Joie Wahbi Khazri

Retrouvez les notes de la rédaction d’ActuGirondins après le match Bordeaux-Lorient (3-2).

Le joueur AG du match :

Cheick DIABATE (Non noté) : Et Mister Bordeaux 2015 est : Cheick Diabaté ! Sur le banc à l’entame de la rencontre, le grand Malien est entré à l’heure de jeu pour endosser le costume du sauveur. Il ne lui a fallu que 5′ pour trouver la faille de la tête sur un très bon centre de Touré (65′). A peine le temps de nous remettre de nos émotions que Diabaté récidive sur un service parfait de Khazri (67′). Un doublé express donc pour notre attaquant, qui a changé la physionomie du match et remis Bordeaux dans le droit chemin. En une demi-heure passée sur le terrain, notre homme du match a eu le temps de tirer 7 fois au but, seule une tête a fini hors cadre (73′), il a ensuite vu Lecomte s’interposer sur ses tirs du gauche (74′ 75′) et sur sa double occasion (86′). Notre attaquant en est à 8 buts en L1 : qui a dit que Bordeaux n’avait pas d’avant-centre ?

L’équipe :

Cédric CARRASSO (non noté) : C’est la mauvaise nouvelle de la soirée ! Blessé à l’épaule, notre gardien n’aura passé que 12 minutes sur le terrain : ses dernières de l’année 2014. Il a en effet été touché à l’épaule en s’emparant de la tête de Mostefa (6′). Entré en jeu à sa place, Azbe JUG (4/10), n’aura pas franchement rassuré ! Devancé par la vivacité de Jeannot qui a bien suivi le coup franc contré (31′), il réalise une sortie très timide au devant de Le Goff, lancé face à lui sur le 1-2, donnant presque l’impression de ne pas vouloir se servir de ses mains (52′). A côté de cela, il est passif sur la tête lobée de Jeannot (59′) et est sans réaction sur le tir dévié de Pelé qui a terminé sa course sur le poteau (83′), mais intervient de justesse au pied sur la course de Jordan Ayew (61′).

MARIANO (6/10) : Sur le banc à Metz, Mariano a retrouvé sa place … et ses jambes aujourd’hui ! Hyperactif sur son aile droite, le Brésilien n’a pas cessé de prendre son couloir pour apporter le surnombre aux abords de la surface lorientaise (22′ 37′ 70′ 76′). Auteur d’une belle frappe (70′) et de 8 centres, notre latéral, qui a touché 83 ballons, a été omniprésent offensivement, même s’il n’a pas toujours pu trouver un coéquipier, il aurait pu être passeur décisif pour Maurice-Belay (18′). Défensivement, il a peu été mis en difficulté, même si Guerreiro a, par intermittence, su se montrer. Le deuxième but breton part de son côté, mais il n’est pas réellement à incriminer (52′).

Lamine SANÉ (6/10) : Son retour coïncidait avec 2 « clean sheet » pour nos Girondins, ce n’a pas été le cas ce soir ! Confronté à la vivacité des attaquants bretons, le Sénégalais a plutôt fait le travail, malgré une première période un peu pénible. Sur le second but lorientais (52′), il est trop passif, mais à sa décharge les deux joueurs qui combinent arrivent lancés et il n’est pas en charge de leur marquage. Au final, il aura eu peu de travail, ne gagnant que 11 ballons, mais il a été très propre (aucune faute) et réalise notamment un tacle salvateur sur Jordan Ayew (58′).

Nicolas PALLOIS (5/10) : Ce n’était sans doute pas le meilleur de notre numéro 5 ce soir ! Physique comme d’habitude, Nicolas Pallois l’a peut-être trop été face à Lorient. Il concède le coup franc qui amène la blessure de Carrasso (5′), et celui qui permet à Jeannot d’ouvrir le score (30′), après avoir trop tardé à relancer. Nettement mieux après le repos, il réalise plusieurs interventions importantes (58′), et se sacrifie sur une reprise d’Ayew (78′), avant de dévier involontairement le tir de Pelé sur le poteau (83′). Important en fin de rencontre pour tenir le score, il a fait parler son excellent jeu aérien, gagnant au passage beaucoup de ballons (20).

Maxime POUNDJÉ (5/10) : Contento blessé, revoilà Poundjé ! Le plus souvent opposé à Barthelmé, notre latéral gauche a plutôt bien tenu son couloir, mais a plusieurs fois été pris dans son dos, notamment par les décrochages de Jordan Ayew (17′ 75′). Il est aussi un peu court sur un centre venu de l’aile opposée, déviant le ballon pour son adversaire (85′). Volontaire, il n’a pas hésité à aller au duel, comme sur ce dernier ballon, qu’il va gagner de la tête (90+3′). Offensivement, cela reste toujours insuffisant, même s’il s’est bien projeté vers l’avant, ses 5 centres n’ont jamais trouvé preneur. Le numéro 29 girondin a également beaucoup trop de déchet dans son jeu : 22 ballons perdus, 78 % de passes réussies.

Jaroslav PLASIL (7/10) : Quel bonheur de voir Jaro Plasil à ce niveau ! Indispensable dans le cœur du jeu, le Tchèque semble se bonifier avec le temps. Défensivement, il a été rayonnant, coupant plusieurs actions dangereuses des lorientais, notamment une dans la surface de Jug (17′). Au total, ce n’est pas moins de 22 ballons qu’a récupéré notre milieu de terrain. Offensivement, il a très bien jouer entre les lignes, faisant vivre le ballon et orientant le jeu, souvent à bon escient, comme sur ce centre parfait pour la tête de Khazri en fin de première période (45+4′). Métronome du milieu, il a tenté sa chance sans succès (8′) et a repris un corner de la tête, sans trouver le cadre (12′).

Grégory SERTIC (6/10) Grégory Sertic a été un diesel ce soir ! Peu à son aise en première période, il a été très peu influent, ne gagnant que 2 ballons, et ayant du mal dans l’organisation du jeu. Seul un corner direct (28′), une belle ouverture pour Khazri (33′) et un tir stoppé par Gassama (33′) sont à mettre à son actif. Après le repos, s’il semble un peu en retard sur Mesloub sur le but de Lorient (51′), il est monté en puissance. Rayonnant, il aura au final toucher la bagatelle de 102 ballons ! Le franco-croate a retrouvé sa précision (91% de passes réussies) et son sens du jeu pour aiguiller les attaques girondines. Il a également inquiété Lecomte d’une belle demi-volée (70′) et a vu son beau coup franc fuir le cadre de très peu (80′). C’est également lui qui dépose le ballon sur la tête de Diabaté, lorsque le Malien passe près du triplé (73′).

Diego ROLAN (4/10) : Parfois un joueur réalise un grand match sans être décisif, pour Diego Rolan cela a été l’inverse ce soir. Joueur offensif le moins en vue, l’Uruguayen obtient une passe décisive supplémentaire … et involontaire sur l’intervention ratée de Lecomte, qui terminera dans les pieds de Khazri (43′). Il réalise une bonne entame de match à droite, jouant les funambules le long de la ligne (3′ 10′), avant de s’éteindre progressivement, et de laisser Mariano s’occuper des attaques. Sorti à l’heure de jeu, il a vu son remplaçant du soir, Cheick Diabaté, briller !

Nicolas MAURICE-BELAY (7/10) : Aucun but, aucune passe décisive, mais une très belle rencontre pour NMB ! Souvent placé en « numéro 10 », notre habituel ailier gauche nous a régalé techniquement. Son tir extérieur pied gauche qui a frôlé la lucarne aurait mérité un meilleur sort (18′). Son toucher de balle a été un véritable atout pour lancer les attaques girondines (27′ 29′ 45+2′) ! Pas récompensé, il a vu sa frappe tendue mourir sur le poteau de Lecomte, dans la foulée du second but breton (53′). Précieux dans la conservation du ballon, il a donné des tours de reins à plusieurs défenseurs, Wachter peut en témoigner (88′).

Wahbi  KHAZRI (7/10) : Très peu en vue mercredi, Wahbi Khazri s’est bien rattrapé ce soir. Placé tantôt à gauche, tantôt à droite, le Tunisien avait du feu dans les jambes, et a tout simplement été partout ! D’entrée il amène le danger par un centre fuyant devant le but de Lecomte (4′). Sa première période est de très bonne qualité, il a multiplié les débordements (26′ 33′ 45′), tenté sa chance du pied (27′) et de la tête (45+4′), et a surtout égalisé ! Bien placé il profite de la mauvaise sortie de Lecomte pour pousser la balle au fond des filets (43′). La mi-temps n’a pas coupé les jambes de l’ex-bastiais, qui nous a régalé. Après s’être essayé sans trouver de coéquipier (46′), il offre un centre parfait à Diabaté pour le but de la victoire (67′), avant d’enflammer le stade avec un coup du foulard (82′). Un match plein pour notre numéro 24, qui a réalisé pas moins de 13 centres avant de céder sa place à Abdou Traoré (88′).

Thomas TOURÉ (7/10) : Si l’on essore le maillot de Thomas Touré, on récupère des litres de sueur, tant le franco-ivoirien s’est donné ce soir ! Véritable révélation de la saison, le jeune attaquant nous impressionne de match en match. Combatif,  il va récupérer un ballon dans les pieds de Koné (7′) pour apporter la première attaque girondine, conclue par Plasil. Très présent devant, il a souvent trouvé Lecomte sur sa route. Le portier dévie notamment sa frappe plat du pied (45+2′) et s’interpose sur l’énorme occasion qu’il a avec la complicité de Diabaté (86′). Touré a également manqué de précision (21′ 60′) et de spontanéité (55′) pour trouver la faille. Difficile de lui reprocher, puisqu’il a été décisif en offrant l’égalisation à Diabaté (65′), aurait du obtenir un penalty (39′), et réalisé plusieurs enchaînements techniques de très haut niveau (29′ 62′ 78′), se permettant même le luxe de conserver le cuir et de gagner de précieuses secondes en fin de match (90+3′).

C’est à se demander si c’était la même équipe que mercredi… Éteints à Metz, les Bordelais ont livré une prestation de tout premier plan ce soir, sur le plan offensif en tout cas ! Malgré des décisions arbitrales très contestables de Philippe Kalt, les Girondins n’ont jamais rien lâché dans cette rencontre, revenant au score avant la pause grâce à Khazri. Cueillis à froid en début de seconde période, les joueurs de Willy Sagnol s’en sont remis à Cheick Diabaté, héros du soir et auteur de ses deux premiers buts en décembre. Le Malien est venu concrétiser le gros travail et la débauche d’énergie de ses coéquipiers, également très en vue : Khazri, Maurice-Belay, Touré ! Au final, Bordeaux qui a perdu son gardien, mais gagné 3 points (3-2), qui viennent bonifier celui pris mercredi. En attendant la rencontre de Lyon, nous pointons au 4ème rang (voir ici), une bonne chose avant d’aller défier Nantes à la Beaujoire (samedi à 17h). Allez Bordeaux !

La rédaction AG



Laisser un commentaire