Joie Bordeaux

Retrouvez les notes de la rédaction d’ActuGirondins après le match Bordeaux-Monaco (4-1).

Le joueur AG du match :

Lamine SANE (8/10) : Ô Capitaine, mon Capitaine ! Ce brassard semble te donner des ailes… Auteur d’une performance dantesque samedi dernier face aux héraultais, le défenseur sénégalais n’a pas faibli et a remis ça ce soir… Impassible défensivement, il a brillé offensivement en étant décisif par sa déviation de la tête amenant le but de Rolan sur un coup-franc chirurgical de Sertic. Ses 14 ballons gagnés font de lui le meilleur récupérateur du soir. Très précis (90% de passes réussies), il a su se montrer intransigeant des les moments importants. Un rôle de patron assumé haut la main : tout simplement monstrueux !

L’équipe :

Cédric CARRASSO (5/10) : Stupeur dans les notes AG, Carrasso récolte une timide note de 5 qui assure tout juste le minimum syndical… Stupeur car, le portier Marine & Blanc n’est pas coutumier du fait… Le gardien du temple étant plutôt habitué à des prestations de haut-vol suppléées par une mentalité indéniable de leader sur le terrain. Exemplaire à l’accoutumée, Carrasso a quelque peu peiné ce soir… Un jeu au pied hasardeux et une sortie peu inspirée lui coûte un but, finalement sans grandes conséquences, si ce n’est celle de lui empêcher de réaliser un nouveau « clean sheet » après son excellent match à Montpellier.

Julien FAUBERT (5/10) : Titularisé pour la seconde fois consécutive au poste de latéral droit suite à l’indisponibilité de Mariano, le n°22 bordelais n’est toujours pas parvenu à assurer l’intérim comme il se doit… Peu séduisant, il aura surtout brillé par ses erreurs techniques et par son replacement incompréhensible dans l’axe sur le but monégasque, oubliant totalement Berbatov, seul au second poteau… Sa combativité déployée à toute épreuve et son implication dans l’égalisation lui permettent de sauver l’honneur.

Nicolas PALLOIS (8/10) : L’ancien niortais faisait son baptême du feu ce soir à l’occasion de sa première titularisation en Ligue 1 sous les couleurs bordelaises puisqu’il effectuait ses premiers pas à Chaban… Un challenge excitant et pas des moindres puisque c’était quand même l’ASM en face, mais le moins que l’on puisse dire, c’est que le n°5 girondin s’est montré largement à la hauteur ! Très à son aise, ses 11 ballons récupérés témoignent d’un engagement sans faille et son nombre impressionnant de ballons joués démontre toute son implication. Avec 65 ballons touchés, il est le deuxième bordelais ayant eu le plus de fois le cuir entre les crampons. Très appliqué (92% de passes réussies), c’est une première titanesque et indéniablement réussie pour ce grand gaillard d’1m90 !

Diego CONTENTO (7/10) : Fraîchement débarqué du prestigieux Bayern Munich, Diego Contento n’a pas tardé pour faire parler de lui en Gironde. 48 minutes seulement après avoir foulé pour la première fois le gazon français, le néo-latéral bordelais a délivré sa première passe décisive en Ligue 1 à la suite d’une judicieuse remise de la tête. Le plus marquant sur cette action a été son entêtement à se positionner dans la surface adverse, n’hésitant pas à solliciter le ballon d’un geste de la main avant de démontrer toute sa lucidité pour glisser le cuir à Rolan, idéalement placé. Un état d’esprit porté vers l’avant qui colle parfaitement avec la philosophie de jeu mise en place par Sagnol. Attention tout de même, c’est malheureusement lui qui déserte le coté gauche de la défense où Germain s’infiltre pour centrer en direction de Barbatov pour le 0-1, l’ex-bavarois n’ayant pas eu le temps de revenir d’une précédente montée. 

Gregory SERTIC (6/10) : Repositionné pour assurer l’intérim en charnière centrale le weekend dernier, le franco-croate est remonté d’un cran ce soir. Aligné à la récupération en compagnie de Khazri, il n’a pas su avoir l’influence espérée sur le jeu bordelais en première période. Tout comme son compère, il semblait totalement perdu face au surnombre du milieu de terrain monégasque. Une fois les modifications tactiques nécessaires effectuées par Sagnol, il a repris le contrôle du jeu et a été la rampe de lancement des offensives bordelaises. Il a beaucoup décroché et c’est assez logiquement qu’il a été le bordelais ayant touché le plus de fois le cuir, passé entre ses pieds à 70 reprises ! Ses 85% de réussite dans ses passes justifient ses choix. Il est à gratifier d’un très beau coup-franc qui entraîne la déviation de Sané sur le second but de Rolan.

Wahbi KHAZRI (7/10) : Elle est là, la valeur ajoutée du Bordeaux de Sagnol ! S’il s’est montré tout aussi dépassé à la récupération en première période dans un système en 4-4-2 qui ne semblait pas lui correspondre, son repositionnement un cran plus haut lui a permis de démontrer un tout autre visage en seconde période. Véritable métronome dans le jeu et dynamiteur des offensives bordelaises, il est à l’origine de deux des quatre buts girondins puisque c’est lui, qui par deux fois, va obtenir un penalty. Si Sala a pris le soin d’exercer le sentence lors du premier, le tunisien s’est fait justice lui même sur le second ! Il a ainsi ouvert son compteur avec les Marine & Blanc, un compteur qu’il aurait déjà pu débloquer en première période sur un joli coup-franc, bien détourné par Subasic. Remplacé à la 75ème minute par Younès KAABOUNI, à qui on souhaite davantage de temps de jeu à l’avenir.

Diego ROLAN (8/10) : Enfin ! Une nouvelle fois décevant la semaine dernière à Montpellier, le jeune espoir uruguayen peine toujours à s’imposer en Gironde… Peinait du moins, puisque ce soir, il s’est enfin montré décisif en inscrivant son premier doublé sous les couleurs bordelaises. Positionné en renard des surfaces, il a su roder au bon endroit et au bon moment pour pousser par deux fois le cuir au fond des filets ! Alors oui Rolan n’est pas toujours à la hauteur, mais un constat vient renforcer les espoirs placés en lui… Diego Rolan, c’est 4 buts et 2 passes décisives lors de ses 4 derniers matchs à domicile en Ligue 1. L’antre de Chaban-Delmas semble transcender l’uruguayen, avec qui on ne sait jamais sur quel pied danser ! Ovationné, il a cédé sa place à Hadi SACKO à la 82ème minute, qui grappille un peu de temps de jeu.

Nicolas MAURICE-BELAY (5/10) : Dans la lignée de sa prestation moyenne à Montpellier, NMB n’a toujours pas brillé ce soir. Peu inspiré, il est vite devenu fantomatique sur l’aile gauche de l’attaque. 5 petits ballons récupérés pour autant de perdus, on s’attendait à mieux… Il a finalement réalisé une prestation assez soporifique et n’aura que trop peu contribué à la très belle réaction bordelaise. Inquiétant, en 93 minutes de jeu, il aura touché en tout et pour tout 32 ballons, soit seulement 4 de plus que Plasil, entré en jeu à la 46ème minute…

Emiliano SALA (6/10) : Tout comme son ancien coéquipier à Niort, le jeune argentin faisait lui aussi ses premiers pas à Chaban-Delmas et connaissait sa première titularisation en Ligue 1 ce soir. Invisible dans le système en 4-4-2 de départ, c’est en seconde période qu’il s’est distingué lors du passage en 4-3-3 et la sortie de Diabaté, lui permettant ainsi d’évoluer seul à la pointe de l’attaque. Après deux tentatives non cadrées, c’est sur penalty qu’il trouvera le chemin des filets, inscrivant ainsi son premier but en Ligue 1. Marquer est toujours très important pour un jeune attaquant, espérons que ce but là en appellera d’autres pour les matchs à venir ! 

Cheick DIABATE (4/10) : Aligné en compagnie de Sala sur le front de l’attaque, Cheick Diabaté a payé les frais de la domination monégasque durant le premier acte. Asphyxiés au milieu de terrain, ses coéquipiers n’ont pas été en mesure de lui transmettre le ballon convenablement, encore moins en position intéressante pour apporter le danger sur le but de Subasic. Sacrifié au profit de Sala lors du passage en 4-3-3, le géant malien n’est pas revenu sur le terrain après la pause et a dû céder sa place à Jaroslav PLASIL (7/10) : Son entrée a absolument tout changé ! Dès ses premières foulées sur la pelouse, l’équipe s’est métamorphosée. Simple hasard ou véritable influence du tchèque, il demeure certain qu’il a été le symbole de la réaction bordelaise, engendrée par la révolution tactique du staff. Très précieux par ses passes (81% de précision), il a su se montrer judicieux et a fortement contribué à limiter un déchet technique beaucoup trop important avant son entrée en jeu. 

Qu’elle est belle cette victoire ! Totalement dépassés durant le premier acte, les Girondins ont su revenir des vestiaires avec un tout autre visage pour renverser la vapeur et s’imposer ! Et de quelle manière ! 4 buts en l’espace de 30 minutes, c’est du grand art… La révolte est d’autant plus belle puisqu’elle a été entreprise en cohésion avec le public, venu en nombre garnir les gradins du stade Chaban-Delmas, qui fêtait pour la dernière fois une ouverture de saison bordelaise à domicile en Ligue 1. Nous tenons à tirer notre chapeau au staff qui a su garder son calme pour analyser les difficultés rencontrées en première mi-temps et ce afin de rebondir de la meilleure des manières en seconde période. Willy Sagnol a semble-t-il su trouver les mots justes pour remotiver ses troupes. Ses choix, osés pour la plupart, peuvent s’apparenter à des « coups de poker » et ont, en tous cas ce soir, porté leurs fruits, pour le plus grand bonheur de tous ! La lucidité du staff semble communicative puisque les joueurs, à l’image de Sertic à la mi-temps, se sentaient tout à fait capables d’inverser la tendance et de dicter le scénario d’un match qui semblait bien mal embarqué… Cette soirée des premières (premiers buts de Sala et Khazri avec Bordeaux, premier doublé de Rolan en Ligue 1, premiers pas à Chaban…) fut donc couronnée d’un séduisant succès lors d’un «match de gala» dans un stade plein ! Ce soir, et ne cachons pas notre joie, les Girondins de Bordeaux occupent la première place du championnat (voir ICI) ! Ils tenteront de la défendre dès la semaine prochaine à l’occasion d’un déplacement à l’Allianz Riviera de Nice ! Allez Bordeaux !

La rédaction AG