Retrouvez les notes de la rédaction d’ActuGirondins après le match Bordeaux-Almaty (1-0) :

Le joueur AG du match :

Nicolas PALLOIS (8/10) : Comme bien souvent, Nicolas Pallois a été le patron de la défense bordelaise ce soir. Très solide dans les duels, propre à la relance et auteur de bonnes anticipations, le numéro 5 girondin rend une copie plus que convenable à l’issue de cette rencontre européenne, ce qui lui vaut le mérite d’être élu joueur AG. Le défenseur aura su rassurer l’équipe grâce à ses nombreuses interventions. C’est en tout cas en grande partie grâce au match sérieux du français que les Marine & Blanc terminent cette rencontre sans avoir concédé le moindre but.

L’équipe :

Jérôme PRIOR (5/10) : Tout va décidément très vite pour le jeune portier bordelais, qui, après avoir disputé sa première rencontre de Ligue 1, dimanche dernier, face à l’ASSE, a joué son premier match de Coupe d’Europe en tant que titulaire. Le gardien des Girondins n’a pas eu une grosse charge de travail ce soir, et a en général été assez propre et tranchant dans ses interventions. Cependant, son match reste tout de même marqué par une sortie extrêmement hasardeuse (54′), mais finalement et heureusement sans conséquence pour les Marine & Blanc. Voilà un match sérieux de notre jeune gardien, dans la lignée de celui disputé face aux Verts.

Frédéric GUILBERT (6/10) : Autre jeune pousse de l’équipe, Frédéric Guilbert a réalisé un match assez solide ce soir. Concentré et appliqué défensivement, son apport dans le secteur offensif a également été intéressant. Il a notamment su créer de nombreux espaces en prenant des initiatives dans son couloir droit. Voilà un match assez encourageant pour ce jeune joueur, issu du centre de formation bordelais.

Cédric YAMBERE (4/10) : Aligné aux côtés d’un bon Nicolas Pallois ce soir, Cédric Yambéré a été un peu moins en vue que son collègue de la défense centrale. Même s’il est l’auteur d’un match dans l’ensemble assez satisfaisait, le défenseur bordelais a parfois manqué d’assurance sur certaines interventions. Tout n’est cependant pas à jeter dans la performance de notre numéro 21. L’action de son match reste sûrement son intervention décisive (54′) après la sortie ratée du gardien bordelais, étant donné que c’est lui qui intercepte et dégage la balle.

Maxime POUNDJE (4/10) : Entré à la 13ème minute, en lieu et place de Diego Contento (non noté), blessé à la cuisse droite, Maxime Poundjé aura plutôt bien tenu son couloir. Intéressant offensivement, le défenseur bordelais aura réalisé quelques bonnes montées. Cependant, sur le plan défensif, le numéro 29 aura rencontré plus de difficultés ce soir, souvent couvert par les très bonnes interventions de Nicolas Pallois.

André POKO (5/10) : Comme souvent intéressant à la récupération, l’international gabonais aura (encore une fois) terni sa partition en ayant beaucoup trop de déchets dans ses relances, voire même dans ses passes. Des sauts de concentrations qui auraient pu être pardonnés par sa magnifique action réalisée au retour des vestiaires. Mais le ballon s’est malheureusement échoué sur le poteau de la cage du portier du Kairat Almaty, après un superbe petit pont sur le défenseur kazakh Gurman (58′). L’impact physique et la générosité du milieu de terrain bordelais ont cependant été des points importants pour son équipe. 

Abdou TRAORE (4/10) : Positionné en sentinelle devant la défense, Abdou Traoré n’aura pas forcément convaincu ce soir. Il n’a en effet pas eu l’impact escompté dans l’entre-jeu bordelais. L’international malien ne se sera pas assez tourné vers l’avant, restant dans un jeu beaucoup trop latéral et tourné vers sa défense. Il a été remplacé par un Nicolas Maurice-Belay (71′) assez remuant dans son couloir gauche à l’instant où l’équipe commençait à s’endormir, mais en étant finalement beaucoup trop inoffensif, comme bien souvent ces derniers temps.

Henri SAIVET (5/10) : Auteur d’un vrai bon match le week-end passé, Henri Saivet était réaligné dans ce poste de milieu relayeur. Toujours capitaine de l’équipe bordelaise, il n’aura pas été aussi tranchant que dans le Chaudron. Voilà une partie correcte de la part de notre numéro 10, même si son volume de jeu n’a pas été aussi important que par le passé. A noter son coup franc une nouvelle fois bien frappé, qui finira sur le poteau (34′) et qui aurait pu comme Poko, s’il avait été couronné d’un but, augmenter sa note.

Whabi KHAZRI (5/10) : Auteur d’un début de saison plutôt décevant, nous avons encore vu un Whabi Khazri en dedans ce soir. Malgré son magnifique but marqué à la 27ème minute de jeu, d’un enroulé du pied droit qui a nettoyé la toile d’araignée qui se trouvait sur la cage du gardien adverse, le tunisien n’y était pas ce soir. En effet, trop imprécis dans son jeu, et notamment dans ses centres et sur coups de pieds arrêtés, le meneur de jeu bordelais, n’aura pas réalisé son meilleur match, lors de cette rencontre européenne. 

Diego ROLAN (4/10) : A l’image de l’attaque bordelaise en général, Diego Rolan aura été assez inoffensif ce soir. Malgré quelques bonnes situations, comme ce face à face avec le gardien à la droite de la surface (37′), l’attaquant uruguayen n’a pas vraiment été en réussite dans ses choix. Il n’aura pas été aussi remuant et tranchant, au contraire de ce à quoi il avait pu nous habituer la saison dernière. Il n’est pour l’instant que l’ombre de lui-même et a cédé sa place à Enzo Crivelli à la 85ème minute. Le nouveau numéro 27 des Girondins se sera fait remarquer en ne réussissant même pas à faire une tête dangereuse alors qu’il était esseulé, et aura réussi à écoper, en plus de ça, d’un carton jaune pour une faute relativement stupide, quatre minutes après sa rentrée.. Ce qui commence à devenir une habitude !

Isaac KIESE THELIN (4/10) : Le jeune suédois signe ce soir une prestation relativement similaire à celle de son comparse en attaque Diego Rolan. En effet, il n’a pas vraiment été très en vue, et ce malgré un très bon enchaînement d’une reprise de volée consécutive à un contrôle poitrine, grâce à une belle passe de Poko (6′), qui finira hors cadre. C’est aussi lui qui est à l’origine du duel gagné qui permet à Poko de faire son numéro jusqu’aux buts de Plotnikov. On pourra également noter une belle reprise acrobatique du pied droit, qui s’avèrera trop molle pour tromper le gardien du Kairat Almaty (43′).

Voilà, les Girondins de Bordeaux se sont donc imposés par le plus petit des scores, ce soir, dans un stade qui n’attendait pourtant que de vibrer et de fêter les buts de son équipe face à une équipe Kazakh qui n’aura pas montré grand chose, et dont le niveau était assez faible. Le strict minimum aura été réalisé, lors de cette rencontre à domicile. En espérant que les Marine & Blanc sauront gérer ce petit avantage lors de ce long déplacement qui les mènera au Kazakhstan, tout près de la frontière chinoise. Allez Bordeaux !

La rédaction AG



Laisser un commentaire