Retrouvez les notes de la rédaction d’ActuGirondins après le match Bordeaux-Lorient (2-1).

Le joueur AG du match :

Gaetan LABORDE (7/10) : L’Homme des Coupes et l’Homme du match ! De nouveau titularisé à la pointe de l’attaque girondine, Gaëtan Laborde a mené Bordeaux vers la victoire. Toujours aussi volontaire et actif, notre attaquant a beaucoup tenté sa chance dans le premier acte, mais a manqué de précision (19′ 21′) avant de tomber sur un bon Lecomte (26′ 44′). Auteur de plusieurs débordements intéressants (34′ 60′), il a inscrit le doublé victorieux permettant à notre équipe de renverser Lorient. Un but opportuniste suite à un poteau de Ménez (61′) et un joli piqué sur une merveille de passe de son coéquipier (72′). Proche de marquer un nouveau but dans la foulée (73′), il a de nouveau tenté sa chance en fin de rencontre (88′) sans succès. S’il nous a fait passer une bonne soirée, Ciani, à son marquage, a vécu 90 minutes beaucoup plus compliquées !

Les titulaires :

Cédric CARRASSO (3/10) : Cela commence à devenir gênant… Déjà responsable sur un but encaissé à Lille samedi, Cédric Carrasso a de nouveau flanché ce soir ! Coupable d’une faute de main sur un centre d’Aliadière, il offre sur un plateau l’ouverture du score à Jeannot (47′). Un moment de fébrilité qui a continué quelques instants plus tard avec une relance au pied tout bonnement catastrophique, directement sur Waris (51′). Ce début de seconde période raté pèse au final beaucoup plus que ses deux parades, pourtant intéressantes face à Marveaux (31′) ou Cafu (80′). Le reste du temps, il a vu les attaquants lorientais manquer le cadre, comme Aliadière en toute fin de rencontre (89′).

Milan GAJIC (5/10) Rencontre discrète mais relativement honnête pour Milan Gajic. Enchaînant les rencontres suite à la blessure de Sabaly, notre latéral droit a fait le travail défensivement, intervenant à plusieurs reprises (18′ 31′ 53′), même s’il n’a pas toujours réussi à bien contenir Waris (6′ 65′). Offensivement, comme face à Lille, le Serbe a été plutôt discret. Peu de chevauchées fantastiques pour notre numéro 2 qui s’est contenté de transmettre correctement les ballons. Aucun centre intéressant, mais un bon ballon dans la profondeur sur l’occasion de Gaetan Laborde (21′). Ce qui reste un peu léger surtout vu ses capacités…

Igor LEWCZUK (5/10) : Préféré à Jovanovic, Igor Lewczuk a lui aussi assuré l’essentiel sans réellement brillé. Le Polonais s’est mis en évidence en réalisant quelques interventions tranchantes (12′ 29′ 35′ 51′), signant notamment un retour salvateur en position de dernier défenseur (63′). Solide et souvent bien placé, il a parfois été un peu trop rugueux, commettant beaucoup de fautes, ce qui lui a valu un avertissement logique (76′). Pas toujours juste dans la relance (24′), il a également perdu un ballon chaud sur une montée totalement inutile en fin de rencontre (90+1′), heureusement sans conséquence.

Nicolas PALLOIS (5/10) : Comme son compère de la défense centrale, Nicolas Pallois a sortie une rencontre correcte. L’ancien Niortais a contrecarré plusieurs attaques lorientaises (4′ 7′ 77′ 82′ 89′), venant notamment dévié une tentative de Jeannot (84′). Un peu trop loin d’Aliadière au départ de l’ouverture du score des Merlus (47′), il laisse également l’attaquant breton partir dans son dos sur la dernière action du match (90′) et n’a pas toujours été attentif au marquage sur les cornes. Si lui non plus n’a pas connu 100% de réussite dans sa relance, il a tout de même tenté d’apporter le surnombre par moment, même si ce fût souvent vain, comme sur cette frappe largement hors cadre (43′).

Diego CONTENTO (5/10) : Si on attendait le retour de Théo Pellenard pour ce match de Coupe, c’est bien Diego Contento qui a débuté cette rencontre. A l’image de toute la défense, il a livré un match un peu léger mais loin d’être calamiteux. Notre latéral gauche a notamment eu du mal à contenir Jimmy Cabot dans les 10 premières minutes, avant d’être plus solide (21′ 32′ 45′ 83′), laissant un sentiment de relative sérénité. Offensivement, un peu comme Milan Gajic on pouvait attendre plus. Il a souvent apporté le surnombre, mais a rarement été en position de faire la différence, même si sa passe pour Plasil dans le dos de la défense était très bien vue (12′).

Mauro ARAMBARRI (5/10) : Placé devant la défense, Mauro Arambarri a eu un peu de difficulté à rentrer dans le match, donnant le sentiment de ne pas trop savoir où se situer. Pas toujours précis ni juste dans ses choix, l’Uruguayen a tout de même récupérer quelques ballons (12′ 14′ 18′ 23′). Auteur d’un bon coup franc contré qui a failli être victorieux (21′), il a cédé sa place dès la reprise à Jérémy Toulalan (46′).

Jaroslav PLASIL (4/10) De retour dans le 11 de départ, Jaroslav Plasil n’a guère brillé lors de cette rencontre. Notre capitaine a rarement semblé dans le tempo du match. Pourtant, par moment, il a réussi à bien se projeter vers l’avant, mais n’a pas connu de réussite dans ses derniers choix (12′ 56′). Sa seule frappe n’a pas trouvé le cadre de Lecomte (46′). Défensivement, le Tchèque n’a pas beaucoup pesé, étant souvent dépassé. Il s’est malgré tout « sacrifié » sur un tir lorientais qu’il est venu contrer (28′). Le numéro 4 du jour est sorti à la 70′, remplacé par François Kamano.

Younousse SANKHARÉ (6/10) : Imprécis dans les premiers instants de la rencontre (1′ 2′), Younousse Sankharé est monté en puissance pour prendre petit à petit le meilleur sur les milieux bretons. Assez intéressant techniquement, il a réalisé plusieurs enchaînements intéressants pour mettre sur orbite ses coéquipiers (7′ 17′ 53′). Bien que hors jeu, il est décisif sur l’égalisation, en lançant Menez d’une superbe talonnade (61′). Proche d’inscrire son premier but sous nos couleurs, il n’a pas pu bien reprendre le centre de Laborde, la minute avant le 1-1 (60′). Quoiqu’il en soit, l’ancien Lillois continue de faire son trou petit à petit.

Adam OUNAS (6/10) : Homme du match à Lille, Adam Ounas était ce soir aligné d’entrée pour la réception de Lorient. Moins en réussite que samedi dernier, notre jeune ailier n’a pourtant pas ménagé ses efforts sur la pelouse du Matmut Atlantique. Beaucoup de courses répétées et un travail défensif (8′ 22′ 78′) intéressant sont à mettre à son actif. Techniquement, il en a parfois un peu trop fait, mais ses dribbles ont quand même fait du bien à l’attaque girondine (23′ 44′ 56′). Auteur d’un joli décalage pour Laborde sur l’action de Sankharé (60′), il aurait mérité d’être décisif ce soir. Malcom a pris sa place en fin de match (82′).

Jérémy MENEZ (7/10) : Comme toujours ou presque, il a parfois été énervant, ralentissant certaines actions, tentant une frappe trop difficile (23′) ou n’étant pas assez précis après une belle course (38′). S’il a des défauts, Jérémy Ménez a pesé sur la rencontre et est dans le coup sur les deux buts. Sur le premier il vient buter sur le poteau (61′) ce qui profite ensuite à Laborde, avant de servir magnifiquement notre avant centre sur une passe en une touche, dosée à la perfection (72′). Sur le côté ou dans les axes, il a aussi beaucoup gêné les Bretons, souvent obligés de l’arrêter illicitement. On regrettera toutefois le fait qu’il ne marque pas, c’est pourtant passé très près en fin de rencontre (88′)…

Les remplaçants :

Jérémy TOULALAN (6/10) : Entré à la pause, Jérémy Toulalan a apporté ce qu’il sait faire ! Calme, appliqué et bien placé, notre récupérateur a gratté plusieurs ballons importants (53′ 60′ 62′ 68′ 88′). Sa présence sur le terrain a été importante, tout comme son expérience en fin de match.

François KAMANO (+) : A peine entré (70′) et déjà au départ du but de la victoire (72′), François Kamano est bien l’homme en forme des Girondins.

MALCOM (=) : Entré pour une dizaine de minutes, Malcom a pu profiter des espaces laissées par la défense du FC Lorient. Proche d’être passeur décisif pour Jérémy Ménez (88′).

L’entraîneur :

Jocelyn GOURVENNEC (7/10) : Bordeaux continue de gagner, et Jocelyn Gourvennec de convaincre ! Notre entraîneur avait décidé de faire tourner sans bouleverser totalement son équipe. Si la première période de notre formation a été plutôt médiocre, la réaction a été bonne, et encore une fois les Girondins sont revenus après avoir été menés au score. Les entrées de Toulalan, Kamano et Malcom ont toutes eu leur effet, le coaching de « notre » Breton est donc toujours aussi intéressant. Pourvu que ça dure !

La rédaction AG




Laisser un commentaire