Affiche Les Notes

Retrouvez les notes de la rédaction d’ActuGirondins après le match Bordeaux-Sion (0-1).

Le joueur AG du match :

Lamine SANÉ (4/10) : Le capitaine est élu homme du match avec une note sous la moyenne, c’est dire le niveau pitoyable de l’équipe ce soir ! Averti dans le début de bagarre générale (89′), Lamine Sané n’a pas grand chose à se reprocher sur ce match. Il a gagné pas mal de duels face à Konaté, même si par moment, son compatriote l’a mis en difficulté par sa vivacité. A côté de cela, quelques montées balle au pied, infructueuses malheureusement, des passes pas toujours maîtrisées et une incapacité à réveiller ses partenaires.

L’équipe :

Cédric CARRASSO (4/10) : En colère à la fin du match, Cédric Carrasso doit se sentir bien impuissant. Au première loge de ce match lamentable, notre gardien n’a pourtant pas eu grand chose à faire. S’il ne peut rien ou presque sur la tête de Lacroix (22′), il aurait pu et du capter le ballon sur l’occasion précédente au lieu de le boxer directement sur un adversaire… La suite on la connait ! Au chômage technique le reste du temps, à part sur la frappe molle de Carlitos (48′).

André POKO (2/10) : Surprise du « chef » dans le couloir droit de la défense, André Poko a montré du cœur et de l’envie, n’hésitant pas à beaucoup monter, notamment en seconde période. Le coeur c’est bien, mais les pieds ça peut également être utile quand on veut jouer au football ! Visiblement, c’est en option chez notre numéro 17 ! Hormis un enchaînement technique (13′) et une tentative de grand pont (62′), sa technique est tout simplement à pleurer. Entre les passes de 5 mètres qui n’arrivent pas à destination et ses contrôles d’une nullité absolue, nous ne savions plus où donner de la tête. On repassera aussi sur sa science du placement… Tout ça l’oblige du coup à commettre des fautes (3 commises) pour tenter de récupérer le ballon… Bref une catastrophe absolue malgré 2-3 centres réussis (49′ 53′) … enfin moins ratés que le reste de son match plutôt ! Willy Sagnol aime le faire jouer un peu partout… dommage qu’il soit bon nulle part !

Nicolas PALLOIS (3/10) : L’habituel sauveur de la défense girondine a été méconnaissable face à Sion. S’il a gagné quelques duels et fait parler sa puissance par moment, Nicolas Pallois était très loin de son niveau habituel. Il est apparu emprunté (logique après autant de matchs ?) et a eu beaucoup de déchet dans sa relance. Sa responsabilité est surtout engagée sur le but suisse (22′) puisqu’il est extrêmement mal placé sur le centre de Carlitos et qu’il oublie totalement Lacroix.

Maxime POUNDJÉ (3/10) : Contento puni, Maxime Poundjé était de nouveau titulaire pour cette rencontre d’Europa League ! Alors oui, l’ex joueur du Bayern déçoit depuis son arrivée, mais que dire de son « remplaçant » ? Les bons matchs de Poundjé se comptent sur les doigts d’une main depuis le début de sa carrière, mais lui a toujours sa chance… Ce n’est encore pas ce soir qu’on comprendra pourquoi de notre côté ! Il n’a pas été beaucoup mis en danger défensivement, heureusement puisque quand les Suisses l’attaquaient ils passaient presque systématiquement, en première période surtout. Offensivement, on peut comparer son apport à celui d’une goutte d’eau dans l’océan. Inutile !

Clément CHANTOME (4/10) : Contrôle raté, ballon poussé trop loin et tacle non maîtrisé qui vaut un jaune (21′), ce soir encore nous avons eu droit à la spéciale Chantôme ! De retour de blessure, l’ex Parisien n’a pas été le plus mauvais au milieu de terrain, mais son activité s’est trop souvent résumé à des passes latérales ! Assez actif à la récupération, mais totalement transparent quand il s’agit d’aller vers l’avant, hormis une tête (11′) et une volée non cadrée (49′). Sur ces 90 minutes, on a eu l’impression de retrouver le joueur médiocre du début de saison..

Henri SAIVET (3/10) : Comme contre Montpellier, Henri Saivet a déçu lors de cette rencontre. Trop effacé dans l’entre-jeu, il n’a jamais su trouver le bon décalage, faire la bonne passe ou changer le rythme pour créer le danger. Le Sénégalais a joué au petit trot, n’a pas pris de risque et en jouant comme ça, il peut rester sur le terrain 3 jours sans se fatiguer ! Élément fort du début de saison, notre numéro 10 est clairement en train de devenir l’un des maillons faibles de l’équipe… Ce n’est pas son coup franc cadré (35′) qui sauvera son match.

Thomas TOURÉ (2/10) Son entrée dimanche avait été convaincante, son match du soir a été une calamité ! Pourtant Thomas Touré était bien rentré dans la partie et semblait en jambes, avec à son actif une belle frappe non cadrée (15′). Petit à petit, il est tombé dans la médiocrité voire même la nullité par moment, lorsqu’il offre le ballon au gardien à la suite du coup franc de Saivet (35′) ou qu’il gâche un contre en faisant une passe… en touche (37′). Amorphe et incapable de faire la moindre différence après la pause, il cédera sa place en fin de rencontre à Adam Ounas (77′). Pour sa première européenne, notre jeune milieu a été actif, mais a sans doute trop eu tendance à porter le ballon. Averti pour un tacle d’énervement en fin de rencontre (90′).

Jaroslav PLASIL (3/10) : Titulaire en numéro « 10 », Jaroslav Plasil a été décevant. Ce n’est clairement pas là que l’on préfère l’international tchèque, trop peu en vue lors de cette rencontre. Il a rarement joué dans le bon tempo et a eu un mal fou à trouver ses coéquipiers, si ce n’est un bon décalage pour Diabaté (19′). Beaucoup de déchet technique, chose assez inhabituelle chez Plasil. Au final sa prestation ratée s’arrêtera à la 64′. Enzo Crivelli est entré en jeu, mettant beaucoup d’engagement comme d’habitude. Aucune occasion à se mettre sous la dent, malgré une activité intéressante, et un énième carton jaune récolté (81′)

Diego ROLAN (2/10) : A l’image de Thomas Touré, Diego Rolan semblait bien parti pour faire une belle rencontre. Un premier quart d’heure à la hauteur, une demi occasion (11′) et puis … plus rien ! Comme beaucoup de ses coéquipiers, l’Uruguayen à été catastrophique ! Le pire c’est que lui n’a même pas essayé… Trop peu de dribbles réussis, une relation technique quasi inexistante avec ses coéquipiers … Diego Rolan a traversé la rencontre comme un fantôme. Brillant la saison dernière, notre attaquant est plus que décevant cette saison, que ce soit dans ses statistiques comme dans son attitude.

Cheick DIABATÉ (2/10) : 5 tirs, 0 cadré ! De la tête ou du pied, Diabaté a tout mis à côté (14′ 19′ 24′ 35′ 54′). A ce niveau de la compétition un tel manque de précision est très handicapant pour un attaquant…  Inutile dans le jeu, sa maladresse balle au pied ou devant le but nous a donc sauté aux yeux, et vu la bronca qu’il a reçu en sortant, nous ne sommes pas les seuls à ne pas avoir apprécié sa rencontre… Son remplaçant du jour, Wahbi Khazri (64′) n’aura même pas joué une demi-heure, puisqu’il sera renvoyé aux vestiaires par l’arbitre (86′). Averti pour une contestation (77′), il écopera d’un seconde jaune pour une semelle sur Carlitos. En plus de cette exclusion débile, le Tunisien a aggravé son cas en allant « secouer » le joueur au sol… Une attitude qui pourrait lui coûter cher. Dommage puisque c’est sans doute le seul qui est capable de faire la différence dans cette équipe !

Exécrable, lamentable, pitoyable… On cherche encore un synonyme adéquat pour définir ce gros match de m**** effectué par notre « équipe ». Non contents d’être nuls en championnat, les joueurs ont décidé de se gâcher le parcours en Europa League en s’inclinant à domicile contre Sion (0-1). Oui Sion, le 5ème du championnat suisse, qui est bien l’un des meilleurs au monde, non ? Sur ce match, il n’y a RIEN à sauver de ces joueurs là ! Ils sont tout simplement indignes du maillot qu’ils portent ! Quant à Willy Sagnol, porteur de promesses en arrivant, il semble se perdre lui aussi, dans ses choix et une stratégie que lui seul doit comprendre… 13 matchs, 2 victoires seulement… Bref tout va bien et restons en là, n’en rajoutons pas, on ne tape pas sur des morts de toute façon. Prochain rendez-vous comique, dimanche à 17h contre Troyes en championnat. On attend encore une fois un grand spectacle devant un stade plein… Allez Bordeaux !

La rédaction AG



Laisser un commentaire