Francis Gillot (entraîneur de Bordeaux) :
Une victoire, c’est toujours bon à prendre, surtout que nous avons eu du mal à démarrer le match. Nous avons eu un quart de flottement puis on s’y est mis et on a égalisé. Nous avons eu la chance de le faire assez vite. Après nous avons eu beaucoup d’occasions pour faire le break. C’est ce que nous avons fait en deuxième mi-temps. Nous étions un peu tétanisés. Nous avions peur de mal faire, et donc nous avons fait mal. En plus nous avons essayé de relancer court alors que Sochaux faisait un bon pressing. Quand nous avons commencé à jouer long, nous avons eu des occasions. C’était beaucoup mieux. Il faut se lâcher un peu plus, il faut se parler. Il y a eu de la communication professionnelle et c’est ce qui nous manquait. L’égalisation assez rapide nous a fait du bien. Les joueurs ont toujours envie de gagner, mais c’est compliqué le football. Cela fait quatre matches que nous n’avons pas perdus avec une victoire. On se relance tout doucement. C’est mieux au niveau des points mais au niveau de la manière, il y a encore des choses à rectifier. Autour de Cheick Diabaté il faut quelqu’un capable d’anticiper les déviations donc quelqu’un de rapide. Cela fait plaisir de pouvoir faire rentrer un joueur qui fait autant de bien comme Diego Rolan. Nous voyons que nous avons une vingtaine de joueurs à peu près d’égale valeur. Il fallait gagner absolument. Il  fallait faire le break sur les trois derniers. Nous allons ensuite à Lyon et cela ne sera pas facile, surtout que nous aurons 3 suspendus.

Omar Daf (entraîneur de Sochaux) :
Il y a énormément de regrets. Nous savions que l’entame était importante et nous l’avons bien fait. Nous avons réussi à les faire douter, à marquer ce but. Malheureusement derrière nous avons été  un peu naïfs. Il aurait fallu essayer de garder le score quelques minutes pour continuer à les faire douter. Malheureusement, nous leur faisons un cadeau et cela nous fait très mal. Les deux équipes sont en difficulté donc il fallait être solide psychologiquement. Le week-end dernier nous avons gagné ensemble et ce soir nous avons perdu ensemble. Cette défaite fait mal à la tête et il faut l’oublier rapidement. Il faut rester unis. C’est comme cela que nous allons atteindre nos objectifs. C’est dans la difficulté qu’on voit les hommes. Il faut faire face.

Cheick Diabaté (joueur de Bordeaux) :
Avant le match, on sentait, chez tous, les joueurs l’envie de gagner. Nous vivons des moments un peu compliqués mais nous savons que cela fait partie du football. Il fallait surtout ne pas baisser les bras et continuer à travailler. Nous sommes contents ce soir. Le travail a payé. Leur but nous a fait mal. Nous nous sommes beaucoup parlé sur le terrain pour nous encourager. On savait qu’on était les seuls à pouvoir inverser la balance. Pour ma part je suis très heureux d’avoir marqué deux buts mais le plus important aujourd’hui c’était la victoire. On s’était parlé avec Mariano pour qu’il joue long sur moi. Comme cela fonctionnait plutôt bien nous avons continué. Le coach nous avait prévenus, si on sentait que cela était difficile au milieu de terrain, il fallait jouer long sur moi. J’espère que cette victoire va nous libérer.

Jean-Louis Triaud (président de Bordeaux) :
Nous avons assisté à un match vivant et ouvert face à un adversaire qui avait besoin de points. Nous avons été efficaces et nous récoltons trois bons points. Les joueurs se sont beaucoup parlé sur le terrain ce qui est bon signe. Cela veut dire que les garçons sont motivés et attentifs. Nous n’avons pas baissé les bras après l’ouverture du score, j’ai vu beaucoup d’envie sur le terrain.

Ludovic Obraniak (joueur de Bordeaux) :
Après 10 bonnes premières minutes de notre part les choses ont tournées à la faveur des Sochaliens. Nous avons eu quinze minutes de flottement ou nous avons perdu un peu pied. Finalement, nous avons su nous remettre dans le sens de la marche avant la mi-temps. Le fait de mener 2 à 1 nous a donné du courage et de la confiance pour attaquer cette deuxième période. Le but de Cheick Diabaté et l’entrée de Diego Rolan ont été des éléments déterminants. Nous avons vu une équipe qui a refusé de se laisser abattre ce soir au final nous avons montré une solidarité à toute épreuve. Dans l’ensemble le match a été plutôt bien géré de notre part. Ce match va nous permettre de passer cette quinzaine un peu plus sereinement. Pour la suite l’objectif sera de reproduire ce type de match.

Source : Girondins.com



Laisser un commentaire