qu’il aurait pu avec sa vitesse faire la différence quand il le voulait. Face à une défense assez lente, lui et Rolan auraient dû être trouvés en profondeur, ce ne fut pas le cas malheureusement. Peut-être de la fatigue pour lui qui a tant donné dimanche dernier face à Lyon. Remplacé par Julien Faubert (71′).

Mieux vaut tard que jamais ! Ce proverbe résumé le match, Bordeaux a enfin gagné dans une poule qu’on pensait à sa portée. Cette victoire fait du bien, puisque les Girondins ne sont plus qu’à un point du Maccabi Tel Aviv ! (1- Francfort : 9 points / 2- Tel-Aviv : 4 points / 3- Bordeaux : 3 points / 4- APOEL Nicosie : 1 point.) Les jeunes se sont montré à leur avantage ce soir, Rolan pourrait être un parfait complément de Cheick Diabaté s’il confirme encore ses gros progrès. Une victoire reste une victoire, et elle fait du bien. Allez Bordeaux !

La Rédaction AG

 



Laisser un commentaire