Nicolas Maurice-Belay

Retrouvez les notes de la rédaction d’ActuGirondins après le match Bordeaux-Evian Thonon-Gaillard (2-1).

Le joueur AG du match : 

Nicolas MAURICE-BELAY (6/10) : Véritable détonateur offensif pendant ce match, Maurice-Belay s’est a de très nombreuses reprises montré à son avantage lors de ses percées dans la défense adverse. Rarement pris à défaut il a trouvé des situations de centre (8′, 16′, 21′, 32′) ou de frappe (29′) qui n’ont malheureusement pour lui jamais abouti, faute à la précision de ses coups de pied ou alors à la bonne défense savoyarde. Un match enthousiasment et plein de bonne volonté de notre ailier gauche qui fut le meilleur apport en attaque côté girondin ce soir.

L’équipe :

Cédric CARRASSO (6/10) : Sorti sur blessure la semaine dernière suite à une blessure bénigne à la cuisse, l’international français a réussi une nouvelle fois une grosse prestation. Attentif dès le coup d’envoi en stoppant des frappes précoces de la part d’Evian (1′, 7′) il a su garder sa concentration pour sortir un bel arrêt sur une frappe soudaine de Sougou une heure plus tard (67′). Il n’y est pour rien sur la réduction de l’écart éviannaise, dommage qu’un clean-sheet n’ait pas été réalisé ce soir.

MARIANO (4/10) : Plus offensif qu’à l’accoutumée, et cherchant à trouver Hoarau, le latéral droit brésilien n’a pas pour autant rendu une copie parfaite. Annihilant pas mal d’offensives adverses sur son côté droit il a globalement pêché dans la qualité de ses montées ce qui est pourtant sa force habituellement. On l’a vu plus mauvais mais largement meilleur.

Lamine SANE (6/10) : Excellent au cœur de la défense girondine, le sénégalais aurait pu prétendre au titre honorifique d’homme du match par la rédaction s’il avait pas eu une erreur de concentration fatale pour son équipe. Nicolas Bénézet l’a pris de vitesse et a réussi à centrer juste avant que le ballon ne sorte, alors que Sané s’était a moitié arrêté, pensant que le cuir avait passé la ligne. Cela nous a valu un but. Dommage que ces petites erreurs de jugement soient récurrentes, sinon sa prestation est très bonne.

Carlos HENRIQUE (6/10) : Même remarque que pour son homologue de la défense centrale, il a mal jugé en pensant que le ballon était sorti. Résultat il s’est arrêté, Bérigaud est passé devant lui et a marqué à bout portant. C’est dommage de prendre ces buts sur des erreurs d’appréciation parce que sinon notre roc brésilien a encore une fois rassuré par la force qu’il dégage et par la puissance de ces interventions. 

Théo PELLENARD (5/10) : Titulaire pour la deuxième fois d’affilée en Ligue 1, le jeune Pellenard n’a pas démérité et se montre de plus en plus a son avantage autant défensivement qu’offensivement. Assez bon derrière et n’hésitant pas a monter pour proposer de combiner avec Maurice-Belay, il est a l’origine du premier but puisque c’est lui qui adresse un des seuls bons centres du soir. Pellenard bouscule totalement la hiérarchie du début de saison (Orbàn-Poundjé) mais le bonheur des uns fait le malheur des autres ! C’est le football.

Landry NGUEMO (6/10) : Titularisé a la dernière minute suite au forfait d’Abdou Traoré, Nguemo a parfaitement tenu son rang en bloquant souvent les premières passes vers l’avant des joueurs de l’ETG. Son travail dans l’ombre assez ingrat de récupérateur ne l’a pas empêché de monter et de frapper (35′, 55′), cadrant une fois sur deux. Jolie prestation d’un joueur qui, on le rappelle, sera en fin de contrat au mois de Juin.

Grégory SERTIC (5/10) : Match assez tumultueux pour lui ! Victime d’un malaise (crise de tachycardie selon BeIn Sports) pendant la mi-temps, il a finalement tenu son rang et a délivré la passe décisive sur le deuxième but de Bordeaux. Sur un corner qu’il frappe bien, le ballon est repris victorieusement par Saivet. Ce n’est pas la première fois qu’un problème cardiaque arrive au franco-croate. Sinon, match assez propre du n°26, qui brille par sa régularité.

Julien FAUBERT (4/10) : Heureusement que son but vient embellir une prestation bien terne de l’ancien joueur de West Ham… Ratant une reprise sur un service magistral de Maurice-Belay à la 21ème minute, il a souvent manqué de précision dans ses choix et surtout ses centres. Il a beaucoup gâché, dommage. Ce poste de milieu droit ne lui réussit pas cette année, il vaudrait mieux le repositionner sur le flanc droit de la défense pour permettre à Mariano de souffler parfois. Remplacé par Cheick DIABATE (non noté) à la 76′ qui n’a pas eu le temps de se montrer.

Henri SAIVET (4/10) : 6 Octobre ! Il n’avait plus marqué depuis le 6 Octobre en Ligue 1 ! Le calcul est simple, cela faisait 4 mois et demi qu’il n’avait plus trouvé le chemin des filets en championnat et c’est bien trop pour un joueur de sa trempe. A l’instar de Faubert il a beaucoup manqué ce qu’il faisait notamment dans les centres, souvent très bas et trop peu fort. Malgré tout il a lui aussi marqué sur un service de Sertic (82′). Son but lui fait oublier un match où il s’est battu mais a trop gâché.

Guillaume HOARAU (4/10) : Il a tout donné, s’est démené pour créer et provoquer du danger mais n’a pas débloqué son compteur but à Bordeaux. Il a tiré 4 fois au but et n’a cadré qu’un seul tir. Le problème est qu’il est souvent esseulé au cœur de l’attaque donc a du mal a créer en ayant 3-4 joueurs adverses autour de lui. Il a beaucoup dézoné pour toucher le cuir, ce qu’on ne va pas lui reprocher. Remplacé par David BELLION (non noté) à la 82′.

La rédaction AG



Laisser un commentaire