Malcom

Retrouvez les notes de la rédaction d’ActuGirondins après le match Bordeaux – Saint-Etienne (1-4).

Le joueur AG du match :

Mathieu DEBUCHY (6/10) : Le pauvre Mathieu Debuchy… A l’heure qu’il est, il doit se demander ce qu’il est venu faire dans une telle galère ! Comme à Lyon, l’international français est élu homme du match par la Rédaction. Face à Saint-Etienne, il a de nouveau été le seul défenseur à être à la hauteur. Solide, le latéral droit s’est souvent montré intraitable dans ses interventions (28′ 42′ 58′ 68′), même s’il a parfois laissé trop d’espace dans son dos. C’est la conséquence (logique) de son activité offensive. S’il s’était montré très discret au Parc OL, il a effectué quelques belles montées ce soir. Des centres intéressants (20′ 42′ 49′ 56′) et deux frappes, l’une contrée (35′), et l’autre malheureusement non cadrée (72′). Au niveau qu’on attend de lui, malgré un déchet important (23 ballons perdus), dommage qu’on ne puisse pas le clôner pour avoir une défense digne de ce nom.

L’équipe :

Paul BERNARDONI (4/10) : C’est difficile, très difficile de parler de la prestation de Paul Bernardoni. Si l’on prend en compte le nombre de buts encaissés, évidemment, il n’y a pas photo puisque l’ancien troyen a pris 7 buts en 2 rencontres de Ligue 1 avec Bordeaux, Jérôme Prior 1 en 5… Maintenant, tout n’est évidemment pas de sa faute, même si sur le premier but (4′), il passe au travers ! Sur les 3 autres buts encaissés (7′ 70′ 75′), sa responsabilité n’est pas réellement engagée… Son début de match très fébrile n’a pas rassuré sa défense, à moins que sa défense pas rassurante, l’ait complètement plombé ? Quoiqu’il en soit, il a également laissé échapper un ballon qu’il avait dans les mains, ce qui aurait pu conduire au 3ème but des Verts (20′). Par la suite, notre nouveau gardien s’est montré plus rassurant, en intervenant brillamment devant Tannane (23′), et surtout en sortant le penalty de Soderlund, avec l’aide de son poteau (45′), puis en venant s’imposer dans les airs dans la foulée (45+1′). Une intervention qui aurait pu être le tournant du match… Habitué à prendre beaucoup de buts à Troyes, il ne change pas cette habitude en Gironde…

Frédéric GUILBERT (3/10) : C’est dur à dire, mais Frédéric Guilbert n’a pas été à la hauteur ce soir ! Pourtant, par moment, il a réussi de belles choses, comme une intervention décisive dans la foulée du penalty (45′) ou des tacles glissés maîtrisés (62′ 67′). Le reste du temps, la majorité du temps devrait-on dire, notre défenseur a été en grande difficulté. Souvent malmené, il a vécu une rencontre compliquée, étant souvent en retard et pas vraiment inspiré dans ses actions défensives, comme sur l’action de Tannane (23′). Coupable de couvrir Tannane sur le 0-2 (7′), il est également dans le « coup » sur le 4ème but (75′). Beaucoup moins rayonnant qu’à l’accoutumée, notre numéro 26 a également été très décevant dans ses transmissions, manquant plusieurs ouvertures pourtant faciles (26′ 32′).

Cédric YAMBÉRÉ (2/10) : Au moins grâce à lui il y a eu du spectacle ! Incapable d’intervenir sur le premier but (4′), battu au duel par Soderlund sur le 3ème (70′) et nullissime sur le dernier (75′)… Bref une catastrophe défensive ! Cédric Yambéré a encore montré toutes ses limites ce soir, et même son but (10′) ne masque pas ses énormes lacunes. S’il a gagné beaucoup de ballons (24), il en a perdu un nombre incroyable pour un défenseur (20). Régulièrement dépassé (23′ 24′ 83′), il a écopé d’un carton jaune logique (83′) et aurait même du être expulsé. Non content d’être mauvais, il a eu un comportement des plus débiles en mettant un petit coup de tête aussi inutile que ridicule sur Soderlund (87′). Si la commission peut avoir la bonne idée de se pencher là dessus et de le suspendre…

Diego CONTENTO (4/10) : Comme ses coéquipiers de derrière, exception faite de Debuchy, Diego Contento a vécu une soirée compliquée. Tannane son adversaire direct lui en a fait voir de toutes les couleurs et a très régulièrement pris le dessus sur lui, comme sur le but du 0-2 (7′), où notre latéral n’arrive pas à intervenir, ou sur l’action qui aurait pu conduire à un penalty (47′). S’il a eu beaucoup de mal à contenir l’ailier des Verts, il a quand même réussi quelques interventions bienvenues, notamment une alors que Bernardoni était parti à l’aventure (27′). Au final il aura touché (79) et gagné (15) beaucoup de ballons, mais a eu tendance à trop rendre le cuir (18). Offensivement, l’Italo-Allemand a tenté d’apporter le surnombre (40″ 55′ 63′), mais a souvent manquer de précision. Averti pour contestation (90+2′). Pas le plus mauvais des défenseurs ce soir, mais clairement pas le meilleur non plus.

Clément CHANTÔME (2/10) : Clément Chantôme a été bon… si, si pendant 10 à 15 minutes ! Au retour des vestiaires, l’ancien Parisien a semblé se rebeller, avec quelques prises de risques (minimales), des récupérations (49′ 55′), et même un bon débordement pour Plasil (52′). Malheureusement pour lui, un match de foot dure 90′ et le reste du temps il a été catastrophique ! Coupable sur le deuxième but de l’ASSE, puisqu’il perd le ballon dans le coeur du jeu (7′), une de ses spécialités du soir (41′ 65′)… Difficile de bien jouer quand le récupérateur perd plus de ballons qu’il n’en gagne (12-14). Auteur de 4 fautes, il n’a pas eu droit à son petit carton habituel, mais concède le penalty discutable (44′) et le coup franc qui amène le 3ème but (70′). Déjà plus que médiocre à Lyon, il a encore été plus mauvais face aux Verts… Hello Leicester ?

Mauro ARAMBARRI (3/10) : Pour une première titularisation sous le maillot girondin, difficile de faire pire que Mauro Arambarri ! Bien évidemment, il est prometteur et nous n’allons pas l’enterrer après cette rencontre, mais que ce fût dur. D’entrée, l’Uruguayen s’est distingué par une perte de balle dangereuse, suivi d’une faute évitable qui lui a valu un carton jaune (2′). Cette erreur qui est le point de départ du premier but des Verts (4′)… En manque de repères, notre numéro 10 a beaucoup souffert. Propre lors de son entrée à Lyon, il a été plus que décevant dans son jeu de passes (37′ 42′), perdant plus d’un ballon sur 3, et frôlant même le rouge… Défensivement, il a souvent joué à contre-sens, se montrant souvent incapable de peser sur les débats… Logiquement sorti à la mi-temps, et remplacé par Valentin VADA (4/10). Défensivement, l’Argentin n’a pas beaucoup plus apporté que Mauro Arambarri, ne gagnant que 2 ballons en 45 minutes, et se faisant souvent bouger par le milieu stéphanois. Offensivement en revanche, notre numéro 23 a apporté un plus à Bordeaux qui s’est montré meilleur à sa rentrée. Volontaire, il a touché 2 fois plus de ballons qu’Arambarri et est l’auteur de quelques enchaînements techniques de qualité (52′). A l’approche de la surface il n’a pas réussi à trouver les décalages justes et son influence s’est évaporé au fil des minutes…

Jaroslav PLASIL (5/10) : Jaroslav Plasil a été le seul milieu girondin à la hauteur ce soir. Il ne réalise pas non plus un grand match, mais il a au moins eu le mérite de se montrer défensivement et d’effectuer des retours importants (16′ 45′ 61′). Propre, il n’a commis aucune faute et a tenté de maintenir le bâteau girondin à flots en bon capitaine, avec plus ou moins de réussite. Passeur décisif pour Yambéré (10′), il n’appuie pas assez sa reprise sur le débordement de Chantôme (52′). On aurait aimé le voir se projeter davantage vers l’avant, en première période notamment… Remplacé par Cheick Diabaté (73′). Le buteur du moment n’a pas pu se montrer à son avantage et est sorti du match quelques secondes avant les autres en écopant d’un carton rouge (90+2′). Si son embrouille avec Sall n’était pas nécessaire, l’expulsion l’était encore moins, mais on va pas demander aux arbitres d’être intelligents, et surtout pas à cet incompétent de Benoît Bastien !

MALCOM (5/10) : Seule recrue à ne pas avoir joué mercredi, Malcom débutait la rencontre face aux Verts. Sans être exceptionnel et en ne poussant pas sur toutes les actions, le Brésilien a clairement été le joueur offensif le plus en vue. On sent qu’il a du ballon et qu’il respire le football… Bon dans ses prises de balle, il n’a trouvé que la barre de Ruffier sur sa seule tentative (28′), et a parfois manqué de précision dans ses transmissions. Malgré tout, il a réussi quelques combinaisons intéressantes avec Debuchy (20′ 59′). Il ne lui manque pas grand chose pour faire lever les foules, peut-être un peu de physique et l’enchaînement des matchs ? Prometteur, il a cédé sa place à Thomas Touré (69′). Auteur d’une entrée volontaire, le Franco-Ivoirien s’est signalé en offrant un bon centre à Rolan (78′), mais aussi par sa propension à trop vouloir en faire…

Enzo CRIVELLI (3/10) Relégué sur le banc ces dernières semaines, Enzo Crivelli retrouvait une place de titulaire ce soir. Loin des chiffres de Cheick Diabaté, notre numéro 27 n’a pas marqué, ni même beaucoup pesé sur la rencontre. Bien cerné par Sall et Pogba, il a été contenu et parfois retenu, ce qui l’a énervé et provoqué son carton jaune (22′). S’il n’a pas rechigné à faire les efforts (52′) et qu’il a réalisé quelques déviations bien senties (27′), notre attaquant n’a jamais réussi à se mettre en position pour être décisif. 25 ballons touchés seulement en 90′, un chiffre famélique ! Nettement moins en forme qu’à l’automne dernier, il aura sans doute l’occasion de se rattraper avec la suspension de Diabaté.

Diego ROLAN (4/10) : Si brillant lors de sa dernière à domicile, on est forcément déçu de la prestation du jour de Diego Rolan… Moins en jambes que d’habitude, l’Uruguayen a eu du mal à prendre la mesure de la défense des Verts. Une belle frappe repoussée par Ruffier (27′) et une tête non cadrée (78′) à mettre à son actif, mais le reste du temps son impact a été beaucoup trop limité. Pas dans un grand soir, il n’a pas su tirer profit de la glissade de Pogba (60′) et n’a pas semblé inspiré dans ses choix, que ce soit dans ses passes ou dans ses dribbles. Actif défensivement ces derniers temps, il n’a pas eu à se forcer ce soir vu le peu de montées de Théophile-Catherine.

Encore une, encore une défaite qui n’est pas une simple défaite ! Outre le fait de perdre contre un adversaire direct, Bordeaux s’est de nouveau fait marcher dessus, comme à Nice, comme contre Caen, ou comme à Lille par exemple. Les joueurs nous ont offert une partie enlevée mais ils ont affiché des lacunes terribles, qui prouvent malheureusement qu’ils sont plus proches à lutter pour le maintien que pour l’Europe. Evidemment des joueurs ont plutôt été à la hauteur, les recrues Mathieu Debuchy et Malcom notamment, mais certains ont plombé l’équipe par leurs erreurs individuelles. Que c’est dur de supporter cette équipe un soir comme celui là… En espérant qu’ils nous montrent un autre visage mercredi (19h) contre Nantes. Allez Bordeaux !

La rédaction AG



Laisser un commentaire