Diabaté

Retrouvez les notes de la rédaction d’ActuGirondins après le match Bordeaux-Sochaux (4-1)

Joueur AG du match :

Cheick DIABATE (7/10) : Comment ne pas se réjouir de la prestation de Diabaté ? Il a pourtant gâché beaucoup d’occasions en première période, par un manque de justesse technique, tristement habituelle (6’ 40’ 42’), et a vu sa tête passer à côté alors qu’il était libre de tout marquage aux 6m (38’). Malgré tout cela, il est élu homme du match par AG, avec un pénalty obtenu (21’) et un doublé plein de sang froid (70’ 89’), des stats qui plaident en sa faveur… Difficile de demander plus à un combattant comme Diabaté, pas avare d’effort que ce soit offensif ou défensif. Indispensable !

L’équipe :

Cédric CARRASSO (4/10) : Une fois n’est pas coutume, notre dernier rempart se retrouve avec la plus mauvaise note de la journée. En retard sur le coup-franc vicieux de Dias qui touche la barre (14’), il renvoi le ballon dans les pieds de Contout sur le but sochalien (17’). Il n’a pas toujours été le maître dans les airs lors du premier acte, avant d’être plus tranquille par la suite. Il a joué à fond son rôle de capitaine en haranguant ses partenaires jusqu’au bout.

MARIANO (5/10) : Il a difficilement commencé la partie, étant laxiste sur le débordement de Guerbert (5’). Le but part également de son côté, sa responsabilité est engagée. Il s’est ensuite repris à l’image de toute l’équipe. Il a été dans le coup offensivement, lançant Diabaté sur le pénalty (20’), tentant sa chance (37’) avant d’être passeur décisif sur le but de Jussiê (39’). Solide par la suite, il a dû céder sa place après s’être fait mal au dos. Matthieu Chalmé (66’) a récupéré le poste du Brésilien, tenant bien le couloir. Habituellement averti pour un excès d’engagement (88’), le latéral droit bordelais, a cependant fait une entrée convenable.

Carlos HENRIQUE (4/10) : Il a semblé lourd et empâté dès l’entame de la rencontre, et trop souvent en retard. Logiquement averti pour un tacle sur Roudet (12’) qui avait déjà centré, cela a entrainé la belle frappe de Dias sur la barre… Gêné par les mouvements de Bakambu, il s’est néanmoins repris après le retour des vestiaires, faisant preuve d’autorité dans le domaine aérien, gagnant de nombreux ballons.

Lamine SANE (6/10) : La tour de contrôle de la défense girondine est l’auteur d’un match solide. Il a fait son travail très proprement, ne concédant aucune faute aux Doubistes, sérieux et appliqué c’est tout ce que l’on demande à un défenseur, il aurait même pu être décisif sur un corner d’Obraniak, mal conclu par Diabaté (38′).

Lucas ORBAN (6/10) : L’une des belles satisfactions de la soirée. Depuis son arrivée en Gironde, on ne peut pas dire qu’il ait crevé l’écran, mais il semble être sur la bonne voie. On l’a beaucoup vu offensivement et il est le Bordelais qui a touché le plus de ballons (68), n’hésitant pas à prendre son couloir. Il est à l’origine de deux occasions d’Obraniak (10’ et 43’). Derrière il a vécu une soirée sans histoire. Un bémol est malgré tout à mettre sur ses passes trop souvent rendues à l’adversaire (61 % de réussite).

Abdou TRAORE (7/10) : En vue contre le Maccabi Tel-Aviv, Abdou a réalisé la passe de deux ! Une grosse activité au milieu de terrain où il semble faire son trou. Il a récupéré des ballons, dont celui du 2-1, orienté le jeu, tiré (37’)… Un match plein pour le Malien qui a très souvent bien joué vers l’avant. Et si cette saison était enfin la sienne ? Remplacé à la 88’ par Younès Kaabouni qui a donc fait ses premiers pas en L1 sur un large succès, de quoi commencer une brillante carrière on l’espère !

Grégory SERTIC (5/10) : C’est un retour qui fait du bien ! Sans être transcendant, Greg rend une copie correcte, aussi bien défensive qu’offensive. Ses coups de pied arrêtés n’ont pas toujours été précis, mais dans le jeu il a perdu peu de ballons (7) et s’est montré disponible. Avec un peu plus de rythme nul doute que Sertic sera encore très important cette saison.

Henri SAIVET (5/10) : Sa prolongation de contrat est sans doute synonyme de plus de responsabilité dans le groupe pour Henri. Aujourd’hui il ne les a pas fuis en transformant le pénalty (21’) qui nous remet dans le match. Son coup franc bien placé ne passera pas le mur (55’). S’il a été appliqué il n’a pas été exceptionnel non plus, à sa décharge son adversaire direct (Corchia) a bien défendu.

Ludovic OBRANIAK (4/10) : Les semaines se suivent et se ressemblent pour Obraniak. Imprécis dans ses passes qui ont amené des contres ou gâché de belles munitions, dans ses tirs (10’ 57’), dans ses tacles puisqu’averti (70’) il semble par moment jouer en marchant. Malgré tout sur un coup de patte il peut s’avérer important, son amour de centre sur Diabaté (6’) aurait pu apporter l’ouverture du score. Comme à Evian il est dans le coup sur le but du 2-1, et a semblé de plus en plus concerné en allant au pressing en fin de match. Un peu insuffisant pour un joueur comme lui.

JUSSIE (6/10) : Comme mercredi, il a été invisible une demi-heure. Ensuite, on a eu droit au meilleur Jussiê ! Il aurait pu bénéficier d’un pénalty (33’) et est clairement monté en puissance. Après une première tentative, il trouve le chemin des filets de la tête (39’) sur un bon centre de Mariano. Volontaire, disponible et très remuant, il est resté 65’ sur le terrain avant de voir Diego Rolan prendre sa place. Le Rolan nouveau est-il arrivé ? Sans doute trop tôt pour le dire, mais quelle superbe entrée dans le couloir droit, avec deux nouvelles passes décisives à la clé ! Son débordement et son centre précis ont permis à Bordeaux de se mettre à l’abri (70’), puis il offre à Diabaté le cuir qu’il avait lui-même récupéré pour le 4-1 (89’). Entre temps il tente un lob (72’) dévié du bout des doigts par Pouplin, une belle inspiration qui aurait mérité un meilleur sort. Quoiqu’il en soit, sa prestation est plus que positive, une belle semaine pour lui !

Enfin ! Après plus d’un mois sans succès Bordeaux était de retour cet après-midi ! Emmené par un Diabaté double buteur (15 réalisations sur les 18 derniers matchs) et par un Traoré rayonnant au milieu du terrain, les Girondins se donnent de l’air en battant Sochaux (4-1). Pourtant l’ouverture du score sochalienne laissait envisager le pire, mais les joueurs ont enfin su réagir. On a vu une équipe sur le terrain aujourd’hui c’est sans doute ça qu’il faut retenir, même si les difficultés ne sont pas toutes derrière nous. Une défense toujours à la peine et des passages à vide viennent rappeler que Bordeaux ne doit pas s’enflammer. Cependant, ne boudons pas notre plaisir et profiter de ce beau succès et du sourire de Diego Rolan, double passeur décisif, il a peut-être enfin lancé sa carrière girondine, tout comme le jeune Kaabouni qui a joué ses premières minutes avec les pros à cette occasion. Il y a des jours comme ça où l’on retrouve la joie de supporter les Girondins, alors on ne lâche rien et on repart sur les mêmes bases après la trêve internationale. Allez Bordeaux !

La Rédaction AG



Laisser un commentaire