Lucas Orban

Retrouvez les notes de la rédaction d’ActuGirondins après le match Bordeaux-Lorient (3-2)

Le joueur AG du match :

Lucas ORBAN (7/10) : C’est ce qui s’appelle reprendre sa place de titulaire ! L’Argentin revenait dans le 11 de départ après avoir laissé sa place à Théo Pellenard et visiblement il avait envie de rejouer. Il a connu un début de match difficile face au remuant Kévin Monnet-Paquet (11′) et avait du mal à rester debout, et puis Lucas Orban est clairement monté en puissance. Décisif sur sa première montée, il offre un amour de ballon en retrait conclu par Diabaté (36′). Sur sa lancée il réalise un second acte de tout premier plan, annihilant de nombreuses offensives lorientaises, grâce à sa hargne et son sens de l’anticipation. Précieux, il a souvent su trouver la poitrine de Diabaté, et est de nouveau dans le coup sur le 3ème but puisque son centre sur lequel Chaigneau se loupe, arrive sur Hoarau (72′). Rarement dépassé même en fin de match quand les Merlus poussaient, bref un match plein pour le joueur AG de la soirée ! 

L’équipe :

Cédric CARRASSO (5/10) : Sollicité d’entrée par une frappe de Guerreiro (2′), le capitaine girondin a su répondre présent ! Peu de temps après il dévie la grosse reprise d’Aboubakar sur sa barre transversale (7′), avant d’être battu de près par Sadio Diallo (26′). Sa deuxième période est plus tranquille, mais il a connu des difficultés dans les relances au pied. En fin de match il concède un second but (84′) ou il ne peut pas faire grand chose, heureusement sans conséquences.

MARIANO (6/10) : Joueur ayant touché le plus de ballons ce soir (89), Mariano a livré une bonne copie. On a que très peu vu son vis à vis (Maxime Barthelmé), le latéral brésilien tenant bien son couloir. Un couloir, qu’il n’a pas hésité à prendre pour apporter le danger, malheureusement les rares fois où ses dernières passes étaient précises, ses coéquipiers n’ont pas réussi à les faire fructifier. Plus en difficulté en fin de match lorsque Monnet-Paquet est venu s’exiler sur l’aile gauche lorientaise, il a malgré tout tenu bon.

Carlos HENRIQUE (5/10) : Un match en demi-teinte pour notre colosse brésilien ce soir ! Il a connu des difficultés à rentrer dans la rencontre, laissant notamment  Aboubakar dans son dos (barre transversale à la 7′). Quelques petites erreurs, des fautes de concentration et des approximations, voilà le résumé de sa première période. Henrique a été nettement meilleur après la pause. Plus vigilent, il a remporté ses duels et s’est permis une montée enflammant le rare public de Chaban-Delmas (63′). Devancé sur le but de Koné (84′), il a néanmoins su être solide quand il le fallait.

Lamine SANE (4/10) : Il y avait 2 Lamine Sané aujourd’hui. Le mauvais en première période et l’excellent en seconde. Contré d’entrée dans sa surface (3′), le Sénégalais a connu une entame délicate et n’a pas semblé dans son match. Il dégage le ballon sur la poitrine de Diallo (26′) sur l’égalisation bretonne, une erreur difficilement acceptable à ce niveau. Après une bonne intervention devant Aboubakar (40′) et une mise au point avec Carrasso sur le chemin des vestiaires, notre numéro 6 s’est réveillé ! Impeccable après la pause, il réalise notamment un tacle maitrisé à la perfection pour contrer ce même Aboubakar idéalement placé (70′). Il s’est battu sur tous les ballons, coupant de nombreuses tentatives lorientaises, et stoppant la chevauchée de Monnet-Paquet (86′).

Landry NGUEMO (6/10) : Un match à la fois précis et précieux pour le Camerounais ! Landry Nguémo n’a pas été le joueur le plus en vue mais son abattage a été incontestable. Un travailleur de l’ombre qui a ratissé beaucoup de ballons et n’en a perdu que très peu (9 sur 74). Plus discret que son compère Greg Sertic offensivement, il n’en reste pas moins important et a pris la mesure du milieu de terrain lorientais au fur et à mesure de la rencontre.

Grégory SERTIC (6/10) : Grégory Sertic ou le roi du caviar ! Son coup-franc déposé sur la tête de Saivet (22′) débloque un match jusque là pas spécialement bien parti pour les Girondins. De nouveau passeur décisif, le milieu de terrain a une nouvelle fois réalisé un match plein, alternant et orientant le jeu comme il fallait le faire. Il prend des risques dans ses passes, mais les maîtrise la plupart du temps (88% de passes réussies). Il a récupéré moins de ballons que Landry Nguémo mais a plusieurs fois stoppé des attaques dangereuses, venant soulager son équipe (26′ 28′ 87′).

Julien FAUBERT (3/10) Sans doute le joueur offensif le moins en vue aujourd’hui ! Buteur samedi contre Evian, Julien Faubert n’a pas eu la même réussite face aux Merlus. Comme trop souvent, il a été imprécis et brouillon, gêné par un terrain difficile. Il n’a pas su apporter le danger devant la cage de Florent Chaigneau, si ce n’est sur un poteau, mais le ballon était déjà sorti en 6 mètres (35′). En mettant un ballon anodin en corner, il relance les hommes de Christian Gourcuff (84′), et perd un dernier ballon (90+3′) qu’il aurait pu conserver tranquillement dans le camp lorientais, ce qui lui a valu un « savon » de Francis Gillot. A côté de cela il a eu sa générosité habituelle, c’est déjà ça…

Nicolas MAURICE-BELAY (6/10) : Remuant et percutant, deux adjectifs qu’on attribue souvent à NMB et qui sont encore valables ce soir ! Il a fait souffrir Baca, grâce à son fameux coup de rein. Il est à l’origine du deuxième but en décalant parfaitement Lucas Orban (36′). Comme toujours il s’est beaucoup démené sur son côté gauche, pour déborder, sans toutefois beaucoup de réussite. A noter qu’il a tenté deux fois sa chance … et deux fois du droit (11′ 52′). Important également en fin de match grâce à sa technique qui nous a permis de gagner un temps précieux.

Henri SAIVET (6/10) : Buteur pour la deuxième fois en 4 jours, Henri Saivet retrouve ses sensations d’attaquant, trop longtemps oubliées. Comme face à Evian, c’est de la tête que le Sénégalais a fait tremblé les filets sur une offrande de Grégory Sertic (22′). Il s’était auparavant essayé de loin (10′) et en pivot dans la surface (18′), sans succès. Le numéro 10 bordelais a beaucoup bougé sur tout le front de l’attaque, perturbant ainsi la défense bretonne. Il semble enfin de retour au premier plan et ça fait du bien aux Girondins. Remplacé en fin de rencontre par André Poko (84′) pour tenir le score.

Cheick DIABATE (5/10) : Plus titulaire depuis le 1/8 de finale à Rennes en décembre dernier, la Malien retrouvait sa place à la pointe de la formation girondine. Sans doute pas encore à 100% il a parfois eu du mal à bouger mais a assurer l’essentiel. Ses partenaires n’ont pas hésité à le trouver et son jeu dos au but a permis de soulager plusieurs fois l’équipe. Même s’il n’a touché que peu de ballons (23) il a assumé son rôle de buteur en reprenant parfaitement le centre en retrait d’Orban (36′). C’est avec le sentiment du devoir accompli, ayant marqué sur seule tentative qu’il a cédé sa place à Guillaume HOARAU (63′). Comme Diabaté, notre numéro 13 a lui aussi fait parler la poudre sur son premier et unique tir (72′). C’est sur un centre d’Orban et sur une erreur de Chaigneau que Guillaume Hoarau a débloqué son compteur but sous le maillot bordelais. Un soulagement pour celui qui n’avait plus connu ce bonheur depuis Novembre 2012 (avec Paris contre Saint-Etienne).

Bordeaux de retour ? Après un début d’année 2014 plus que compliqué, les Girondins reviennent dans le coup grâce à ce deuxième succès en 4 jours. Sans avoir été étincelant, les hommes de Francis Gillot ont assuré l’essentiel ce soir. Saivet à de nouveau marqué, Diabaté a fêté son retour et Hoarau a débloqué son compteur but sous le maillot au scapulaire, une bonne soirée pour l’attaque bordelaise : enfin ! Défensivement cela a été plus compliqué avec deux erreurs qui coûtent deux buts et une certaine fébrilité. Dans ce secteur, Lucas Orban a lui parfaitement rempli son rôle, dans le coup sur 2 des 3 buts, l’Argentin marque de points précieux vis à vis de ses concurrents (Poundjé et Pellenard). Au final un match qui apporte des satisfactions, malgré de belles frayeurs, et 3 points qui font du bien. Il faudra poursuivre cette série dès samedi sur la pelouse de Sochaux, pour continuer encore à rêver d’Europe… Allez Bordeaux !

La rédaction AG



Laisser un commentaire

  • SpursfortheLife

    Pas d'accord pour faubert certes deux boulettes à la fin mais sur le reste du match il a fait su bon travail un 5/10 aurais été plus mérité. Sinon bonne victoire a confirmer face à Sochaux !

  • J'ai trouvé un faubert bien en jambes qui s'est bien battu et qui a beaucoup compensé les montées de Mariano , moi j'aurais mis 5/10