Diego Rolan

Retrouvez les notes de la rédaction d’ActuGirondins après le match Bordeaux-Evian (2-1)

Le joueur AG du match :

Diego ROLAN (7/10) : Où est passé ce joueur si frêle, incapable de faire la différence, paralysé à l’approche de la surface ? Encourageant en fin de saison dernière, Diego Rolan a clairement franchi un palier depuis Août ! Déjà auteur de 3 buts le mois dernier, l’Uruguayen a de nouveau fait trembler les filets ce soir. Profitant d’un bon centre de Maurice-Belay, notre numéro 9 a parfaitement coupé la trajectoire du ballon au premier poteau pour donner l’avantage à Bordeaux (19′) et se hisser sur le podium des meilleurs réalisateurs de L1 par la même occasion ! Avec une belle tête de peu au-dessus (16′) et un tir contré (37′), il a été un danger constant pour les Savoyards. Techniquement, il nous a régalé, réalisant notamment un enchaînement : contrôle en extension, dribble, passe de l’extérieur, de très haut niveau (23′). Un peu plus discret après la pause, il gâche notamment une belle opportunité de servir Diabaté (73′), mais pas de quoi le priver du titre de joueur du match pour notre rédaction.

L’équipe :

Cédric CARRASSO (5/10) : Loin de son meilleur niveau ces derniers temps, Cédric Carrasso ne nous a pas réellement rassuré ce soir, même s’il a passé une soirée plutôt tranquille. En effet, malgré leur bonne volonté, les Evianais n’auront au final cadré que 2 tirs. Notre portier a facilement arrêté celui de Bruno (73′), mais est resté sans réaction sur celui de Tejeda (86′). Notre ex-capitaine s’est aussi fait une frayeur en étant un peu court sur une sortie hors de sa surface, heureusement bien suppléé par Pallois (64′). A côté de cela, il a soigné quelques prises de balles aériennes, un minimum pour un gardien de son talent.

MARIANO (6/10) : Joueur ayant touché le plus de ballons (62), Mariano a livré une partition très intéressante. Défensivement il a plutôt été solide, compensant son marquage flexible par une grande vivacité et une véritable intelligence de jeu. Il sort au final vainqueur de son duel avec Bénézet, même s’il l’oublie une fois dans la surface (42′). Comme à son habitude, le Brésilien a su s’offrir de jolies montées, comme celle de la 37′, sans toutefois beaucoup de réussite. Au marquage sur le but de Tejeda, il dévie involontairement le ballon (86′).

Lamine SANE (5/10) : Catastrophique à Guingamp, Lamine Sané a sorti la tête de l’eau face à Evian. Son début de match a pourtant été médiocre, avec notamment une montée avortée au milieu de terrain par une passe totalement manquée (26′). Par la suite, le Sénégalais s’est très bien repris, gagnant notamment 20 ballons. Très bon dans les airs, sobre à la relance et propre dans ses interventions, notre capitaine est revenu à un bon niveau. Malheureusement, il semble un peu passif sur le but de Tejeda (86′).

Nicolas PALLOIS (6/10) : Préféré à Tiago Ilori, Nicolas Pallois a été fidèle à lui-même : très solide ! Impressionnant en 1 contre 1, l’ex-Niortais a, à plusieurs reprises, été une véritable « armoire à glace », notamment face à Gianni Bruno (24′ 26′). Offensivement il était par deux fois à la tombée d’un ballon dans la surface adverse (38′ 77′). Un bémol est malgré tout à apporter à sa prestation, avec plusieurs contrôles ratés qui ont apporté le danger (10′ 34′) et quelques difficultés à contenir les attaques rapides de ses adversaires.

Diego CONTENTO (non noté) : Après une prestation décevante, Diego Contento avait sans doute à cœur de se racheter ce soir. Malheureusement, il n’en aura pas eu l’opportunité bien longtemps. Ouvert au visage après un coup de coude de Camus (29′), il a cédé sa place, même si lui aurait souhaité poursuivre la partie. Avant cela, pas grand-chose à signaler sur le plan défensif, où l’Italo-Allemand a bien tenu son couloir. Offensivement il est à l’origine du but en décalant Maurice-Bealy (19′). Julien  FAUBERT (4/10), l’a remplacé. Peu à l’aise sur le côté gauche, le « couteau suisse » bordelais a connu une entrée délicate. Pas loin du CSC (31′), il a semblé avoir du mal à rentrer dans la partie, ratant une passe facile (34′), avant de totalement oublier son marquage (35′). Un peu mieux après le repos, il a quand même rendu des ballons faciles à l’adversaire (55′), et le but de l’ETG arrive de son côté (86′). Deux bons débordements viennent apporter un peu de relief à sa prestation (75′ 77′).

Grégory SERTIC (5/10)  : Si notre milieu de terrain nous a fait peur ce soir ce n’est pas par sa performance, mais pour sa sortie inquiétante à l’heure de jeu. Victime d’un malaise vagal, notre numéro 8 a dû quitter la pelouse de Chaban-Delmas. Sa prestation était jusque-là bonne sans être non plus exceptionnelle. Plutôt discret, il n’a pas pris énormément de risque. Peu en vue offensivement, il a malgré tout réussi une jolie frappe, non cadrée (23′), et offert une superbe ouverture pour Mariano (37′). Entré à sa place, Younès Kaabouni (60′), a très rapidement perdu un ballon chaud (62′) avant de se reprendre. Toutefois, il semble en retard sur la réduction du score savoyarde (86′). 

Jaroslav PLASIL (6/10)  : Titulaire pour la deuxième fois de la saison, le Tchèque a confirmé qu’il était un rouage très important du dispositif de Willy Sagnol. Un peu faiblard physiquement, il a manqué d’impact dans les duels et s’est souvent retrouvé au sol. A côté de cela, il a apporté toute sa classe technique et sa vision du jeu au milieu de terrain. Son jeu à une touche de balle et ses ouvertures ont été de précieux atouts pour conquérir la victoire. Sur ces dernières il a souvent réussi à trouver Rolan, avant de donner le ballon du 2-0 à Wahbi Khazri (55′), avec une merveille de passe du pied gauche.

Wahbi KHAZRI (6/10) : Jusqu’à son éclair de génie, le Tunisien réalisait un match sans relief. Notre recrue a en effet perdu beaucoup de ballons (15) et a eu du mal à se situer. Sur coups de pieds arrêtés, en revanche, il a conservé toute sa précision avec des coups francs dangereux (16′ 49′) et des corners semant la zizanie dans la défense évianaise (38′). Gardons le meilleur pour la fin : un but tout simplement somptueux sur une belle ouverture de Plasil, il a nettoyé la lucarne d’Hansen d’une frappe de toute beauté (56′).

Cheick DIABATE (4/10) : Buteur au Roudourou, le grand Cheick Diabaté n’a pas été en réussite ce soir. S’il a été très utile dans son jeu dos au but et par son apport dans les phases défensives, il a trop peu pesé dans la surface adverse. Pour preuve, le Malien n’a tout simplement pas tenté sa chance une seule fois ce soir. Trop peu trouvé par ses coéquipiers (32 ballons touchés en 90′), il a vécu une rencontre pour le moins compliquée. Sa maladresse technique a sauté aux yeux, avec un contrôle de la poitrine totalement manqué ou une volée à côté du ballon (72′). Nul doute qu’il saura rebondir et retrouver le filet des chemins rapidement !

Nicolas MAURICE-BELAY (6/10) : Il nous devait une revanche après une prestation ratée à Guingamp : mission accomplie ! Très en jambes, NMB a été le détonateur de plusieurs actions dangereuses. Passeur décisif pour Rolan (19′), il a soigné ses statistiques, grâce à un joli centre. Avec des prises de balles de qualité et des accélérations dévastatrices (73′ 77′), il a mis la défense savoyarde au supplice. On a ce soir retrouvé toutes les qualités de notre ailier gauche ! Thomas Touré (81′) a pris sa place pour terminer la rencontre.

Bordeaux a bien relevé la tête et l’a reprise pour quelques heures au moins ! Loin d’être étincelants, les Girondins ont réussi à prendre les 3 points au terme d’un match plutôt médiocre. Ennuyé par la lanterne rouge, le club au scapulaire a eu toutes les peines du monde à développer un beau football. Comme lors des deux précédentes sorties à Chaban-Delmas, Diego Rolan a trouvé le chemin des filets. En pleine réussite dans son jardin l’Uruguayen a été dans tous les bons coups ce soir. Après un match raté à Guingamp, certains joueurs ont repris des couleurs (NMB, Sané, Khazri) et permis aux Marine & Blanc de s’imposer. Avant la suite de cette 6ème journée, Bordeaux occupe donc le fauteuil de leader (voir ici). Une bonne chose avant une semaine qui s’annonce compliquée avec un déplacement à Saint-Etienne (jeudi à 21h) et la réception de Rennes (dimanche 14h). Allez Bordeaux !

La rédaction AG



Laisser un commentaire