joie de Jussie

Retrouvez les notes de la rédaction d’ActuGirondins après le match Bordeaux-Liverpool (1-1).

Le joueur AG du match :

JUSSIE (non noté) : Magicien pour certains, fantôme pour d’autres, ce soir, Jussiê a mis tout le monde d’accord en égalisant après un excellent travail de Crivelli (81′). Entré à la place de Khazri (69′), notre Brésilien retrouve ses sensations petit à petit et son but va lui donner la confiance nécessaire. Comblé de bonheur devant le Virage Sud, notre numéro 20 confirme qu’il aime la Coupe d’Europe, avec une 11ème réalisation continentale, et le titre honorifique de joueur du match pour la rédaction, pour le symbole après des mois de galère.

L’équipe :

Cédric CARRASSO (6/10) : Nous l’avions quitté sur des arrêts, mais surtout sur une boulette au Parc, nous l’avons retrouvé bien meilleur ce soir ! Battu par le plat du pied bien placé de Lallana (65′), Cédric Carrasso a sorti des parades déterminantes. Celle qui saute aux yeux est évidemment celle devant Ings (74′), alors que l’Anglais avait la balle de 2-0 au bout du pied. Impeccable sur les autres actions de Lallana (58′), Rossiter (62′) ou Moreno (85′), il est tout heureux de voir les tentatives de Coutinho fuir le cadre (5′) ou prendre le poteau (45′).

Milan GAJIC (5/10) : Préféré à Frédéric Guilbert, notre jeune espoir serbe a livré une copie sérieuse. Rarement pris en défaut, il a tenu son couloir sereinement, malgré quelques approximations dans ses passes, comme dans ses placements. Offensivement, il s’est beaucoup dépensé pour monter, mais n’a pas souvent connu de la réussite dans ses dernières transmissions, malgré une certaine liberté. Frédéric Guilbert (86′) a pris sa place en fin de rencontre, le temps pour lui de tenter plusieurs centres intéressants, mais non décisifs.

PABLO (5/10) : La moyenne … quand même ! En soit, Pablo Castro a plutôt sorti un bon match ce jeudi soir face à Liverpool, étant à l’aise dans les airs et vigilant sur la plupart de ses ballons. Solide et efficace donc… sauf sur le but de Lallana. Sur l’action, le Brésilien est éliminé d’un petit pont, laissant l’Anglais ouvrir le score (65′). Un peu plus tard, c’est Ings qui se joue de lui, mais heureusement, Carrasso sauve la maison sur le coup (74′). Des petites erreurs, qui ne pardonnent pas à ce niveau et qui viennent gâcher une prestation d’ensemble réussie, agrémentée par un retour décisif dans les pieds de Lallana (42′).

Nicolas PALLOIS (7/10) : Il y a un peu plus d’un an, Nicolas Pallois arrivait sur la pointe des pieds de Niort pour jouer les doublures… Aujourd’hui il a été le taulier de la défense face à un grand d’Europe. Un étonnant parcours pour notre numéro 5, toujours aussi solide et impérial derrière. S’il a parfois été gêné par la vivacité des attaquants de Liverpool, notre défenseur a parfaitement su museler Origi (30′ 55′), réussissant plusieurs interventions de haut niveau, dont il a le secret.

Maxime POUNDJÉ (3/10) : Assez bon au Parc, Maxime Poundjé a été beaucoup moins solide lors de cette rencontre européenne. Il a notamment vécu un début de match extrêmement compliqué, en étant martyrisé à plusieurs reprises par le duo Ibe-Lallana (6′ 8′), obligeant Nicolas Pallois à venir l’aider. Un peu mieux par la suite, il n’est jamais paru serein derrière, malgré sa bonne volonté évidente. Offensivement, c’est un peu pareil, beaucoup d’envie et de prises d’initiative, mais un énorme gâchis dans ses centres, quand il ne perdait pas le ballon avant… comme trop souvent !

Clément CHANTOME (4/10) : De retour de suspension, Clément Chantôme en a profité pour prendre son petit carton jaune habituel (38′)… Au delà de cette très mauvaise habitude, l’ancien Parisien n’a pas été à son avantage sur la pelouse du Nouveau Stade. Peu de prises de risques, des passes pas toujours justes et un rayonnement limité… notre numéro 11 nous laisse une fois de plus sur notre faim. Sa sérénité aura malgré tout fait du bien pour pouvoir garder un peu le ballon au milieu de terrain, tout comme son impact physique, mais c’est bien peu.

Henri SAIVET (6/10) De plus en plus à l’aise dans son rôle de relayeur, Henri Saivet a encore prouvé que cette position lui va à merveilles. Impliqué et appliqué, notre capitaine a été le milieu bordelais le plus en vue. Présent à la récupération, il a été la première rampe de lancement des Girondins. Auteur d’une tête de peu à côté (59′), il n’a cette fois-ci pas fait trembler les filets. André Poko (76′) l’a remplacé, sans avoir le même rayonnement.

Nicolas MAURICE-BELAY (4/10) : Bien pris au marquage, NMB a eu du mal à faire des différences ce soir. Gomez l’a plutôt bien tenu, obligeant notre milieu de terrain à partir de (trop) loin pour lancer ses actions. Trop tendre par moment, il se sera tout de même signalé en offrant un bon ballon de but à Khazri (19′), et surtout en butant sur Mignolet alors qu’il était idéalement placé (63′).

Wahbi KHAZRI (5/10) Énorme de volonté et techniquement irréprochable (12′ 40′ 58′), Wahbi Khazri a pris le jeu bordelais à son compte lors de cette affiche européenne. S’il a posé de nombreux problèmes à la défense des Reds par ses appels et ses courses, le Tunisien a eu plus de mal dans le dernier geste. Une frappe de peu au dessus (19′) et une chevauchée conclue par une frappe trop molle (45′) auraient pu lui permettre de trouver l’ouverture. Hormis un corner bien repris par Saivet (59′), il n’aura pas connu beaucoup de réussite sur ses coups de pieds arrêtés, qui ont manqué de précision, avant de céder sa place à Jussiê (69′).

Diego ROLAN (5/10) : De retour dans le 11 de départ, Diego Rolan semble avoir retrouvé des jambes. Très en vue, vif et rapide, l’Uruguayen se sera mis en évidence. Comme Wahbi Khazri, il aura régalé le Nouveau Stade par son aisance technique. A l’origine de plusieurs attaques, dont celle de Maurice-Belay (63′), il aura à l’instar du Tunisien manqué de réalisme. Idéalement servi par Crivelli, il dose mal son ballon piqué devant Mignolet (11′), avant d’envoyer une reprise dans les nuages après un bon contrôle (40′). Sur la bonne voie malgré tout !

Enzo CRIVELLI (6/10) Petit à petit, Enzo Crivelli fait son nid ! Le jeune attaquant girondin a encore séduit ce soir ! Présent dans le combat, il s’est battu sur chaque ballon, tel un mort de faim. Précieux dans son jeu dos au but, il a offert plusieurs bonnes opportunités à ses coéquipiers (11′ 19′), qui n’ont pas toujours su en profiter. Grâce à une série de jongles, il est décisif sur l’égalisation de Jussiê (81′). Un vrai guerrier, même si on peut lui reprocher de ne pas avoir bien pu suivre après la grosse occasion de NMB (63′).

Le doux parfum européen était bien de retour ce jeudi pour ce Bordeaux-Liverpool. Nos joueurs auront livré un vrai match de Coupe d’Europe, mettant de l’intensité et beaucoup d’envie. Face à une équipe « bis » des Reds, les Girondins se sont arrachés pour prendre un point… grâce au revenant Jussiê ! Intéressants, même s’ils ont parfois été mis en danger, les hommes de Willy Sagnol ont fait le travail. Avec ce point, Bordeaux est avec son adversaire du jour, deuxième de la poule B, derrière le FC Sion vainqueur de Kazan (2-1). Retour au championnat dès dimanche (14h) avec la réception de Toulouse. Allez Bordeaux !

La rédaction AG